REVIEW – given (anime)

UN ANIME ROCK'N ROLL
4.5

En deux mots :

given propose une jolie romance musicale, avec des visuels et une bande-son exceptionnels. Du boy’s love comme on aime, mais pas que !

given est une série de mangas yaoi de Natsuki Kizu, publiée pour la première fois au Japon en 2013, et en 2016 en France, aux éditions Taifu Comics. Relevant davantage du shonen-ai ou boy’s love que du yaoi, given est une jolie œuvre qui raconte le quotidien d’un groupe de rock amateur, composé de 4 jeunes hommes aux rêves pleins la tête. Produite par le studio Lerche (Assasination Classroom, Radiant), une adaptation anime de 11 épisodes a vu le jour en juillet 2019, disponible sur Crunchyroll. Un film d’animation verra le jour au printemps 2020 pour faire suite à la série anime.

my-geek-actu-review-given

Le pitch

La guitare dont il adorait jouer, les matchs de basket qu’il trouvait si amusants, Ritsuka Uenoyama en a perdu le goût. Jusqu’au jour où il rencontre par hasard Mafuyu Sato. Lorsque Ritsuka l’entend chanter pour la première fois, sa passion pour la musique est ravivée. Le chant résonne dans son cœur et les deux garçons commencent alors à se rapprocher…

Beau sur tous les plans

Ce qui est frappant à peine l’anime commencé, c’est à quel point celui-ci est visuellement abouti. Les animations sont propres, globalement bien travaillées et le chara-design traité avec finesse. Les couleurs des images font du bien à la rétine, tant celles-ci sont à la fois douces et pétillantes. C’est un véritable plaisir de regarder une série quand tant de soin est pris quant aux graphismes. Outre les visuels, c’est bien évidemment par le son que given se démarque. Pour un anime musical quoi de plus normal, après tout ! Qu’il s’agisse de l’opening, de l’ending ou de l’OST dans son ensemble, c’est réussi côté bande originale. Mention spéciale à la chanson phare de l’épisode 9, Fuyu no Hanashi. La plongée dans le monde de la musique est bien exécutée dans given, qui n’est pas sans faire penser à l’iconique Beck ou encore à Nana et Fukumenkei Noise. Chaque épisode porte le titre d’une chanson rock connue : Creep, The Reason, Wonderwall… . Ces références musicales sont aujourd’hui cultes. Au début, j’étais sceptique vis-à-vis de la voix chantée de Mafuyu, pourtant celle-ci a fini par me convaincre lors du fameux épisode 9.

my-geek-actu-review-given-3

Au-delà de l’image et du son, given, c’est l’histoire d’un jeune groupe de pop rock aux membres aussi attachants que complexes. On a tout d’abord le tendre et distrait Mafuyu au passé tragique, Ritsuka, guitariste ambitieux, Akihiko, en batteur bienveillant et enfin Haruki, le sympathique bassiste et leader du groupe. Chaque membre du groupe est minutieusement façonné de sorte que le spectateur éprouve de l’empathie ou du moins de l’affection pour chacun d’eux. Si au début, j’avais du mal avec la nonchalance de Mafuyu, l’aura mystérieuse qui l’entoure tient en haleine, et ce, jusqu’à ce que l’énigme qu’il représente s’éclaircisse. Mais attention, on ne suit pas seulement le parcours des membres du groupe dans cet anime : les personnages secondaires ne sont pas en reste. Qu’il s’agisse du destin de Yûki, du charismatique Ugetsu ou des amis d’enfance de Mafuyu, given sait décidément se doter de protagonistes dignes de ce nom.

Saison après saison

Une sensation de douceur, de sensibilité, mais aussi de pureté se dégage de given. Le spectateur fait ici face à un anime calme et posé : l’histoire avance à petit pas, le temps de découvrir et surtout de saisir la nature des personnages. Néanmoins, cela peut lasser aisément les spectateurs les plus impatients. La série s’ancre dans la réalité et nos personnages sont abîmés par leur passé, troublants pour certains, tragiques pour d’autres. C’est pourquoi, en dépit de la lenteur des premiers épisodes, on trouve dans given, des moments vraiment poignants, notamment la scène du concert et la révélation des sentiments de Mafuyu, passage marquant de l’anime.

my-geek-actu-review-given-2

Chaque membre du groupe porte le nom d’une saison en japonais. Au Japon, la perception de ces périodes de l’année a une signification différente de l’Occident, chacune d’elle représentant un moment singulier dans la vie des Japonais. Dans l’anime, on constate l’omniprésence des saisons dans l’histoire et le rôle qu’elles jouent subtilement dans la vie des personnages. Par ailleurs, les relations qu’ils entretiennent entre eux sont tout aussi bien ficelées. Ici, on fait face à la découverte des situations amoureuses de chaque membre du groupe. La relation entre Ritsuka et Mafuyu est tendre et pure, tandis que celle naissante entre Aki et Haru, plus mature. Toutes deux sont savamment bien intégrées dans le cadre musical de la série. given fait sourire aussi bien qu’il donne les larmes aux yeux : tour à tour, on se surprend à rire par rapport aux réactions de Ritsuka, puis à frissonner tant le côté sentimental de l’anime est prenant. Seul bémol de l’anime : la série aurait pu se terminer sur le concert, le rythme retombant brusquement après cet intense épisode.

Mon avis

given est mon gros coup de cœur de cette fin d’année. J’ai beaucoup aimé la pureté qui s’en dégage, de même que les différentes émotions qu’il m’a fait ressentir. Même si l’histoire met du temps à se mettre en place, une fois que l’on y est, qu’est-ce que c’est cool ! Voilà un très bel anime que je vous invite à découvrir sans tarder.

Publicités

Anna LESBROS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :