Séries

5 BONNES RAISONS – de regarder Kiss Me First

Laissez Londres amener un vent de fraîcheur en ces temps de canicule !

Cet été, la chaleur est plus qu’au rendez-vous. Alors si vous n’avez pas moyen de faire trempette, profitez-en pour vous mettre à jour niveau séries SF avec un grand bol de glace et un ventilateur à plein régime ! C’est donc dans cette idée qu’aujourd’hui, je vais vous donner 5 bonnes raisons de mater Kiss Me First. Petite série SF dramatique et thriller psychologique de six épisodes, Kiss Me First, sortie sur Netflix le 29 juin 2018, raconte l’histoire de Leila, jeune femme seule et réservée, qui vient de perdre sa mère malade et se réfugie dans un MMORPG en VR nommé Azana. Elle y fera la rencontre des membres à part du groupe Red Pill (en référence à Matrix) et de leur gourou mystérieux. 

#1 – Une série britannique

Kiss me first1 - Mygeekactu

En matière de science-fiction, il est sûr que les Anglais savent y faire ! On pense bien évidemment à Black Mirror qui est devenue une référence de la SF britannique. Niveau réalisation, cette série est donc une valeur sûre, on y retrouve cette ambiance typiquement british avec les décors froids de Londres. Du point de vue de l’ambiance, ce n’est rien de moins que le co-créateur de Skins, série mémorable et trash sur l’adolescence anglaise désabusée, qui est aux commandes. L’atmosphère y est donc similaire, emplie de morosité et de monotonie. On y retrouve cet aspect poisseux et limite glauque si cher à la teen-série.

#2 – La mise en scène

Toute l’originalité de Kiss Me First réside sur sa mise en scène : on alterne tout au long des épisodes entre le monde réel et l’univers virtuel d’Azana. On a donc une bonne partie de la série qui est réalisée en images de synthèse où les acteurs incarnent leurs avatars. Le rendu est bluffant. Les paysages sont somptueux et les effets spéciaux sont très bien réalisés. Ce monde virtuel nous téléporte sur une autre planète dépaysante. Le passage du réel à la VR se fait toujours de manière très fluide et donne du dynamisme à l’action en cours.

Les scènes en VR amènent également une profondeur à la série qui sort des sentiers battus avec cette mise en scène à part et audacieuse.

Kiss me first4 - Mygeekactu

#3 – La bande son

Composée de multiples artistes, elle est tantôt apaisante, tantôt entraînante. En accord avec chaque scène qu’ils accompagnent, les morceaux sont pertinents et choisis avec minutie. La bande son a ici un rôle à part entière dans la mise en scène et l’avancement de l’intrigue.

On y retrouve, pour les plus connues, des pistes de OneRepublic, Arctic Monkeys ou encore The Lumineers qui viennent rythmer avec brio notre petit drame psychologique.

#4 – Les personnages

Le traitement des personnages est très juste dans Kiss Me First. On a, d’un côté, ceux qui collent parfaitement à des stéréotypes dans le but de dénoncer ces derniers et d’un autre côté des personnages plus nuancés aux personnalités bien travaillées.

L’histoire se concentre sur un groupe de « paumés », des parias dans leurs vies respectives qui voient en Red Pill un échappatoire. Cet aspect les rend particulièrement attachants et nous donne envie de connaître leur histoire.

Kiss me first2 - Mygeekactu

#5 – L’intrigue

L’un des points forts de la série est son histoire intrigante. Tout au long des épisodes, on peine à voir où les créateurs veulent nous amener et ce flou nous pousse à enchaîner les épisodes en quête de réponses. L’intrigue est très captivante et immersive, on a sans cesse envie de connaître la suite et on se retrouve à binge watcher les 6 épisodes d’une traite. Une chose est sûre, Kiss Me First saura vous tenir en haleine.

Voilà, vous n’avez plus qu’une chose à faire à présent : vous coller devant Kiss Me First avec un grand pot de glace et votre cher ventilateur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s