REVIEW – Wotaku ni Koi wa Muzukashii (anime)

DES AMOURS D'OTAKUS !
5

En deux mots :

Wotakoi est un slice of life aussi drôle qu’agréable, dédié aux otakus, qui auront le sourire tout au long de la série.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Wotaku ni Koi wa Muzukashii, aussi connu sous les différents noms Otaku Otaku ou Wotakoi pour les intimes, est un manga de type josei, écrit et dessiné par Fujita, dont c’est la première œuvre publiée. Initialement lancée en 2014 sur le site japonais pixiv, la série a connu un succès fulgurant au sein de la communauté et a rapidement été publié par Ichijinsha en 2015, qui appartient au géant de l’édition Kōdansha. En France, le manga est édité chez Kana depuis 2018, avec 6 tomes publiés à l’heure actuelle. Son adaptation anime a vu le jour en avril de la même année et compte 11 épisodes et un OAV sorti en 2019. Produite par le studio A-1 Pictures (Fairy Tail, Black Butler, Sword Art Online, Seven Deadly Sins), la série anime est disponible sur Amazon Prime Video. Comme si tout cela ne suffisait pas, un film live action verra le jour le 7 février prochain, au Japon.

my-geek-actu-otaku-otaku-3

Le pitch

Narumi et Hirotaka travaillent dans la même société. Ce sont tous deux des otaku. Ils ont chacun une passion dévorante pas toujours évidente à faire entendre aux autres. Misant sur ce point commun, ils décident alors de sortir ensemble. Mais comme dans toutes les relations, des interrogations et des doutes persistent. Leur histoire va-t-elle les rapprocher ou les séparer ? Heureusement, leurs amis sont là pour en discuter mais aussi pour partager leur « otaku attitude ».

Gloire aux geeks

L’anime démarre sur les chapeaux de roues. Que vous soyez un geek ou non, vous adorerez cette série ! Les références à la pop culture à répétition sont nombreuses et donnent le sourire tant celles-ci sont proches de notre quotidien. Vous-même ou quelqu’un de votre entourage a déjà joué à Mario Kart entre amis ou collectionné les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh! dans son enfance. Ces clins d’œil vont du jeu vidéo iconique aux mangas, tant dans les dialogues entre les protagonistes que sur le plan visuel, où dans l’épisode 2, on voit Hanako tenir un tome d’Ancient Magus Bride. Mais ici, ces références, bienvenues, ne sont qu’un bonus dans l’œuvre. Car ce sont les personnages qui portent cette dernière. Si ceux-ci sont en nombre restreint, ce n’est pas forcément pour déplaire, au contraire. Le spectateur a ainsi le temps de mieux les connaître et de cerner leur degré d’otakutitude ou non, en témoigne le personnage de Naoya.

my-geek-actu-otaku-otaku2

On a tout d’abord Narumi, la fujoshi par excellence. Fan (et encore, c’est un euphémisme) de la première heure des histoires de boys’ love, que ce soit en manga, en light novel ou en dōjinshi, desquels elle est auteure également, elle ne se limite pas seulement à cette part de la culture otaku, qu’elle n’assume pas au grand jour. Complètement décalée, elle sort désormais avec son ami d’enfance, Hirotaka, calme et posé, et accro au gaming. Leurs amis et collègues, Tarō et Hanako, sont respectivement de grands adeptes de shōjo et de cosplay. Chacun a sa passion et la revendique à sa façon. C’est d’autant plus similaire à la réalité, que l’histoire se déroule dans un cadre citadin dans lequel les personnages, adultes, vont boire un coup, au restaurant, chez Starbucks : comment ne pas se reconnaître dans les personnages et dans ce genre de situation ?

Des barres de rire

Si Wotakoi parle beaucoup de culture geek par définition, ça ne s’arrête pas là. C’est aussi l’histoire de deux couples complètement marginaux, aux disputes pourtant anodines. On a tout d’abord le jeune couple formé par Narumi et Hirotaka, dont la relation met du temps à se transformer tout en progressant malgré tout, et le couple plus “mature” composé de Tarō et d’Hanako, beaucoup moins mignon mais bien plus hilarant. Wotakoi alias Otaku Otaku, c’est aussi ça : du rire à foison. Dans une ambiance qui fait penser à Kaguya-sama : Love is War ou Blend-S, tous deux produits par le même studio d’animation, cet anime offre des séquences délirantes à répétition, avec des personnages, particulièrement cash entre eux. Les clichés de la comédie romantique (qui est plus une comédie qu’autre chose, d’ailleurs) sont présents et exagérés volontairement en alliant leur côté otaku. Exemple : “Je serais toujours là pour farmer et te faire level up“, si ce n’est pas une déclaration ça !

my-geek-actu-otaku-otaku3

Ici, point de drama, place à l’humour et rien qu’à l’humour. Comme dit précédemment, la comédie supplante la romance, pour proposer un anime simple, drôle et efficace. Certains épisodes sont coupés en deux et présentent différentes histoires indépendantes, qui rajoutent de la simplicité au récit. Qui plus est, le cadre de l’entreprise et du monde adulte est bien choisi, évitant ainsi certaines facilités scénaristiques que l’on peut retrouver dans les histoires de lycéens. Seul et très léger défaut : en dépit d’un opening accrocheur et de graphismes globalement plaisants, les personnages en arrière-plan en 3D ne sont pas très bien représentés.

Mon avis

Cela faisait quelques temps que Wotakoi était dans ma liste d’animes à voir. Et une chose est sûre : je n’en suis pas déçue et au contraire, j’aurais bien aimé que la série dure plus longtemps. Vous l’aurez compris avec cette review, j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder cette bonne comédie, toute en douceur et en légèreté. À regarder sans plus tarder, surtout pour nos amis geeks !

Publicités

Anna LESBROS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :