Animes Manga Reviews Shonen

REVIEW – Noragami (saison 1)

Ta prière a bien été entendue !

Noragami est un manga de type shônen écrit et dessiné par le duo de mangakas Adachitoka (Alive Last Evolution), composé des talentueuses Adachi et Tokashiki. Lancée en 2010 dans les librairies japonaises, la série est éditée en France depuis 2015 chez Pika. Fort de son succès, le manga a eu droit à son propre spin-off, Noragami – Histoires Errantes, ainsi qu’à un anime de 2 saisons, complété par 4 OAV. La première saison sortie en 2014, constituée de 12 épisodes, introduit avec brio l’univers folklorique de Noragami ! La série est disponible en VOST sur la plateforme française Wakanim.

Le pitch

Yato est une divinité mineure à qui n’est dédié aucun lieu de culte. Afin de bâtir son propre sanctuaire, il rend service à quiconque lui ferait une offrande de 5 yens pour celui-ci. Hiyori, fille d’une famille respectable, manque de trouver la mort dans un accident de la circulation en tentant de sauver Yato. Mais cette expérience fait d’elle une « Hanyou », une personne qui peut facilement perdre son âme. Vient s’ajouter au duo un garçon nommé Yukine qui peut se transformer en une arme sacrée pour divinités.

Que nos destins s’entremêlent !

Bien que l’anime soit sorti il y a maintenant 4 ans, Noragami n’a rien perdu de sa fraîcheur. Le show est un mélange équilibré entre comédie et drame, le tout saupoudré d’une ambiance graphique et sonore exceptionnelle. Tout d’abord, côté images, le spectateur fait face à un chara design fin et propre avec des paysages urbains d’un grand réalisme. Les animations et notamment les ayakashis sont très travaillés, et les combats, bien que répétitifs dans la mise en scène, sont chorégraphiés d’une main de maître. L’OST, quant à elle, joue un rôle prépondérant dans l’intrigue de l’anime. Chaque morceau ajoute du sens et de l’intensité aux scènes, rendant l’action d’autant plus prenante. Les compositeurs ont parfaitement saisi l’atmosphère étrange de Noragami, en combinant de la techno moderne avec du son traditionnel japonais. Brillant. Le générique d’introduction est tout aussi puissant, et ne fait pas partie de notre TOP 10 des openings les plus jouissifs pour rien !

Cette première saison est une découverte de l’univers bien spécial de Noragami. Si le monde de l’au-delà a déjà été vu à plusieurs reprises dans les mangas, ici, les mangakas ont choisi un parti pris narratif bien trouvé et ambitieux. La série conte les aventures de Yato, un drôle de dieu en jogging que personne ne connaît. Il est entouré de la tendre Hiyori et du jeune Yukine. Le trio de choc, devient très vite attachant, au fil des épisodes. Ils se complètent entre eux et l’évolution de leur relation est l’un des éléments les plus travaillés du manga. Sous ses airs d’anti-héros complètement idiot, Yato est en réalité quelqu’un de généreux et de réfléchi (oui, oui) lorsqu’il doit prendre les armes. Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, Hiyori n’est pas un stéréotype de jeune fille de shônen : c’est une amie loyale et une alliée de taille pour Yato et Yukine. Quant à ce dernier, difficile de ne pas le détester pendant une bonne partie des épisodes. Pourtant, il s’avère être un personnage profondément humain, dont le développement est très touchant. Les protagonistes secondaires ne sont pas en reste, même s’il aurait été appréciable d’avoir plus de moments avec eux.

5 yens pour Yato

À mon sens, Noragami est l’un des meilleurs mangas de ces dernières années. Le shônen sort des sentiers battus et le concept du dieu tout pourri est accrocheur. L’anime présente des thématiques évidentes vu l’univers mais intéressantes, comme la vie et la mort, et l’être humain en général. Celui-ci apparaît comme une créature à la durée de vie limitée constamment soumise à la tentation. Les différents points de vue sur le sujet sont bien amenés, que ce soit celui des Dieux, d’Hiyori ou même de Yukine. Certaines scènes donnent à réfléchir d’autant que la série gagne en profondeur au fur et à mesure qu’elle avance. Ainsi, le spectateur observe de bien tristes moments de vie, notamment dans l’épisode 8, qui est particulièrement émouvant. Les valeurs de l’amitié et de l’acceptation de soi sont de mise, et apportées de manière subtile. Mais attention, Noragami, ce n’est pas que des larmes, c’est aussi des grands moments comiques ! Yato n’en rate pas une, et vous verrez, les éclats de rire se feront à bien des reprises.

Le scénario de cette première saison tient bien la route. On ne tourne pas en rond et les rebondissements s’enchaînent naturellement. Il n’y a pas de longueurs, ce qui fait vraiment du bien. Seul léger défaut à mon goût : l’antagoniste, le dieu Rabo. Il n’arrive que dans les derniers épisodes et disparaît quasi aussitôt, sa storyline ayant été vite expédiée. Suite à ces événements, on constate des questions demeurées sans réponses à la fin du show. La seconde saison va-t-elle y répondre ? Espérons ! Sinon, il ne reste qu’à lire le manga que nous vous recommandons fortement !

En bref

Je vous le redis : si vous ne connaissez pas Noragami, c’est un shônen à absolument découvrir. Entre fous rires et séquences émotions, l’anime gâte le spectateur niveau émotions. Avec son excellente OST et ses graphismes réussis, la série a tous les éléments pour un visionnage savoureux. La review de la saison 2, nommée Noragami : ARAGOTO, arrive bientôt !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s