www.loeilduphoenix.com

INTERVIEW – Ruruissime Cosplay

Si vous ne le connaissez pas encore, permettez-moi de vous présenter un cosplayer hors-pair ! Installez-vous confortablement au fond de votre canapé, lit, chaise ou autre et venez découvrir l’univers de Ruruissime Cosplay !

Elizabeth : Je tiens à te remercier Ruruissime d’avoir accepté de répondre à nos questions. Peux-tu te présenter à nos lecteurs qui ne te connaîtraient pas encore ?

Ruruissime Cosplay : Il y a pas de quoi ! Merci à toi pour cette interview, ça me fait vraiment plaisir ! Alors moi, c’est Ruruissime, j’ai 23 ans et je suis cosplayer depuis maintenant huit ans.

Ma zone de confort, c’est la couture et le maquillage et mon style de cosplay est plus tourné vers les films/séries et les jeux vidéo.

Elizabeth : Comment as-tu découvert l’univers du cosplay et qu’est-ce qui t’a attiré dans cet univers pour que tu te dises « Et si j’essayais » ?

Ruruissime Cosplay : En réalité, c’était purement par hasard, car dans mon entourage personne n’en faisait. Ça va paraître un peu old school, mais c’était grâce à NoLife et Game One que j’ai découvert le cosplay lorsqu’ils faisaient des reportages sur la Japan Expo notamment. Alors un jour, j’y suis allé avec mon père et un ami et c’est sur place que j’ai acheté mon premier cosplay (et seul cosplay acheté d’ailleurs).

Je sais pas, je me suis fait emporter par l’ambiance sur place et je suis directement tombé amoureux du cosplay. Roleplayer le personnage, se joindre à des groupes de cosplayers du même univers, quand on a 16 ans et qu’on est un poil timide, ça change une vie.

Elizabeth : Avais-tu déjà des notions de couture ou de craft avant de te lancer dans l’aventure du cosplay ?

Ruruissime Cosplay : Non, pas du tout ! La couture, ça ne m’intéressait pas du tout à l’époque. Je n’avais personne dans ma famille proche qui aimait coudre, du coup je n’avais même pas eu l’idée de toucher à une machine avant le cosplay. Idem pour le craft, bien que j’aie toujours été manuel. Je faisais rarement du bricolage en loisir, seulement pour les travaux en arts plastiques, donc rien de bien folichon.

69965803_1180856532122353_7047927799570497536_n
Imaginez s’il avait une véritable arme !

Elizabeth : Comment as-tu appris à coudre ou à crafter ? As-tu suivi des cours ou bien Google était-il ton meilleur dans ces moments-là ?

Ruruissime Cosplay : Mes débuts en couture se sont faits sur la vieille machine à coudre de mon arrière-grand-père, sortie du grenier. Mon père m’a simplement enseigné comment coudre à peu près droit. Après, c’est devenu mon métier. Sortant du lycée avec un bac S et après un semestre en faculté de biologie, je me suis réorienté. La couture et le cosplay à ce moment-là étaient devenus déjà très importants pour moi. Alors je me suis dit : « Pourquoi ne pas trouver un métier proche de ta passion ? ».

Je me suis retrouvé à la rentrée suivante à faire un CAP Tailleur vêtements en un an, en mise à niveau. Puis un DTMS (équivalent bac en deux ans) option costumier habilleur.

Le Craft, c’est purement du Google entre YouTube et les forums. Et surtout, je suivais tous les conseils de Kamui Cosplay à la lettre, j’ai d’ailleurs tous ses livres chez moi. Sinon, c’est souvent de la débrouille !

Elizabeth : Parle-nous de ton premier cosplay : de qui il s’agissait et pourquoi avais-tu envie de faire ce cosplay et pas un autre ?

Ruruissime Cosplay : Mon premier vrai cosplay, c’était Russie de Hetalia. C’est d’ailleurs de lui que vient mon pseudo, ou plutôt de notre groupe cosplay. Je ne sais même plus comment j’étais tombé sur Hetalia à l’époque, mais je me souviens que j’étais tombé directement fan et surtout fan du personnage de la Russie.

Déjà à l’époque, j’aimais bien les personnages catégorisés comme « méchants ». Si vous connaissez l’anime, vous savez de quoi je parle. Russie est assez… spécial ? Du genre imprévisible, craint de tous derrière un grand sourire et une bouille adorable. En plus, à cette époque-là, j’étais passionné par l’histoire et la Guerre Froide alors le choix était vite fait. En plus, son costume était très simple donc totalement abordable pour moi.

Je l’avais porté à la Japan Expo sans m’attendre à quoi que ce soit, mais finalement je suis tombé sur un groupe Tetalia (hetapasta pour les anciens) juste de folie. Je crois que j’ai jamais passé une Japan Expo aussi folle que cette année-là !

Elizabeth : Tu nous as dit que ta zone de confort était le maquillage et la couture. C’est donc ce que tu préfères dans le cosplay, mais pourquoi ?

Ruruissime Cosplay : Tout simplement car ce sont mes deux formations professionnelles. C’est toujours plus simple de se mettre à fond dans un domaine dans lequel on a de bonnes bases. Pour ma part, ça m’aide à avoir plus confiance en ce que je produis, surtout pour les concours. J’aimerais beaucoup faire des gros cosplays en armure, mais pour le moment, je préfère y aller petit à petit. Mais ça va venir !

69878430_929258894090404_6976357903363997696_n
Gros travail de make up pour Handsome Jack du jeu Borderlands

Elizabeth : C’est vrai que c’est toujours un plus d’avoir de bonnes bases dans un domaine. De ce fait, parmi tous les cosplays que tu as pu faire, quel est celui que tu as le moins aimé faire ? Celui que tu as le plus aimé faire ?

Ruruissime Cosplay : Bonne question. Il y a en réalité beaucoup de cosplays que j’ai regretté d’avoir fait. Ce sont ceux qu’on « t’impose ». Quand on m’a par exemple proposé de faire un personnage avec un groupe, car il manquait tel ou tel personnage au groupe pour être complet.

Par exemple, mes cosplays de Sinbad, Hongrie version jeune, et Sebastian, ce sont trois cosplays que vous ne trouverez nulle part sauf sur mon compte personnel et que je regrette. Je n’étais pas du tout en phase avec le personnage, car il n’était ni mon personnage préféré ni en accord avec moi, alors impossible de les roleplayer et donc de profiter.

Mon cosplay préféré, je pense que pour ceux qui me suivent un peu le devineront directement, c’était mon cosplay du capitaine Salazar dans le dernier Pirates des Caraïbes. C’était totalement le projet cosplay de rêve, j’avais eu un coup de cœur directement. Il était incarné par mon acteur favori et en plus, il présentait un gros challenge en couture et maquillage.

Salazar est de retour !

Elizabeth : Dernièrement, tu as participé au concours cosplay de la Japan Expo qui se tenait le jeudi 4 juillet. Peux-tu nous faire part de ton ressenti avant le concours et après, au moment des résultats ?

Ruruissime Cosplay : Alors… c’était une véritable catastrophe en réalité ! Enfin, ça a débuté comme un désastre. Je portais le cosplay d’Handsome Jack du jeu vidéo Borderlands. Jusqu’à la veille, il n’était pas fini. Le matin même, sa prothèse n’était pas peinte. C’était vraiment mal parti. Même en arrivant à la Japan Expo, c’était l’horreur. Je suis arrivé de justesse au concours tout transpirant (avec mon maquillage, on peut imaginer que j’étais heureux), car j’ai eu un souci de billet et j’ai dû rebrousser chemin. Ensuite, mon masque avait un rendu vraiment bizarre quand je le mettais.

Alors, pour être franc, j’étais une grosse boule de stress derrière la scène en attendant mon passage, j’étais tellement dégoûté que je voulais m’enfuir, persuadé que ça allait être un désastre. Finalement, j’y suis allé en mode « t’as rien à perdre de toute façon, t’y es maintenant, vas-y ! ». Et contre toute attente, j’ai gagné les deux premiers prix ce jour-là, dont le premier prix couture et le premier prix prestation. Alors c’était vraiment une énorme surprise pour moi.

Adrien Nothias
” Vous êtes des bandits, vous êtes les méchants ! Et moi, je suis le foutu héros ! “

Elizabeth : Une énorme surprise hyper agréable ! Pouvons-nous connaître tes prochains projets : cosplay, make up, conventions…?

Ruruissime Cosplay : Totalement ! J’étais sur le cul.

Mon prochain cosplay sera Pennywise du film IT, Grippe-sou dans Ça en français. Je suis désolé d’avance pour tous les phobiques ! Mais j’adooooore ce clown ! Je le porterai dans l’optique de participer au Crown Championships of Cosplay lors de la Comic Con de Paris qui se déroulera le samedi 25 octobre. C’est vraiment un coup de tête de dernière minute et ça va être le gros rush, mais ça va le faire ! Sinon, je compte faire Hadès de Hercule pour les sélections de la CFC à la Senyu en Février. Du coup, au niveau make up, les deux ont déjà bien de quoi faire haha !

69816975_680079345830525_1535060275533709312_n
Le roi des enfers est parmi nous !

Elizabeth : Effectivement, de beaux programmes en perspective ! Ainsi s’achève l’interview ! Un petit mot à dire à nos lecteurs ?

Ruruissime Cosplay : Ce fut un plaisir, merci beaucoup !!

La seule chose que je pourrais dire à tout le monde, c’est de ne jamais baisser les bras ! Peu importe le domaine, si vous aimez ce que vous faites, vous y arriverez ! Peu importe les obstacles ! Voilà !

Crédits photos :

Photo couverture : L’œil du Phoenix (site internet)

Jax de League of Legends : HC Photographie

Handsome Jack de Borderlands :PMD Photograph

Salazar de Pirates des Caraïbes : JP photo / Rémi J. Photography

Handsome Jack (scène) de Borderlands : Adrien.Nothias

Hadès de Hercule : Ruruissime Cosplay

Publicités

Elizabeth Facompré

Jeune femme de 25 ans vivant dans les Hauts-de-France. Mes passions concernent principalement l'écriture, le cosplay, la lecture ainsi que le septième art (films, séries, animés...) Page facebook : Elya Cosplay Instagram : @elyacosplay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :