REVIEW – Game of Thrones (S08E04)

« Nous avons gagné la grande guerre, maintenant nous allons gagner la dernière guerre ».

L’épisode 4 de la saison 8 de Game of Thrones, diffusé cette nuit du 5 au 6 mai 2019 et d’une durée de 1h18, se découpe en 3 temps qui résument en quelque sorte les trois thèmes de l’ensemble de la série : le deuil, la fête (et qui dit fête, dit forcément sexe !), et la guerre.

Au début de l’épisode, tous les survivants du Nord sont réunis devant l’enceinte de Winterfell afin de rendre hommage aux hommes qui sont tombés en héros dans la grande guerre contre l’armée des morts. Après un discours émouvant prononcé par Jon, qui rappelle que l’instant est un événement historique, il est temps pour nos protagonistes de célébrer la vie.

Enfin la fête !

Dans la deuxième partie de l’épisode, tous nos héros se retrouvent dans le grand hall de Winterfell afin de fêter leur victoire autour d’un banquet où le vin coule à flots. Seules Daenerys et Sansa, désormais présentées en ennemies jurées, gardent la tête froide et se préparent déjà pour la suite.

GOT-review-S8e4-My-Geek-Actu-4

Lors de cette séquence, le jeune Gendry est fait Seigneur d’Accalmie par la Reine, et sur sa lancée, demande en mariage Arya qui, sans surprise, décline son offre (Pauvre Gendry , on ne peut pas tout avoir !). Jaime et Brienne ont enfin droit à leur nuit de sexe, après avoir joué toute la soirée au jeu de la vérité avec Tyrion. Daenerys demande à Jon de ne révéler à personne qu’il est le dernier héritier de la lignée Targaryen afin de lui céder sa place sur le trône. Celui-ci accepte de la laisser gouverner, mais refuse de cacher l’information à ses sœurs. Daenerys pose alors à Jon un ultimatum : s’il révèle sa véritable identité à Sansa et Arya, leur histoire d’amour prendra fin. Quelques minutes plus tard, Jon, qui fait toujours passer ce qui est juste avant ses propres intérêts, décide de se dévoiler. Tyrion et Varys sont également au courant, et se demandent qui d’entre Jon et Daenerys ferait un meilleur souverain.

Cette séquence marque la transition vers la troisième partie de l’épisode : le retour à la stratégie et la guerre contre Cersei.

Sur ordre de la Reine, les troupes encore épuisées par leur combat se dirigent vers le sud afin d’assiéger Port Réal et de faire chuter Cersei. On dit adieu à Tormund, qui remonte au-delà du Mur, ainsi qu’à Sam et Gilly, qui attendent un bébé – image de l’espoir qui renaît. Jaime décide de rejoindre Port Réal lorsqu’il apprend que la Reine risque sa vie. Alors, souhaite-t-il encore une fois venir à son secours, ou pense-t-il stratégiquement être le plus apte à la tuer, ce qui mettrait fin à la guerre une bonne fois pour toutes ? De nombreuses théories disent que Jaime, seule véritable faiblesse de la Reine, est la seule personne qui pourra la vaincre. Quoi qu’il en soit, Arya prend également la route et ses intentions sont claires : elle y va pour tuer la Reine, en suivant la prophétie de la Sorcière Rouge qui évoquait, dès leur première rencontre, les meurtres d’Arya : « Tu fermeras de nombreux yeux. Des yeux marrons (Frey), des yeux bleus (le Roi de la Nuit), des yeux verts… ».

Peut-être bien que les deux personnages auront un rôle à jouer dans la mort de Cersei, peut-être même qu’ils seront les deux derniers visages que la Reine verra…

GOT-review-S8e4-My-Geek-Actu-1

En route pour la Capitale, la flotte de Daenerys se fait attaquer par Euron. Armé non plus d’une arbalète géante, mais cette fois d’une vingtaine (on dit merci la Banque de Fer), celui-ci arrive sans crier gare et abat l’un des deux dragons de Daenerys, encore blessé par la précédente bataille. La flotte de la Reine se fait décimer, les survivants arrivent à rejoindre la côte à la nage. Missandei est faite prisonnière de la Reine. L’épisode se conclut sur l’arrivée des troupes aux portes de Port Réal. Tyrion tente une dernière fois de négocier la reddition de Cersei, mais celle-ci décide de tuer l’innocente otage sous les yeux désespérés de Ver-Gris et de Daenerys. On comprend alors que la mort de Missandei jouera un grand rôle dans la suite des événements…

Faut-il tuer Daenerys ?

Même si la question n’est pas formulée telle quelle par qui que ce soit, tout l’épisode tourne autour de ce dilemme. Si l’on avait noté depuis le début de la saison que la Reine des dragons était devenue froide, dangereuse, et parfois même sans pitié, le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses empirent. Plus la jeune femme approche de son but, plus elle prend la grosse tête et agit en tyran. Se prônant elle-même comme la Reine légitime du trône, au détriment de Jon qui en est le véritable héritier, elle se dit tout au long de l’épisode « destinée » au rôle de protectrice du peuple. Pourtant, le moment venu, elle n’hésite pas à prendre la décision d’attaquer toute la population de Port Réal, femmes et enfants compris. Varys le dit lui-même : « J’ai servi des tyrans la plupart de ma vie, ils parlent tous de leur destinée ». Arya, Sansa, et même Bran organisent un entretien avec Jon afin de le mettre en garde. Arya dit qu’elle n’a pas confiance en Daenerys. Un vent de rébellion souffle sur le Royaume. Varys, persuadé que Jon ferait un Roi plus juste, va jusqu’à annoncer à Tyrion qu’il compte faire assassiner la Reine : « J’agirai dans l’intérêt du peuple, peu importe le prix à payer ».

got-review-s8e4-my-geek-actu-5.png

Lors de l’attaque de la flotte, la Reine perd l’un de ses dragons et, au lieu de se replier afin de pleurer son enfant, celle-ci, folle de rage et incontrôlable, tente d’abord de brûler tous ses ennemis. Elle ne se ravise que pour sauver sa propre vie. La Reine paraît ensuite à peine atteinte par la mort de son enfant. Elle perd petit à petit tout sens commun, devenant presque aussi glaciale que le Roi de la Nuit en personne. Or, si une mère ne se bat plus avant tout pour protéger la vie de ses enfants, comment peut-elle prétendre vouloir protéger tout un peuple ?

Publicités

Laudine JACOBEE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :