REVIEW – Le Mystère des Pingouins

L'ANIME DE L'ANNEE ?
4.1

En 2 mots :

Probablement un de mes plus gros coups de coeur anime cette année, Le Mystère des Pingouins est un petit bijou de créativité, de nostalgie et de douceur.

Le Mystère des Pingouins, sorti le 14 août 2019 en France, est un anime pour le moins original tiré de l’œuvre originale de Tomihiko Morimi, et réalisé par Hiroyasu Ishida qui, du haut de ses 31 ans, signe ici son premier long-métrage.

le-mystere-des-pingouins-review-my-geek-actu

Le pitch

Quand des pingouins apparaissent partout dans sa petite ville, le jeune Aoyama se dit qu’il y a là une enquête à mener. Ce studieux élève de CM1, accompagné de son meilleur ami, enrôle sa rivale aux échecs pour percer le secret des pingouins.

Pourtant, si des pingouins surgissent bien de nulle part dans la ville, ils disparaissent presque aussitôt. Peu de temps plus tard, Aoyama et ses amis de classe découvrent rapidement – en plein milieu de la forêt – une sphère géante qui semble attirer les pingouins. En enquêtant, le jeune garçon découvre qu’une adulte, assistante dentaire, pourrait être liée à l’arrivée des pingouins… Elle explique alors à Aoyama que s’il résout le mystère des pingouins, il résoudra son mystère à elle aussi, par la même occasion. L’aventure commence !

le-mystere-des-pingouins-review-my-geek-actu-2

Aoyama, un personnage charismatique

Aoyama, alors qu’il n’a pas encore 10 ans, est un personnage très complet. Alors qu’il n’est qu’un enfant, il se trouve être doté d’une intelligence hors norme qui lui permet d’avoir une certaine avance sur ses camarades. Cette spécificité servira autant l’histoire, qui ne sera pas limitée dans son intrigue par un protagoniste trop jeune, trop candide, mais également le spectateur qui pourra sans grande difficulté se mettre à la place du personnage. Ainsi, Aoyama a prévu les principaux événements qui dicteront sa vie. Du moins, c’est ce qu’il pensait…

J’ai d’abord été déçu par le choix d’un protagoniste si jeune et pourtant si scient, malgré de nombreux relents nostalgiques liés à mes heures passées devant Detective Conan. Si Hayao Miyazaki nous a habitués aux héros enfants avec ses nombreuses réalisations au sein des studios Ghibli, il s’agit la plupart du temps d’un voyage initiatique qu’autre chose. Cependant, Le Mystère des Pingouins, s’il n’apparaît pas comme tel, en est pourtant bien un. À l’instar du réalisateur du film, Aoyama est un petit génie, capable de grandes choses, destiné au meilleur mais enclin à quelques maladresses d’écriture ou de rythme parfois. Cependant, la candeur, la légèreté, l’onirisme et la mélodie qui se dégagent du film en font une œuvre particulièrement rafraîchissante dont on se délecte sans problème.

le-mystere-des-pingouins-review-my-geek-actu-3

Le dessin

Disons-le : le dessin est très très joli, la ville vivante, les paysages profonds. En moins de quelques minutes, nous sommes plongés dans le petit Japon, ce Japon composé de petites villes pourtant banales, mais au charme fou. J’ai ainsi trouvé des similitudes d’ambiance avec A Silent Voice, La Traversée du temps, Your Name. ou encore The Garden of Words. En effet, le film enchaîne des scènes techniquement courageuses, sorte d’étendard du savoir-faire du jeune réalisateur tout en montrant sa capacité à gérer nos sentiments dans une œuvre complète et résolument mélancolique.

Les personnages, enfin, sont très classiques dans leur dessin et tendent à prouver à quel point Hiroyasu Ishida aura travaillé à s’approprier les codes du genre. En effet, si ses personnages fonctionnent tous très bien, j’ai remarqué qu’ils étaient pour la plupart d’un commun déroutant. À l’exception d’Aoyama et d’Elle, les autres personnages sont parfois totalement relégués au second plan, c’est dommage.

le-mystere-des-pingouins-review-my-geek-actu-4

L’univers

Si vous aimez les pingouins, il y en a. Et en même temps, c’est dans le titre. Cependant, si j’ai eu peur de me lancer dans le visionnage d’un reportage animalier à la sauce manga, les pingouins ne sont finalement qu’un des éléments déclencheurs d’une problématique bien plus grande qui vise à créer la surprise. Ainsi, les pingouins sont ici une image pour symboliser l’élément critique du retournement de la situation et de l’introduction de la poésie dans la vie des personnages, tout en puisant dans l’imaginaire propre à l’enfance.

Le Mystère des Pingouins est un film d’animation centré sur l’évolution d’Aoyama, petit génie pour son âge, qui va devoir enquêter pour comprendre ce qui arrive au monde qui l’entoure, alors que de nombreux événements très énigmatiques se produisent. Réel parcours initiatique vers l’irréel et l’âge adulte, le film reprend sans gêne les codes les plus classiques du shônen, mixant habillement mysticisme, onirisme et aventures emplies de découvertes. Le monde des adultes est une quête, longue et très éloignée, à laquelle Aoyama semble déjà prêt. En cela, le film pose un univers très cohérent dont les surprises sont pléthores et dont les scènes se dégustent avoir un plaisir rare. L’imaginaire, l’aventure, la découverte, la soif de savoir sont autant de choses qui vont servir le réalisateur dans la façon dont il va créer chez nous un fort sentiment de nostalgie, de tendresse.

le-mystere-des-pingouins-carte

Mon avis

Le Mystère des Pingouins est une très belle réalisation de Hiroyasu Ishida, qui aura réussi à nous bercer d’aventures enfantines en questions métaphysiques sans jamais nous perdre, contrairement aux Enfants de la Mer. Une fois sorti en DVD et Blu-Ray je ne pourrai que vous conseiller de regarder le film qui n’aura pas à rougir à côté de ma collection de Ghibli.

Publicités

Hadrien JACOBEE

http://hadrienjacobee.com

Sith du web et fier Rédacteur en Chef de My Geek Actu. Passionné par les univers video-ludiques, les comics DC et les mangas. En gros.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :