REVIEW – Given The Movie

L'HORLOGE TOURNE
4.5

En deux mots :

Dans la continuité de la série, Given The Movie est un bon divertissement où l’émotion règne en maître, tant sur la forme que sur le fond des différentes histoires qui sont retranscrites.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Le film d’animation Given est la suite directe de l’anime éponyme sorti en 2019. Le long-métrage, quant à lui, est sorti dans les salles japonaises l’année suivante et le 3 février 2021 sur Crunchyroll notamment en VOSTFR. Également produit par le studio Lerche (Assassination Classroom, Radiant), le film, d’une heure environ, se concentre cette fois sur les personnages d’Akihiko et de Haruki, qui n’étaient pas au premier plan dans la série. Propre à l’univers du manga, cet épisode met une nouvelle fois en exergue la musique et la romance. Et on valide !

 

Le pitch

Suite aux événements de la série, le groupe est présélectionné pour un concours en live, et c’est donc l’occasion pour tous les membres de préparer une nouvelle chanson qui y sera jouée. Mais les tensions sentimentales entre Akihiko et Haruki mettent à mal ces préparatifs, car Akihiko entretient toujours une relation compliquée avec son colocataire : le violoniste Ugetsu Murata.

Here we go again

Ayant adoré l’anime, j’étais ravie par l’annonce d’une suite sous forme de film, qui plus est mettant en avant d’autres personnages que Mafuyu et Uenoyama. Tout comme l’anime, la première chose qui m’a marquée dans ce long-métrage, c’est son esthétique. On retrouve des plans aux couleurs chaudes et toujours remarquablement dessinés. Au niveau du son, rien à dire : l’OST est impeccable même si la nouvelle chanson du groupe s’avère moins intense que Fuyu no Hanashi, composée par Mayufu à la fin de la série. Mais alors, qu’en est-il du scénario du film ? Dans la lignée de la série, il met en scène deux storylines : la relation toxique entre Ugetsu et Akihiko et la romance naissante entre ce dernier et Haruki. Se chevauchant, ces histoires, matures et réalistes, reposent sur un thème commun à l’ensemble des personnages de Given, à savoir le lâcher-prise. Affronter la douleur et surtout aller de l’avant n’est pas chose facile et nos protagonistes n’en ont que trop bien conscience. D’autant plus que nos personnages sont de jeunes adultes à la recherche d’eux-mêmes et de leurs aspirations.

L’auteur du manga met une nouvelle fois la sensibilité et l’introspection au coeur de son oeuvre, et ce, non seulement pour les différents personnages mais aussi pour le lecteur / spectateur. Ainsi, on constate qu’au fil des saisons, le temps a son emprise sur les personnalités de chacun, qui évoluent lentement mais sûrement. De cette manière, nous comprenons mieux la psychologie de certains protagonistes à l’image d’Akihiko, perdu et torturé au début du film, qui exprime ses sentiments de manière possessive voire agressive au contraire de Haruki, bien plus doux dans ce cadre. Ce dernier est, quant à lui, tourmenté par son amour à sens unique auquel on s’identifie aisément, mais aussi par un sentiment d’infériorité par rapport aux autres membres de son groupe, qu’il qualifie de “génies”. Cette perception des événements est d’autant plus intéressante qu’elle est assez similaire à celle d’Akihiko, rendant leur relation davantage touchante.

Hormis la relation entre Akihiko et Haruki, j’aimerais maintenant faire un focus sur le troisième individu qui compose le triangle amoureux entourant Akihiko : Ugetsu. Personnage complexe parfaitement conscient de ses paradoxes, il me fait penser à bien des égards à Akito dans Fruits Basket. Tous deux sombres et profondément égoïstes, ils ne parviennent pas à se détacher de leurs liens avec les personnes qu’ils aiment, quitte à devenir cruels. Bien que solitaire, il n’aime pas être seuls et son amitié inattendue avec Mafuyu permet au spectateur de voir Ugetsu sous un autre jour. Les nombreux dialogues traduisant les pensées intimes des personnages, Ugetsu comme les autres, renforcent l’aspect humain de Given, et en cela, l’oeuvre, et dans le cas présent le film, est clairement une réussite.

Mon avis

Adepte de l’univers de Given, j’avais hâte de découvrir la suite. Les relations humaines, toujours au coeur de l’intrigue, sont, une nouvelle fois, savamment construites au point de parfois laisser le spectateur en haleine. J’ai beaucoup aimé la façon dont a été mis en scène le triangle amoureux : loin d’être niais et mièvre d’amour, il s’avère adulte et réaliste (et pas uniquement dans le sens “physique” du terme). Alors, certains pourront être déçus de ne pas beaucoup voir le couple candide formé par Mafuyu et Uenoyama mais clairement, ce n’était pas le sujet du film. Ils sont largement mis en avant dans la série et Haruki comme Akihiko méritaient toute l’attention dans ce long-métrage. Pour faire court, Given The Movie est un film qui vaut le détour tant sur le plan du scénario que du visuel, et surtout, du son. Maintenant, il ne nous reste plus qu’à espérer une saison 2 !

Anna LESBROS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :