REVIEW – Kingdom (saison 2)

SANG POUR SANG EFFICACE !
4

En deux mots :

Voilà une saison 2 de haute volée, qui apporte son lot de surprises et, bien sûr, de moments sanglants.

Ils sont de retour… enfin ! Les morts-vivants de Kingdom ont fait leur come-back sur Netflix le 13 mars dernier, plus d’un an après la première saison. Pour rappel, le drama est l’adaptation du webcomic Land of the Gods de Kim Eun-Hee. Tout comme la précédente, cette nouvelle saison se compose de six épisodes d’environ 50 minutes chacun, et ce, pour le plus grand bonheur de tous. Après une saison 1 de grande qualité, qu’en est-il de la seconde ? A-t-elle fait mieux ou, au contraire, la série coréenne est-elle en baisse de régime ? On vous dit tout !

my-geek-actu-kingdom3

Le pitch

L’histoire prend place durant la période Joseon, époque médiévale coréenne. Le roi est alors très souffrant. Cependant, son fils Lee Chang, le prince héritier, a interdiction formelle de le voir et les raisons mystérieuses qui l’en empêchent le rendent soupçonneux. En parallèle, dans une autre partie du royaume, un étrange virus se déclare et ne cesse de faire des ravages…

Après les événements de la saison 1, le prince héritier Chang et ses compagnons continuent de lutter contre l’armée de morts-vivants qui les poursuit. Pendant ce temps-là, la courageuse Seo-bi se réfugie dans la demeure du machiavélique Conseiller d’État Cho Hak-Ju, et les complots royaux sont toujours de mise.

On en était où déjà ?

Quand une nouvelle saison débarque dans son catalogue, Netflix nous a habitués à ses fameux recap des épisodes précédant celle-ci. Aussi, après plus d’un an d’absence de la série Kingdom, je m’attendais à voir une vidéo en guise de résumé afin de me remettre les différentes storylines en tête. Mais que nenni. Aussi, la rédaction de My Geek Actu vous propose ici son recap des événements de la première saison.

La série démarre alors que le Roi du royaume de Hanyang vient d’être ressuscité, grâce à une mystérieuse plante, par le Conseiller d’État Cho Hak-Ju et sa fille, la Reine, qui est enceinte. Cependant, le souverain revient à la vie sous forme de zombie, sans aucune conscience et surtout avide de chair humaine. Le secret est bien gardé au sein du palais et le Conseiller d’État et la Reine dirigent officieusement le pays. Sachant son père mal en point, le prince héritier Chang souhaite lui rendre visite, mais a interdiction de le voir sur ordre de la Reine qui souhaite l’éliminer au profit de son enfant à naître. Sauf que la jeune femme cache bien son jeu, et n’attend en réalité pas d’enfant. Elle simule une grossesse afin que sa famille prenne le pouvoir, et dans ce but, elle prend en otage des femmes enceintes et attend que l’une d’elle accouche d’un garçon pour le lui prendre et en faire le nouvel héritier du trône.

my-geek-actu-kingdom

Ayant conscience que sa vie est en danger, le prince fuit le palais, accompagné de son garde du corps, Mu-yeong. Au cours de leur périple, les deux hommes s’aperçoivent vite que quelque chose ne tourne pas rond dans le royaume, et qu’une épidémie zombie y fait des ravages. Il fait la rencontre du seigneur An Hyun et de la guérisseuse Seo-bi qui sont bien informés de l’origine du virus. Qui plus est, ils se rendent compte que les morts-vivants sont actifs la nuit et non le jour, ce qui laisse tout de même un peu de répit aux humains non-infectés. La saison se termine sur les images de Seo-bi, dans la Vallée de la Glace, à la recherche d’un vaccin, qui recueille des plantes de la résurrection. La guérisseuse comprend, dans les dernières secondes de la saison, que si les zombies ne semblent éveillés que la nuit, c’est à cause de la basse température. Mais comme le dit une célèbre série où les morts-vivants ont également leur place : l’hiver est là.

À quelle sauce allons-nous être mangés, cette fois ?

Les dernières minutes de la première saison laissaient le spectateur sans voix, et surtout dans l’expectative face à une révélation scénaristique de taille. La deuxième saison de Kingdom reposait donc sur de grandes attentes. Mais ont-elles su être comblées ? Eh bien, c’est un grand OUI, aussi bien au niveau du fond que de la forme. La photographie est, une nouvelle fois, remarquable, tant et si bien que les paysages coréens capturés semblent tout droit sortis d’un tableau. Idem pour les costumes, beaux et très esthétiques, qui montrent l’impact financier de Netflix dans le drama. Léger bémol cependant, concernant le maquillage et les “effets sanglants”, qui ne sont pas toujours au point. Le bande-originale, quant à elle, est tout aussi bonne que dans la première saison, et présente aux bons moments.

my-geek-actu-kingdom2

Cette seconde saison n’a rien à envier à la première, oh que non. Le scénario de Kim Eun-Hee demeure cohérent, et cette nouvelle adaptation offre une suite logique aux spectateurs. Les storylines de chaque personnage sont globalement bien travaillées, hormis celle de la Reine, quelque peu décevante pour un personnage pourtant assez charismatique. Autre réserve concernant cette deuxième saison : on constate certaines facilités scénaristiques réalisées pour gagner du temps avec par exemple, dans le premier épisode, le blessé sur le radeau qui se noie en 2 secondes chrono ou la palissade qui se brise tout entière pour “assurer le show”.

Il y a comme un froid, non ?

En dépit de ces quelques défauts, la saison 2 de Kingdom regorge de qualités. L’action est une nouvelle fois au rendez-vous, avec des combats parfaitement chorégraphiés et des zombies toujours aussi terrifiants. Si le rythme est plus saccadé que dans la première saison, reste qu’il est efficace. Alors que le premier épisode remet directement le spectateur dans le bain (de sang), avec son lot de morts-vivants, les suivants les montrent beaucoup moins, puisque l’intrigue se concentre davantage sur le palais et ses manipulations. De quoi parfois frustrer les amateurs d’horreur et de massacres. Malgré tout, cette saison est bonne, voire meilleure que la première, apportant des réponses attendues et des rebondissements surprenants. Elle se conclut avec une ouverture à une troisième saison bien trouvée, offrant au spectateur un final fort et haletant.

Mon avis

Plus d’un an après la sortie de la première saison, j’étais ravie de retrouver Kingdom et sa palette de personnages. Cette deuxième saison, riche en cliffhangers, est sans aucun doute réussie. La longueur du drama est, qui plus est, parfaitement appropriée, et les six épisodes produits par Netflix sont d’une grande qualité. Si vous hésitez encore à vous lancer, foncez sans réfléchir !

Publicités

Anna LESBROS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :