REVIEW – My Roommate is a Cat (anime)

UN PEU DE TENDRESSE DANS CE MONDE DE BRUTES
4.5

En deux mots :

Un anime délicat et relaxant qui vous fera le plus grand bien. Amateurs d’animaux de compagnie ou non, My Roommate is a Cat vous ravira par sa douceur.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

My Roommate is a Cat est, à l’origine, un manga shôjo scénarisé par Asu Futatsuya et dessiné par Tsunami Minatsuki, lancé en 2015. L’œuvre est aussi connue sous son titre original, Dōkyonin wa Hiza, Tokidoki, Atama no Ue, dont la traduction littérale est “Mon colocataire est sur mes genoux, parfois sur ma tête”. Fort de son succès au Japon, une adaptation anime voit le jour en mars 2019, constituée de 12 épisodes, produits par le studio Zero G Room (Libra of Nil Admirari, Grand Blue). En France, la série est disponible sur Crunchyroll.

my-geek-actu-my-roommate-is-a-cat2

Le pitch

Subaru Mikazuki est un romancier timide qui lutte pour garder une vie sociale et aller à la rencontre des gens. Par un heureux hasard, il partage son quotidien avec un chat abandonné qu’il a recueilli dans la rue. Chacun d’entre eux n’a pas vécu des jours très heureux. C’est l’histoire de deux êtres un peu perdus qui vont se reconstruire et dont on partage la vie, tantôt à travers le regard d’un homme, tantôt à travers celui d’un chat.

Une série chaleureuse et réconfortante

Alors que le froid de ce début d’année a tendance à provoquer des coups de blues et autres déprimes hivernales, quoi de mieux pour réchauffer les esprits que de s’enfermer chez soi à regarder un bon slice of life mignon et convivial ? My Roommate is a Cat est le parfait anime en la matière. Remplies de douceur, les aventures de Subaru et de la petite Haru vous feront fondre en un instant. Sous ses airs de comédie attachante, celle-ci commence pourtant de manière bien sombre, notre héros, Subaru, étant confronté à la terrible perte de ses deux parents. Introverti voire misanthrope, il ne sait pas comment communiquer avec les êtres humains, préférant ne pas y faire face. Sa rencontre avec un chat, l’adorable Haru, va bouleverser le quotidien morne et répétitif du jeune homme. Désormais, Subaru ne peut plus penser qu’à lui-même et va devoir apprendre à penser aux besoins d’autrui. Mais attention, l’histoire ne se focalise pas uniquement sur les émotions de l’auteur, mais également sur celles de sa nouvelle colocataire, Haru. L’anime se divise en deux parties dans chaque épisode : la première du point de vue de Subaru et la seconde, de celui d’Haru. L’occasion d’en apprendre plus sur nos amis les chats.

my-geek-actu-my-roommate-is-a-cat2

Tandis que dans l’anime Kanojo to Kanojo no Neko -Everything Flows-, le récit n’était raconté que d’après la vision du chat, ici, on a la perception d’une même situation selon deux regards distincts, humain et animal. Une très bonne idée, qui fera plaisir aux propriétaires de chats, mais pas seulement. Car oui, que l’on ait un animal de compagnie ou non, My Roommate is a Cat attendrit n’importe quel spectateur. Une rencontre, humaine ou inter-espèces, peut transformer tout un chacun. L’anime en fait la démonstration à travers des mises en scène réalistes pour la plupart, où la relation entre Haru et son maître évolue un pas après l’autre.

Ils sont félins pour l’autre

Pardonnez-moi cet épouvantable jeu de mots, mais cela permet si bien de résumer notre tandem Subaru/Haru. Comme indiqué précédemment, Subaru doit faire face au deuil très douloureux de ses parents. Seulement, le jeune homme n’est pas le seul à devoir affronter ses traumatismes. Haru, elle aussi, a perdu des êtres chers et reste marquée par son passé dans la rue. L’un comme l’autre souffre de l’abandon et, petit à petit, parviennent à en guérir grâce à la famille qu’ils forment à présent. Même s’ils ne se comprennent pas tout le temps (pour des raisons évidentes), l’affection entre eux est palpable, touchante. Haru a un esprit maternel et protecteur très développé envers Subaru, ce qui est assez comique d’un certain point de vue, et ce dernier est constamment inquiet de faire ce qu’il faut pour son chat. Si Haru permet à son maître de devenir plus empathique à son égard, cela vaut également pour l’espèce humaine. Subaru devient plus sociable et son cercle d’amis s’élargit au fil des épisodes. Les personnages secondaires ont leur importance, quoiqu’assez clichés, notamment Nana Okami.

my-geek-actu-my-roommate-is-a-cat3

Une chose est sûre concernant cet anime : il est calme, reposant et très tendre. Cela vaut également pour l’OST, tout en cohérence. Les génériques sont entraînants, sympathiques et illustrés avec de jolies images de Subaru et Haru. En revanche, petite déception personnelle dans le chara-design : s’il est globalement bon (on a quand même Kitao Masaru, qui a travaillé sur Death Note à sa charge), le personnage de Subaru est, physiquement, très similaire à Kiyotaka dans Holmes of Kyoto. Curieux.

Mon avis

Très bonne surprise qu’est My Roommate is a Cat. Tantôt doux et tantôt mélancolique, les émotions sont dosées avec parcimonie. Aussi bien la bienveillance d’Haru que l’évolution de Subaru, qui s’ouvre progressivement au monde, tout est sincèrement touchant. J’ai rarement vu un anime aussi tendre. Si vous cherchez une série simple et agréable, vous savez maintenant laquelle regarder !

Anna LESBROS

0 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :