ZOOM – Disney+

À moins de vivre dans une grotte, vous êtes normalement au courant que Disney a lancé sa propre plateforme de VOD, son équivalent de Netflix, sobrement appelé Disney+.

Mais avant de dégainer votre carte bleue et d’implorer Mickey de prendre votre argent, il vous faudra être patient. Car oui, malheureusement Disney+ n’est pas encore disponible en France. Le service est seulement disponible aux États-Unis, Canada et Pays-Bas. Comme My Geek Actu est international, notre équipe de Québec a pu l’essayer et vous livre son expérience. Et en bonus, nos impressions concernant les 4 premiers épisodes de la série tant attendue, The Mandalorian. Évidemment, d’ici le lancement prévu en France pour le 24 mars 2020, la plateforme à le temps d’évoluer. Mais concrètement, ce sera la même chose.

Netflix a révolutionné le monde de la VOD payante avec son système d’abonnement plutôt que de devoir payer au film ou à l’épisode de série, comme on peut le voir chez OCS ou autres plateformes, par exemple. Ils ont le quasi-monopole depuis plusieurs années. Il n’est pas surprenant de voir que d’autres géants du divertissement veulent eux aussi une part du gâteau, et se lancent dans l’aventure.

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu15.png

On va se le dire tout de suite, Disney a les moyens de ses ambitions et met du cœur à l’ouvrage. Je ne suis pas un grand défenseur de Disney, surtout avec ce qu’ils ont fait pour les épisodes VII et VIII de Star Wars, mais là je dois leur tirer mon chapeau.

Premièrement c’est propre, organisé et ergonomique. On s’y retrouve plus aisément que sur Netflix, je trouve. Les programmes sont divisés en 5 catégories.

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu

Les classiques Disney

On y trouve les grands classiques comme La Belle au bois dormant, Aladdin, Le Roi Lion, Bernard et Bianca…. Mais aussi quelques vieux dessins animés mettant en scène Mickey, comme le tout premier film de 1928 ou encore le film Les Trois Caballeros de 1944. Il y a aussi les Disney Original Movies comme High School Musical, Camp Rock et bien d’autres.

Pixar

Bon, je ne vais pas vous faire l’affront de vous présenter Pixar quand même ? Bon allez, rapidement alors. Cette branche de division informatique de Lucasfilm a été fondée en 1979, rachetée ensuite par Steve Jobs en 1995 puis par Disney en 2006 et a acquis sa notoriété avec Toy Story en 1995 co-produit par Disney. On leur doit les excellents Le Monde de Nemo, Cars et Les Indestructibles. Tous disponibles sur Disney +, bien sûr.

Star Wars

Ce n’est pas compliqué, TOUT est là ! Films et séries (Star Wars: The Clone Wars, Star Wars Rebels…). Sauf le spécial Noël mais bon…. Cela est-il vraiment dérangeant ? Il manque aussi la première version de Clone Wars avec des dessins… discutables.

Marvel

Les films du MCU, bien entendu, mais pas que. On trouve pas mal de séries animées comme plusieurs séries Spider-Man (même la toute première !). Il y a aussi la vieille série X-Men, Le surfeur d’argent, série animée sur Les 4 fantastiques et d’autres films et séries un peu plus récentes comme Rocket & Groot ou encore des court-métrages animés avec divers super-héros Marvel.

National Geographic

Sans surprise, on y trouve des documentaires, voilà voilà…. Les sujets sont variés et si vous n’avez jamais eu cette chaîne, eh bien, ça vous permettra de voir un peu ce que ça donne. C’est un bon atout pour Disney, et permet de la variété. Par exemple, on y trouve les séries documentaires Trésors sous les mers, Wild Yellowstone, ou encore Brain Games : Testez votre cerveau qui propose des jeux et expériences pour expliquer le fonctionnement de notre cerveau.

Et en exclusivité sur la plateforme, Le monde selon Jeff Goldblum, est une courte série de divers documentaires présentée par Goldblum lui-même (et avec son doubleur français pour la VF en plus) qui “explore le mécanisme et l’histoire d’objets pas aussi familiers qu’il n’y paraît”

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu12

Et ce n’est pas tout

Il y a tout de même pas mal de contenu, et avec le rachat récent de la Fox, ils vont avoir encore plus de matière. Ils ont d’ailleurs déjà commencé, puisqu’on peut déjà retrouver les 30 saisons des Simpson. Par contre, même si au final il y a de quoi se divertir, il manque beaucoup de films et séries. Pour les films du MCU, il y en a seulement une quinzaine. Vous avez Avengers: Endgame mais il manque celui d’avant, Infinity War. Black Panther est également aux abonnés absents ainsi que Doctor Strange

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu13
C’est un simple échantillon par rapport à tout le catalogue. Je pense que c’est pour éviter de surcharger leurs serveurs d’un coup, et pour s’en garder un peu sous le pied pour garder un rythme d’ajout régulier. Après, il est aussi tout à fait possible que Disney n’ait pas encore récupéré tous les droits de diffusion de leurs œuvres auprès des différentes chaînes de télévision.

Je pense sincèrement que cette plateforme a de l’avenir et qu’elle va se montrer vraiment complémentaire de Netflix. Son prix étant peu élevé (9.89$ Canadien, ce qui revient à environ 7€) avec de base la 4k si elle est disponible, ainsi que la possibilité de créer 7 profils et avoir 4 écrans simultanés.

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu4

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu3

Au niveau du lecteur média ça fonctionne évidemment très bien. Petite feature qui n’est pas des moindres, niveau choix de langue, Disney ambitionne pour qu’à termes l’intégralité de son catalogue soit disponible en français, anglais et espagnol. Et si vous êtes un aficionado de la VOSTFR, vous pourrez régler vos sous-titres comme vous le voulez, en modifiant la taille et la police de caractère, par exemple.

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu5

L’offre se veut agressive d’entrée de jeu. Et même si le catalogue est un peu léger pour le moment, d’ici la sortie en France, il a de quoi s’étoffer sans problème. Voyez les Nord-américains comme des beta-testeurs. Après si vous n’avez pas envie de débourser 1€ de plus que ce que vous coûte votre abonnement Netflix, rien ne vous empêchera de jongler. Suspendre Netflix quelques mois, le temps de faire le tour de Disney+, puis suspendre Disney+ pour retourner sur Netflix. Mais si vous avez des enfants ou que vous êtes vous-même un grand enfant, je vous recommande Disney+.

Mon avis

En définitif je trouve que ce n’est pas trop mal et que cela peut valoir le coup, indépendamment de comment le catalogue s’étoffera. Et si vous avez des enfants, surtout en bas âge, on part même sur un divertissement incontournable. Dans un monde parfait il n’y aurait qu’une plateforme de streaming pour les gouverner tous. Mais nous ne sommes pas dans un monde parfait. Ce n’est pas pour autant qu’il faut se lancer dans des guerres de clocher sans queue ni tête, et vouloir à tout prix en boycotter un (que ce soit Netflix ou Disney+ selon vos goûts), parce que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas vous abonner aux deux. Moi, je vois d’un bon œil l’arrivée d’un nouvel acteur sérieux dans le milieu de la VOD. Cela va forcer la concurrence à s’aligner et SURTOUT à innover et proposer toujours plus de contenu de qualité pour se montrer attractif. Après tout, on a bien Amazon Prime qui commence à sortir l’artillerie lourde avec The Boys et prochainement une série dans l’univers de Tolkien. Au final, les gagnants de l’histoire resteront les consommateurs qui n’auront qu’à choisir. Ou à jongler d’une plateforme à l’autre, au gré de leurs envies.

The Mandalorian

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu8

Je mettrai ma main au feu que la moitié des gens (si ce n’est plus) qui se sont abonnés à Disney+, c’est pour cette série événement . La toute première série live-action Star Wars. Les trailers étaient plus qu’encourageants.

À l’heure où j’écris cet article, il n’y a que 5 épisodes de disponibles sur les 8 prévus. En effet, Disney a choisi le format un épisode par semaine pour que la hype dure plus longtemps. Qu’on parle plus longtemps de la série. Mais de là à dire que c’est pour répartir les sorties de saisons sur plusieurs mois, afin de garder les abonnés plus longtemps, il n’y a qu’un pas ! Il y a peu de chances que Disney fasse machine arrière, après tout c’est le mode de diffusion “classique” des séries.

Je ne vous spoilerai pas l’histoire même si je me doute que vous êtes tombé déjà sur pas mal d’éléments scénaristiques comme les futurs produits de merchandising que vous allez voir envahir les rayons jouets, dans très peu de temps.

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu10

Par contre, gardez en tête qu’il s’agit d’une série télévisuelle, et non d’un film. Par conséquent, non ça n’a pas le même niveau visuel que les films. Alors oui, ils auraient les moyens de le faire, mais Disney fait du business, avant tout, il ne faut pas qu’en bout de ligne, ça leur coûte plus cher que ce que ça leur rapporte.

Le pitch

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu9

Le fameux mandalorien est un chasseur de prime un peu trop efficace pour les missions classiques. Il se voit confier une mission mystérieuse et inhabituelle requérant tous ses talents de traqueur. Commandité par des gens “peu recommandables”, il va devoir ramener une cible vivante, de préférence. Cette mission est le point de départ de nombreuses aventures et bouleversements dans la vie du mandalorien…

Mon avis, pour le moment….

REVIEW_Disney+_My_Geek_Actu11

Cette série démarre vraiment bien. Visuellement c’est tout à fait convenable, et les costumes sont irréprochables. Les effets spéciaux sont clairement dans le haut du panier pour une série, et si la suite s’avère plus ambitieuse, ça n’annonce que du bon. Il y a comme une ambiance “western” qui se dégage, et pour ma part, c’est un point très positif. Ce qui compte le plus, c’est que l’univers Star Wars soit respecté. Tant que ça ne contredit pas l’univers de base, on est bon. C’est l’avantage des univers étendus. Après tout, Rogue One a été réalisé comme un film de guerre. Alors pourquoi ne pas partir sur du western cette fois-ci ?

Billy-Dubos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :