TEST – Star Wars Jedi : Fallen Order

REGARDE MAMAN, JE SUIS UN JEDI !
4

En deux mots :

Entre aventure, exploration et combats au sabre laser, Star Wars Jedi : Fallen Order nous offre une histoire très sympathique à la fois accessible et exigeante dans son approche. Du plaisir…

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Star Wars Jedi: Fallen Order est un jeu vidéo d’action aventure et d’exploration développé par Respawn Entertainment et édité par Electronic Arts. Le jeu est sorti le 15 novembre 2019 sur PS4, Xbox One et PC. Historiquement, le jeu se place entre les épisodes III (fin de la prélogique) et IV, soit précisément 5 ans après les événements tragiques de Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith.

STAR-WARS-Jedi-Fallen-Order-intro.jpg
Le jeu se lance sur une scène impressionnante…

Cal Kestis, un vrai Jedi ?

Après l’histoire très réussie proposé par Electronic Arts dans Star Wars Battlefront II et mettant en scène une certaine Iden Versio, le studio s’est lancé dans une mission de plus grande envergure en s’appuyant sur des bases solides pour nous raconter l’histoire, quelques années avant celle d’Iden, d’une jeune Padawan n’ayant pas fini son entraînement, j’ai nommé Cal Kestis. Cal est (mais vous l’aviez sans doute remarqué) interprété par Cameron Monaghan, interprète du Joker dans la série Gotham. Et personnellement, si j’apprécie énormément l’acteur pour ses prouesses en tant que clown, j’ai eu beaucoup de mal à me détacher du rôle et à réussir à le voir comme un Jedi convainquant.

star-wars-jedi-fallen-order-test-my-geek-actu-cameron-monaghan.jpeg

Avec un nom aux consonances grecques (ou alors c’est juste moi. Mais osez me dire que vous ne l’entendez pas “Cal Kestis, au bon lait de brebisss”), Cal est un jeune homme perdu qui, après la Purge Jedi (Ordre 66), a décidé de se cacher, travaillant comme mécano jusqu’au jour où la Deuxième Sœur, une apprentie Sith, tombe sur lui. Cal se lance alors, malgré lui, dans une course contre la montre aux airs de chasse au trésor dont l’objectif sera de trouver un artefact capable de révéler la présence de tous les êtres touchés par la grâce de la Force à travers l’univers, point d’ancrage d’une nouvelle ère Jedi.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191201120004

De l’exploration à outrance ?

Avec Star Wars Jedi : Fallen Order, Electronic Arts semble très clair dans ses intentions : loin de vouloir réinventer la roue, les studios se sont inspirés des meilleurs pour créer ce pur produit marketing fait de toute pièce pour nous séduire. Et le pire dans tout ça ? C’est que ça fonctionne super bien. Avec une approche résolument tournée vers l’aventure et l’exploration, EA puise dans sa première source, à savoir les jeux à énigmes comme Shadow of The Tomb Raider ou encore Uncharted 4: A Thief’s End. Sautez de plateforme en plateforme, accrochez-vous aux branches, sautez de liane en liane, décodez les mystères des temples et cryptes oubliées depuis longtemps. Bref, tout est fait pour que le joueur se sente parfaitement à l’aise. Pour cause, tous les codes du genre classique de l’exploration et des jeux d’aventures ont été repris à la lettre. Rien n’est nouveau, rien n’est surprenant, mais tout fonctionne très bien. D’autant plus que, sans vouloir en rajouter, on a un sabre laser à la main. Et ça, en fait ça suffit.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191130115022
S’éclairer avec son sabre laser ? Tout bête. Mais sacrément efficace pour le “role play”

Sans être particulièrement difficiles, les énigmes sont surtout présentes pour “entraîner” le joueur à exploiter la Force et les pouvoirs qu’il débloque au fur et à mesure de son avancée. Finalement, si Cal perd son maître avant d’avoir pu finir son entraînement, on peut dire que c’est le joueur, manette en main, qui est finalement son vrai maître Jedi et qui le pousse à avancer jusqu’au stade ultime. Ok, je pars trop loin…

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191130095842

Une vraie difficulté ?

J’ai été très surpris par la difficulté du jeu. Car, si Star Wars Jedi : Fallen Order n’est pas un jeu particulièrement dur, ses mécaniques sont directement tirées d’une autre référence du jeu vidéo : les réalisations From Software dont le récent Sekiro : Shadows Die Twice. Armé de combats exigeants, d’un système de déviation des attaques, de barre de déviation et ses compétences à apprendre grâce à son expérience, Fallen Order semble avoir appris beaucoup de la réussite récente de Sekiro. En effet, les ressemblances vont plus loin, puisque le jeu a également emprunté le système de point de sauvegarde (appelés points de méditation) permettant d’augmenter ses compétences, mais également de se reposer, à la condition que tous les ennemis tués jusque-là ne réapparaissent.

Les habitués de Dark Souls ou de Bloodborne y verront alors un clin d’œil agréable, bien que quelques peu tronqué. Pour cause, si les jeux From Software séduisent par leur difficulté et leur exigence, ce n’est pas réellement le cas de ce Fallen Order qui propose tout de même un mode “normal” et même un mode “facile” bafouant toutes les valeurs même de ce type de jeu. Est-ce grave ? Pas du tout, au contraire, grâce à ce point, Fallen Order est un jeu Star Wars facile d’accès, très réussi qui séduira le plus grand nombre, tout en proposant une expérience à la difficulté légèrement plus relevée que la moyenne des jeux aujourd’hui. Toutefois, attention, si le jeu est “plus difficile” que la normale, il n’est pas pour autant très challengeant pour un joueur hardcore. Ce n’est tout simplement pas son but.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191205191019

Un bon jeu Star Wars ?

Disons-le, le jeu est visuellement très réussi et profite de cartes détaillées et à la direction artistique riche. L’univers Star Wars est très respecté et vous croiserez dans votre aventure nombre de personnages connus des fans de la licence. Par exemple, vous croiserez très rapidement Saw Gerrera, personnage emblématique du film Rogue One : A Star Wars Story. Mais ce n’est pas tout puisque vous croiserez nombre de références qui réchaufferons le cœur des fans, jusqu’au boss de fin dont je préfère vous laisser la surprise.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191201114709

Malgré tout, j’ai noté que le jeu n’était techniquement pas toujours au point. Mes sessions de jeu ont subi de nombreuses baisses de framerate, des ralentissements, voire des crashs complets. Les temps de chargement sont assez longuets (rien de choquant) mais assez pour casser la dynamique du jeu, pensé par moments comme un die and retry. Typiquement, en mode “difficile”, j’ai été par moments plus énervé par les temps de chargement que par la difficulté réelle. D’ailleurs, j’ai également noté des textures longues au chargement et des animations étranges. Les visages, par exemple, sont beaucoup moins bien modélisés que dans Star Wars Battlefront II (exemple ici). Personnellement, Cere et la Deuxième Sœur (une fois son masque enlevé) laissent une impression mitigée quant à leur modélisation.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191208134311
Coucou la branche pas chargée… tu me dis quand tu es là hein !

D’autre part, j’ai remarqué une utilisation limitée du sabre laser. Il faudra par exemple attendre quelques heures avant de pouvoir débloquer le “lancer de sabre laser” qui vous sera – de mon point de vue, d’une réelle utilité. De même, des améliorations visuelles du sabre sont proposées mais il vous faudra débloquer les pièces une par une afin de pouvoir changer quelques morceaux du dit sabre. Si ces options sont sympas, elle n’impactent en rien l’expérience.

Enfin, et c’est probablement le point qui m’a le plus dérangé dans l’expérience : le nombre de maps jouables. Seules 3 ou 4 planètes seront disponibles dès le début du jeu, mais si vous souhaitez suivre naturellement le fil de l’histoire, vous serez encouragé à faire plusieurs aller/retours sur deux seules planètes pendant les 5-10 premières heures (en fonction de votre difficulté et de votre volonté de tout découvrir). D’ailleurs, si un total de 5 planètes sont réellement explorables, je trouve globalement le contenu du jeu un peu décevant. Certes, les planètes de Bogano, Seffo, Kashyyyk, Dathomir et Ilum sont très grandes et bien modélisées, mais j’aurais aimé me balader un peu plus et profiter de plus de paysages différents. Après tout, l’univers Star Wars est vaste, il est donc regrettable de devoir revenir sur ses pas.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191130103836

Mon avis

Si on ne devait limiter le titre qu’à deux de ses inspirations plus qu’évidentes, on pourrait ne retenir que Uncharted 4: A Thief’s End et Sekiro: Shadows Die Twice. Évidemment, EA s’est inspiré de bien plus de titres, mais il est tout de même particulièrement impressionnant à quelle point ces deux chefs-d’œuvre ont marqué le dernier né Star Wars. Et si Star Wars Jedi : Fallen Order ne réinvente strictement rien et n’apportera aucune pierre à l’édifice du jeu vidéo, on pourra le remercier pour ses bons moments, son divertissement et le plaisir d’avoir un sabre laser entre les mains. C’est relativement simple mais ça fonctionne du tonnerre.

STAR WARS Jedi: Fallen Order™_20191201120433

Hadrien JACOBEE

http://hadrienjacobee.com

Sith du web et fier Rédacteur en Chef de My Geek Actu. Passionné par les univers video-ludiques, les comics DC et les mangas. En gros.

0 Comment

Répondre à ZOOM – Meilleur jeu vidéo 2019 – My Geek Actu Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :