5 BONNES RAISONS – de regarder Rilakkuma et Kaoru

Du pur kawaii !

Avant de vous donner plusieurs raisons de regarder cette première saison, petit récap’ de ce qu’est Rilakkuma et Kaoru. Vous connaissez Hello Kitty ? Vous vous souvenez de la review sur Aggretsuko ? Eh bien notre cher ourson Rilakkuma et ses amis font partie de la même famille, celle des mascottes super choupi ! Rilakkuma est créé en 2003 par la designer Aki Kondo chez San-X. Le nom de Rilakkuma vient de l’association de “relax” en japonais et ours, “kuma”. C’est un personnage qu’on retrouve sur tout un tas d’objets racontant ses histoires : papeterie, peluches, décoration…

aramajapan.com-rillakuma-e1498201031720

Netflix a donc décidé, il y aurait à peu près trois ans, de lancer la production d’une série sur l’histoire de la mascotte et de sa “maîtresse” ainsi ses colocataires. C’était une très bonne idée, et voici cinq bonnes raisons qui expliquent pourquoi !

#1 – Des personnages attachants

Rilakkuma, Korilakkuma et Kiiroitori

Les trois animaux de la maison : deux ours, Rilakkuma et Korilakkuma, et un canari, Kiiroitori. Rilakkuma est gourmand, pépère et un peu pataud, alors que son double blanc Korilakkuma est un jeune ourson plein d’énergie, mais tout aussi gourmand ! Kiiroitori, quant à lui, est un as du ménage et de la cuisine, il aime quand les choses sont organisées et propres. Ces trois compères accompagnent Kaoru dans son quotidien, que ce soit pour la réconforter, ou pour faire des bêtises.

Rilakkuma-and-Kaoru-2019-Netflix-Season-2
De gauche à droite : Kiiroitori, Korilakkuma, Kaoru et Rilakkuma.

Kaoru

Kaoru est une jeune femme d’environ 25 ans, travaillant pour une entreprise s’appelant Samejima & Co. Comme tous les japonais, elle subit la pression du monde du travail, mais aussi celle de sa famille qui tient une ferme. Alors quand elle se sent un peu seule ou à la traîne par rapport à ses amies mariées (oui, n’oubliez pas la vision japonaise de la femme, même si Kaoru met les traditions un peu au placard à un moment), elle peut compter sur ses colocataires. C’est à travers son personnage que la narration de la série se déroule.

Tokio

Tokio est un petit garçon habitant dans la même résidence que Kaoru. Vivant quasiment seul, il vient régulièrement chez Kaoru pour jouer avec les ours, prendre le goûter ou juste passer dire bonjour.

Résultat de recherche d'images pour "rilakkuma et kaoru"

#2 – L’ambiance japonaise

La ville et les décors

Les décors principaux sont l’appartement de Kaoru, les abords de la résidence avec son parc, et le bureau où travaille Kaoru. Tous permettent un aperçu de la vie quotidienne japonaise dans une ville proche d’une capitale.

Capture d’écran 2019-05-05 à 14.03.01
Ici, Kaoru qui achète des dango (snacks sucrés) lors d’un matsuri près de chez elle.

Les saisons et le temps qui passe

L’ensemble de la saison 1 se déroule sur une année. Alors que l’on commence avec l’éclosion des sakura, la saison se termine sur la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps. On passe ainsi par les 4 saisons, avec leurs festivals/matsuri, fêtes et grandes périodes de l’année.

Capture d’écran 2019-05-05 à 14.00.13

Le mode de vie et de pensée japonais différent de l’Occident

Lorsque j’ai commencé la série, j’ai tout de suite pensé à Aggretsuko. L’aspect tranche avec celui de notre vie, et les habitudes et traditions sont très présentes. On ressent très vite que le collectif prend le dessus sur l’individu dans la société japonaise, et qu’il faut rentrer dans des cases, surtout lorsqu’on est une femme. La notion de la jeunesse et du mariage est très différente de chez nous, tout comme la pression sociale et familiale. Un enfant passera à côté de cela, mais en tant que jeune adulte, j’ai trouvé cela un peu pesant par moments. Bref, le mode de vie japonais, quoi !

#3 – L’animation stop-motion

Qualité du mouvement et de la lumière

Dès le début, vous serez bluffé par la qualité de la série. Tout est réalisé de façon minutieuse, chaque détail compte. Les mouvements sont soignés, et que dire du travail de la lumière et des accessoires ! Juste pour comprendre, il faut pour une équipe d’animateurs une journée de travail pour réaliser dix secondes d’épisode !

Résultat de recherche d'images pour "rilakkuma netflix gif"

Les accessoires super réalistes

Le défi sur ce tournage était de réaliser la nourriture, explique le directeur de l’animation. En effet, comme je vous l’explique plus haut, Rilakkuma et ses amis mangent énormément et tout le temps, ce qui fait un nombre conséquent de nourriture à créer. Vous imaginez ? Créer un pancake, puis un pancake avec une part en moins, une part de celui-ci rien que pour voir Rilakkuma le manger en deux secondes ? Sans compter tout le reste, avec les décors, vêtements, etc. Un seul mot : Good job !

rilakkuma-slide11
Des mini bento faits main !
rilakkuma-slide8
Petit aperçu des animateurs en plein travail

rilakkuma-slide10

Et si vous parlez anglais, voici le lien d’un article du Japan Times expliquant plus précisément la production de la série et l’histoire de Rilakkuma : https://features.japantimes.co.jp/rilakkuma/.

Un générique différent à chaque épisode

Chaque épisode commence avec une petite mise en scène différente de nos animaux favoris. C’est bête, mais je trouve ça sympa d’avoir fait l’effort, car cela prend un certain temps en stop-motion !

Image associée
Début d’un générique de la saison. Tous sont sur fond blanc, ce qui permet de bien identifier le générique qui change à chaque fois !

#4 – Une série tous publics

S’adresse aussi bien bien aux plus jeunes qu’aux adultes

Tout le monde peut regarder ! Vous, votre petit frère, votre maman, c’est accessible à tous par les thèmes abordés et par l’univers japonais subtil sans être otaku ou geek, donc facile à comprendre ! C’est sensible, avec une certaine innocence sans que cela parte dans la niaiserie totale, donc on approuve.

Résultat de recherche d'images pour "rilakkuma and kaoru"

Des épisodes courts

Et c’est bien pratique ! Autant pour les enfants qui perdent vite l’attention, que pour les grands dans les transports en commun ! Personnellement, je me suis fait 85% de la saison dans le métro, et les deux derniers sur mon ordinateur un dimanche. En trente minutes, vous pouvez regarder deux épisodes tranquillou, et si votre trajet est plus long, eh bien emmenez votre thermos et faites-vous un petit déj’ devant !

Résultat de recherche d'images pour "rilakkuma subway"

#5 – L’aspect WTF et fun

Petit point de ce que vous pourrez y trouver :

Image associée

  • Un humain qui vit avec des ours en peluche.
  • Les épisodes des aliens et du fantôme sont vraiment barrés.
  • La normalité de vivre avec des ours : bah oui, ça ne choque personne apparemment…
  • Les moments musicaux funs : la musique est très bien choisie, et propose même des séquences un peu spéciales par moments.

J’espère que ces 5 bonnes raisons auront éveillé votre curiosité !

Publicités

Nina Barrère Olbreck

0 thoughts on “5 BONNES RAISONS – de regarder Rilakkuma et Kaoru”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :