Films Reviews

REVIEW – Captain Marvel

Who run the world ?! Girls !

Le pitch

Réalisé par Anna Boden et Ryan Fleck avec en tête d’affiche Brie Larson, le dernier Marvel en date raconte l’histoire de Vers, une guerrière de la planète Kree engagée pour servir sa patrie dans la guerre intergalactique qui oppose les Skrulls et les Krees, voire le reste de l’univers (car les Skrulls nous sont présentés étant comme le fléau de l’espace). Détentrice de pouvoirs dont on ne connaît pas l’origine, celle-ci est animée par des souvenirs lointains qui ne cessent de l’accompagner durant ses missions. Un beau jour, elle échoue sur Terre et elle fait la rencontre de Nick Fury, AKA le big boss du Shield qui voit en elle plus qu’une simple alien (car appelons un chat un chat, c’est tout de même une extraterrestre la petite). Commence alors une aventure qui liera les parties prenantes dans la recherche de la vérité.

captain-marvel-review-my-geek-actu-1

Le girl power

Puisque cela fait un petit moment que le film est sorti, je vais prendre les libertés d’écrire avec quelques SPOILERS.

Évidemment, Captain Marvel est un film d’empowerment. Une super-héroïne, une réalisatrice aux commandes (à côté de son vieux compère avec lequel elle collabore depuis de nombreuses années), des scénaristes femmes, une compositrice de bande-originale (Pınar Toprak, la première femme à composer la musique d’un film de super-héros), un message fort… Bref, Captain Marvel est un film bien-pensant dans la mouvance actuelle qui replace les femmes au centre et leur donne tous les pouvoirs pour accomplir de grandes choses, et ça fait du bien ! Alors oui, je suis pourtant partisane du « souligner une inégalité c’est lui accorder plus de crédit » mais je pense que des films comme ça sont malheureusement indispensables pour montrer à certains Texans un peu obtus (no offense pour nos amis de Dallas) qu’une femme peut, elle aussi, avoir assez de couilles pour occuper la première place d’un film pendant 2h04 et peut elle aussi sauver les USA, voire la planète, voire la galaxie toute entière, non mais !

captain-marvel-review-my-geek-actu-6

Pour être honnête, je ne savais pas que le film était co-réalisé par une femme, et je me souviens chuchoter à l’oreille de mon voisin au moment où elle prend le dessus sur la conscience artificielle de Kree « c’est sûr, c’est une femme qui est derrière tout ça ». Entre la petite Monica Rambeau qui aspire à devenir une femme forte et la petite Carol Danvers qui se relève toujours, l’accent est clairement mis sur la réalisation de soi et de ses rêves.

L’intérêt

Ok, c’est bien gentil un film pour nanas, me direz-vous, mais est-ce vraiment intéressant ? Eh bien oui. Tout d’abord, parce que le retournement de situation est plutôt inattendu, on comprend que les méchants ne sont pas ceux que l’on pensait et ça fait du bien d’arrêter un peu de tourner autour du pot du manichéen à toutes les sauces : le monde n’est ni blanc ni noir, chacun trouve ses avantages où il peut et toutes fins justifient les moyens lorsque l’on prend le temps de regarder des deux côtés.
Et moi qui n’ai jamais vu Green Lantern (oui, j’avoue), j’ai bien aimé découvrir l’univers de l’aviation.

captain-marvel-review-my-geek-actu-2.jpg

Autres éléments qui valent le détour, on découvre les débuts du Shield : on fait tout le trajet avec un Nick Fury rajeuni de 25 ans, on retrouve le regretté agent Coulson, Ronan l’Accusateur, et même Korath, interprété par Djimon Hounsou. Bref, cela nous replonge dans l’univers d’Avengers : une parfaite mise en bouche avant le grand combat final.

Humour & fun facts

Nous sommes loin dAvengers: Infinity War et de son patos larmoyant, ici c’est rigolade et high five ! Samuel L. Jackson est là et il fait rire le public, le chat à tentacules fait l’effet escompté et les petites références aux grands classiques du cinéma (Pulp Fiction, une course-poursuite digne d’un Star Wars) sont là pour vous faire sourire en vous rappelant vos plus belles années.

captain-marvel-review-my-geek-actu-7
On s’y croirait, non ?

D’ailleurs, saviez-vous que dans les comics, le chat ne s’appelle pas Goose (donné en référence au personnage de Top Gun ici) mais Chewie, en référence au célèbre wookie ? Déjà visionnaires ces petits de chez Marvel ! Moins rigolo, le caméo de Stan Lee est le dernier que le célèbre papa de Marvel aura tourné de son vivant. Mais nous ne désespérons pas de le revoir de manière numérique dans les prochains films du MCU.

Enfin, et je terminerai par ça, pendant le film il n’y a aucun plan sur le fessier de Captain Marvel, et ça, ça fait du bien bordel !

captain-marvel-review-my-geek-actu-4.png

En bref

Contrairement à mon homologue masculin, j’ai beaucoup aimé le film. Bien rythmé avec une histoire crédible et des acteurs aussi attachants qu’efficaces, il n’a pas à rougir face à ses copains d’écurie. Néanmoins, si Captain Marvel est un peu lourd à certains moments, insistant beaucoup (trop ?) sur la réalisation de soi et le girl power, je pense que c’est important de représenter les super-héroïnes comme des femmes simplement badass et pas uniquement sexy en cuir, m’voyez… ? 😉 Bref, un bon moment !

captain-marvel-review-my-geek-actu-9

Publicités

(2 commentaires)

  1. J’ai découvert Brie Larson dans Skull island et j’avais bien aimé (le film et son jeu d’actrice), c’est donc avec plaisir que je la retrouve en Carole Danvers, avec un uniforme un peu plus décent que la combi-string des comic books et un caractère bien affirmé. Pour le film en lui-même, je l’ai trouvé plaisant sans plus, bourré d’incohérences et avec une gestion du drama catastrophique… Mais je pense la même chose de pratiquement tous les Marvel, exception faite des Captain America… Ce qui ne m’empêche pas d’aller les voir, ne serait-ce que pour le travail incroyable autour de cette coûteuse série de films imbriqués les uns dans les autres. Bref! merci pour ce nouvel article, bien agréable à lire (en mangeant des fraises).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.