REVIEW – My Hero Academia : Two Heroes

ON EST TOUS LE HÉROS D'UN AUTRE
3

En deux mots :

Visuellement abouti, My Hero Academia : Two Heroes offre un spectacle sympathique mais qui ne restera pas dans les mémoires.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Alors que la quatrième saison vient de s’achever, la rédaction de My Geek Actu revient sur le premier film de la licence My Hero Academia ! Le long-métrage, sorti durant l’été 2018 au Japon, porte le nom de My Hero Academia : Two Heroes et prend place entre la saison 2 et la saison 3 de la série. Réalisé par le studio Bones (Noragami, Mob Psycho 100), le film retrace une part du passé mystérieux d’All Might et surtout, de nouvelles aventures de la seconde A de l’académie Yuei. En France, les saisons et le film sont disponibles sur la plateforme ADN et les tomes du manga sont publiés chez Ki-oon.

my-geek-actu-my-hero-academia-two-heroes

Le pitch

Les examens finaux sont enfin terminés, et les élèves de Yuei se préparent pour le camp d’été. Izuku et All Might reçoivent une invitation d’une certaine personne pour partir à l’étranger dans une immense ville ambulante appelée « I-Island ». Dans cette île, sorte de Hollywood de la science qui regroupe les connaissances de scientifiques du monde entier, se tient l’I-Expo, un événement dédié aux résultats de recherches sur les Alters et les super-héros. Izuku y fait la rencontre de Melissa, une fille sans Alter qui lui rappelle son passé. Soudain, l’imprenable système de sécurité de l’île est piraté par des vilains, et tous les habitants de l’île se retrouvent pris en otage. Désormais, un plan capable d’ébranler la société des héros est en marche ! Et la personne au cœur de tout cela, est le héros numéro 1 et symbole de la paix : All Might.

Du fan service en veux-tu en voilà

Quand un manga est adapté en film d’animation, beaucoup craignent un raté, au vu des long-métrages similaires existants. Prenons Nicky Larson: Private Eyes pour exemple. Dans le cas de My Hero Academia, ce premier film était attendu au tournant. D’une part, la bande-annonce promettait d’en connaître davantage sur All Might et d’une autre, de mettre en avant son tandem avec Deku. Plutôt excitant en soit. Dès les premières minutes de My Hero Academia : Two Heroes, on est directement plongé dans la jeunesse du Symbole de la Paix, et on découvre un nouveau personnage, son meilleur ami, Dave. Le film commence donc fort, avec de l’action à gogo. Jusque-là, tout va bien. Retour au présent sur I-Island, sorte de mélange entre le salon Viva Tech et le Futuroscope. Deku rencontre Melissa, la fille de Dave, une protagoniste étonnamment mise en avant dans le film, qui se révèle être une bonne surprise.

my-geek-actu-my-hero-academia-two-heroes3

Mais (il y a toujours un mais), l’enthousiasme est de courte durée quand Deku et le spectateur découvrent que, comme par hasard, tous les élèves de la seconde A sont là, pour des raisons “différentes” qui sonnent comme des justifications des scénaristes pour les faire apparaître dans le film. Fan service, quand tu nous tiens. Mais attention, le film n’est pas réservé qu’aux puristes et fans de MHA, au contraire, il se veut grand public. En témoignent les multiples passages récap et la “présentation” des personnages et de leurs Alters à travers le point de vue de Melissa. Si tout est fait pour rendre le film le plus accessible possible, il n’en demeure pas moins que ces scènes engendrent des longueurs et de l’ennui pour les fans. On constate rapidement que la réalisation souhaite contenter tous les publics, quitte à surcharger le film de fan service : si entendre les tirades phares d’All Might, les thèmes musicaux marquants de l’anime ou retrouver des personnages emblématiques en ravira plus d’un, cela peut générer l’effet contraire, et de l’agacement.

Au-delà des limites

Passons le fan service, concrètement, My Hero Academia : Two Heroes n’est pas un mauvais film d’animation. On y retrouve l’essence de la série, et même du genre shōnen. L’ambiance propre à My Hero Academia est là ainsi que tous les éléments qui ont fait sa réussite : des combats propres et efficaces, de l’humour, des séquences émotions, le tout accompagné d’une très bonne animation. La force de l’amitié est, une nouvelle fois, prépondérante, que ce soit entre les élèves de Yuei ou entre All Might et Dave. Si le scénario pèche un peu par son côté souvent prévisible, on assiste tout de même à une belle morale et à la découverte d’un Deku plus sûr de lui.

my-geek-actu-my-hero-academia-two-heroes4

Enfin, c’est surtout l’affrontement final qui porte tout l’intérêt du film ou presque. Cette scène, dans laquelle le duo All Might / Deku se coordonne enfin, tous les fans l’attendait. Avec ce combat, on pardonne aisément quelques maladresses commises dans le but de faciliter le récit, comme le fait que les personnages communiquent entre eux par le regard, à la seule force de la compréhension qu’ils ont l’un de l’autre. Mais certaines facilités scénaristiques manquent de subtilité : le fait que Deku casse son nouveau gant permet de supprimer un élément susceptible de gêner la compréhension pour la saison suivante.

Mon avis

Retrouver les personnages de My Hero Academia est toujours un plaisir, ou presque. Cette nouvelle aventure est conviviale malgré un scénario qui n’est pas toujours à la hauteur, avec des longueurs et un fan service évident. Enfin, un peu plus d’All Might aurait été bienvenu ! Le film reste néanmoins tout à fait correct et accessible à tous.

Anna LESBROS

0 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :