REVIEW – The Seven Deadly Sins (saison 2)

Nos péchés favoris sont de retour !

Le 15 octobre 2018, la très attendue seconde saison de The Seven Deadly Sins faisait son apparition sur le catalogue de Netflix. Avouez que la troupe de Méliodas vous a bien manqué ! Pour rappel, The Seven Deadly Sins ou Nanatsu no taizai est un manga de type shōnen lancé en 2012, écrit et dessiné par Suzuki Nakaba. L’œuvre a été adaptée en anime dans une première saison de 24 épisodes sortie en 2014, mais également en plusieurs OAV. Un film d’animation, The Seven Deadly Sins: Prisoners of the Sky, a été dévoilé en 2018, quelques mois après la fin de la diffusion de la saison 2. Et bonne nouvelle : une troisième saison est à venir pour octobre 2019, au Japon.

Le pitch

Les sept péchés sont récompensés pour leur bravoure et surtout pour avoir sauvé le royaume de Liones des manigances d’Hendrickson. Alors que Ban et King ont quitté le groupe, une nouvelle menace fait son apparition : en effet, des anciens ennemis démoniaques sont en approche. Après des OAV hilarants, place aux choses sérieuses avec l’adaptation d’un tout nouvel arc, celui des Dix Commandements !

Du très lourd au programme

Deux ans après la première saison, il était temps que le shōnen fasse son grand retour. La suite prend place directement après les événements de la saison 1, suite à la victoire des Seven Deadly Sins sur Hendrickson. Les éléments qui ont fait le succès de la série sont toujours là : les combats épiques, la diversité des personnages, les relations approfondies entre eux, l’humour et même les romances. Dans cette seconde saison, l’action et les twists sont au rendez-vous. Le rythme est beaucoup plus rapide et les affrontements toujours aussi prenants. L’animation est de bonne qualité et il en va de même côté génériques. Le premier opening, Howling de Flow x GranRodeo est excellent, et surtout entraînant. Le second, Ame ga Furu Kara Niji ga Deru de Sky Peace n’est pas mal non plus tandis que les endings sont très tendres. L’OST globale, en revanche, n’est pas toujours adaptée aux circonstances présentées dans l’anime.

Le scénario est vraiment bon et l’apparition des Dix Commandements, immersive : on sent la tension et l’appréhension de leurs adversaires tant ils sont redoutables. Chacun d’entre eux est suffisamment développé pour que l’on comprenne leur identité, ainsi que leur intérêt dans l’histoire. Mais attention, on ne découvre pas seulement les antagonistes du show. De nouveaux personnages “gentils” font également leur entrée dans l’anime comme l’introduction attendue du dernier péché : Escanor, le Lion de l’Orgueil. Une très bonne surprise !

On adore toujours autant

The Seven Deadly Sins a un univers très riche et c’est ce qui fait que le manga soit aussi populaire. Les protagonistes que nous avons connus dans la saison 1 sont toujours plus ou moins les mêmes, et ces nouveaux épisodes nous donnent l’occasion d’en savoir plus sur eux. Que ce soient les péchés ou même des personnages secondaires comme Hendrickson, leur passé est creusé. On comprend davantage leurs motivations et leurs personnalités et ça, c’est plutôt sympa. Les relations entre eux sont également bien mises en avant, mais sans pour autant faire dans le cliché. The Seven Deadly Sins est un manga unique en son genre après tout !

Dans cette saison 2, les premiers épisodes sont relativement calmes mais nécessaires à l’avancée de l’intrigue. Cependant, rassurez-vous : plus les épisodes avancent, plus cela s’intensifie au point que parfois le spectateur puisse se demander : “mais qu’est ce qui se passe ?”. Mais ce qui peut être une qualité peut également s’avérer être un défaut. Si le rythme est plus rapide, il est parfois mal géré. Les transitions ne sont pas toute exécutées correctement et claires à la compréhension du récit. Les événements s’enchaînent bien trop vite, surtout à la fin de la saison, et les timelines sont parfois incompréhensibles. Enfin, dernier bémol et pas des moindres : lors des séquences fortes et marquantes, le manque d’intensité des émotions est parfois criant, ce qui rend ces moments bien moins captivants.

Mon avis

Malgré quelques fausses notes, la saison 2 de The Seven Deadly Sins est plutôt réussie. On a retrouvé nos personnages favoris, fait la connaissance d’antagonistes particulièrement coriaces et en prime, on a eu droit à des combats d’anthologie. Le dernier épisode laisse entrevoir une ouverture pour la saison 3, qui s’avère plutôt alléchante. Vivement l’automne prochain !

Publicités

Anna LESBROS

0 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :