Jeux vidéo Nintendo Switch Test

TEST – Pokémon Let’s Go

Attrapez-les tous !

Après de nombreux épisodes sur consoles portables, hormis Pokémon Colosseum et XD sur Gamecube et Pokémon Go sur smartphone, la saga de Game Freak arrive à nouveau sur console de salon. Entre un épisode classique, un remastering et Pokémon Go, Pokémon Let’s Go vient bousculer les codes de ce que nous pensions si bien connaître. Allez, mettez votre Pikachu sur votre épaule, vos pokéballs dans votre sacoche, c’est parti pour le test !

pokemon-lets-go-pokedex-complet

Le concept

Annoncé en mai et sorti vendredi 16 novembre 2018, Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Evoli sont des jeux développés par The Pokemon Company et édités par Nintendo et Game Freak (wouah surprenant). Il s’agit du premier jeu Nintendo Switch compatible avec smartphone grâce à l’application Pokémon Go. Un pack est sorti spécialement pour le jeu, ainsi qu’un accessoire, la PokéBall +.

Image associée

Il s’agit de reprendre la version de Pokémon Jaune sorti en 1998 au Japon et en 2000 en Europe. Vous vous retrouverez donc dans la région de Kanto, comme il y a 20 ans, avec pour but d’attraper des pokémon pour compléter votre pokédex et éventuellement devenir le nouveau maître de la ligue Pokémon !

Une ambiance visuelle et musicale immersive

  • Les graphismes : c’est beau, lisse, coloré, et pas pixellisé (à part les ombres des pokémon) contrairement à certains jeux Mario sortis récemment ! L’aspect chibi des personnages est bien géré et ne fait pas « too much ». Bref, pour moi c’est une réussite et tout cela rend hommage à la première version ! En se baladant dans les villes, on reconnaît toutes leurs caractéristiques tout en étant bien plus jolies. Les cinématiques sont propres et léchées, et donnent plus d’envergure aux différents temps du jeu. Franchement, entre voir un paquebot de haut, et le voir comme dans Pokémon Let’s Go, y’a pas photo !
46492921_10216374058211578_4532707054527184896_o
Oh le gros bateau !
  • La bande son : tout comme les graphismes, c’est la même pour la bande originale mais en mieux ! Je crois qu’il s’agit de la première fois qu’un jeu Pokémon me surprend par la qualité de sa musique ! C’est agréable et pas entêtant, et beaucoup moins « robotisé » et plus « vrai ».
  • La personnalisation : il y en a, mais pas autant que pour Pokémon X et Y (ce qui m’attriste un peu). Cependant celle-ci a souvent un sens et correspond à une situation particulière dans le jeu en dehors du shopping. Vous trouverez une tenue dans telle ville, une autre donnée par tel personnage dans tel lieu. Vous pouvez aussi personnaliser votre Pikachu ou Evoli, ce qui sera soit fun soit inutile selon vos goûts !
46787271_10216374342138676_4104753528151474176_n
Elle est pas trop chou ma petite Evoli avec sa houppette ? Quant à moi, c’est Team Rocket style !
  • Les Pokémon : je dois dire que le travail sur la démarche des pokémon qui vous suivent ou même dans les hautes herbes est aux petits oignons ! Le sens du détail est bien présent ce qui est relativement cool ! Un Psykokwak ne se déplace absolument pas comme un Goupix ou un Mélofée ! Entre les pokémon qui courent (j’ai beaucoup rigolé en regardant mon Chétiflor courir comme un « taré » devant moi), volent, roulent il y a du choix !
  • L’interactivité avec les Pokémon : il y en a plus. Dans le sens où les pokémon autour de vous et particulièrement celui qui vous suit, plus votre Pikachu/Evoli, est à l’affût de quoi que ce soit. Il peut très bien s’arrêter devant une fontaine pour regarder et y restera tant que vous n’allez pas le voir ! Il peut vous récupérer des objets, et parfois vous faire des cadeaux. Vous pourrez vous occuper de votre ami, mais cela ne prend pas les proportions des anciens opus où l’on pouvait/devait s’occuper de nos pokémon tout le temps entre mini-jeux, câlins et nourriture, ce qui semblait rébarbatif pour certains joueurs.
  • Des personnages expressifs : l’époque ou les personnages étaient de marbre et ressemblaient à des plantes vertes est révolu ! Qu’il s’agisse de vous, de votre rival (surtout du rival) ou des dresseurs, voire des pokémon, vous avez enfin une expression quand il se passe quelque chose !

46499341_10216374048371332_8213567677298376704_o

Gameplay

  • Les Pokémon sauvages : je sais, ce point fait débat. Beaucoup pensent qu’il est essentiel de trouver des combats contre des pokémon sauvages. Eh bien je trouve que même sans, ça fonctionne ! Explication : pour monter en niveaux, vous avez le choix entre attraper des pokémon dans les hautes herbes ou faire des combats contre des dresseurs. Cependant, si vous cherchez à ne faire que les combats entre dresseurs, vous allez vite vous rendre compte que cela ne suffit pas à faire augmenter votre équipe, et que la capture est essentielle et rapporte beaucoup plus d’expérience. J’ai pour le coup beaucoup moins rechigné à aller attraper des pokémon, et même faire des combos de capture car c’est bien moins long sans combats ! Vous aurez probablement plus de facilité à capturer des chromatiques avec cette façon de jouer. De plus, n’oublions pas : le système est inspiré de Pokémon Go sur smartphone, la difficulté résulte dans la façon d’attraper votre futur copain (bon mouvement, bonne baie à donner) et non dans la façon de réduire ses PV.
  • Les techniques secrètes : dans cet opus, les techniques secrètes sont directement apprises par votre compagnon ! Oui oui, par Pikachu ou Evoli et n’entrent pas en compte dans les capacités apprises. Elles se débloquent au fur et à mesure de l’histoire, plus besoin d’avoir le bon pokémon dans l’équipe qui aie « vol » pour déplacer de ville en ville, même si c’est un peu déconcertant cela reste plus pratique.

capture-d_ecc81cran-2018-11-22-acc80-17-00-43-e1542902500404.png

  • La capture : le « Go » de Pokémon Let’s Go ne vient pas de nulle part. En effet, le système de capture est sensiblement le même que celui de Pokémon Go. Le but est de lancer votre pokéball au centre d’un cercle dans lequel le pokémon se situe. La couleur vous indique la difficulté (du vert jusqu’au rouge) et vous pourrez utiliser des baies ayant différents effets sur le pokémon à attraper. Attention, certains bougent plus que d’autres ou volent ! Il faut alors viser de façon précise sinon, c’est foutu ! Tout comme pour les combats, un second dresseur pourra vous venir en aide pour la capture. Il suffit de secouer la seconde manette et hop voilà le second joueur !

Image associée

  • La pokéball + : là aussi, on surfe sur votre rêve de pouvoir vous promener avec votre pokémon. À la fois manette de Switch et « réelle » pokéball, celle-ci recrée le fonctionnement d’une pokéball dans un jeu ou dans la série. Vous entendrez le pokémon tout juste attrapé dedans, mais aussi pourrez l’utiliser avec votre smartphone sur Pokémon Go. Je vous mets les infos ici

Image associée

  • Les arènes : quelle surprise de voir les gradins remplis ! En dehors de ça, on retrouve nos champions, qui ne sont pas si simples à battre (si comme moi, vous avez rushé pour écrire cet article). Vous avez intérêt à vous entraîner et attraper des monstres de poche pour ne pas vous faire écraser !
46492785_10216374027330806_6903704790635642880_o
L’arène d’Azuria avec sa championne Ondine
  • La boîte Pokémon : le PC c’est fini ! Place à la boîte pokémon dans votre sac. Je vais être tout à fait sincère : d’un côté c’est cool car j’aime la facilité et que je suis une feignante, de l’autre où est le défi ? Vous avez donc tous les pokémon préalablement capturés dans cette boîte, sur vous, non stop. Donc quand vous enchaînez les dresseurs, dans un repaire de la team Rocket, c’est un peu facile. Personnellement, je n’en ai pas profité car je n’ai pas eu le temps d’entraîner beaucoup de pokémon, mais pour les joueurs qui en auront, il suffit de faire monter de quelques niveaux d’autres pokémon de la boîte, de les échanger avec ceux de l’équipe, et le tour est joué. Bien ? Pas bien ? C’est une bonne question…
  • Les montures : une seule chose à dire. C’est de la balle. Monter ses propres pokémon c’est top, voilà. Autre chose ?
46742223_10216374027450809_6305254664770158592_o
T’es sur ton vélo, j’suis sur mon Rhino’

46503474_10216374058371582_1780749206776971264_n

  • Les espèces d’Alola : eh oui, vous trouverez les pokémon ayant une « déclinaison » Alola dans le jeu ! Souvent proposés suite à des échanges, cela vous permettra de compléter votre pokédex.
  • Pokémon Go et le Go Park : comme on pouvait le voir dans la bande annonce, les façons de jouer sont multiples. Échanges de pokémon dans le jeu via la Switch, attraper des pokémon dans Pokémon Go et se les transférer, mais tout cela via le Go Park ! Il faut en fait les attraper à nouveau dans le Go Park pour pouvoir les prendre dans votre équipe. Résultat de recherche d'images pour "pokemon let's go pack"

Retour en enfance

Résultat de recherche d'images pour "pokemon jaune pokemon let's go"
Avant : Pokémon Jaune / Après : Pokémon Let’s Go
  • De vieilles connaissances : quel plaisir de tomber sur le trio de vilains (pas si vilains bien sûr) de notre enfance ! Jessie, James et Miaouss sont là (avec leurs phrases cultes) pour vous mettre des bâtons dans les roues, avec tous les sbires de la team et leur boss. Je n’en dit pas plus, mais franchement, c’est chouette ! Notons bien sûr la présence du Professeur Chen, et surtout de Blue ! Dès le début de votre aventure, celui qui, plusieurs années auparavant, remplissait le pokédex pour son « pépé » est là pour vous aider ou vous défier. Je n’en dis pas plus là aussi, je vous laisse les autres surprises.

46786460_10216374058931596_6927755903118606336_o

  • Des rêves d’enfant : qui n’a jamais rêvé d’avoir un Pikachu sur son épaule qui serait son meilleur ami ? Et monter un Galopa comme dans la série ? Le jeu vous offre d’accomplir tous ces vieux désirs que vous aviez étant gamins. Et c’est étrangement satisfaisant.
  • Redécouvrir des lieux avec un œil neuf : pouvoir se promener dans Kanto en HD et comprendre les réelles ambiances dans lesquelles les développeurs voulaient nous plonger il y a 20 ans est tout aussi satisfaisant. Lavanville et son ambiance glauque avec une tour remplie de fantômes, Azuria avec son air musical enjoué et sa verdure environnante ou la grande Céladopole et son casino.
  • Un rival sympa : entre bon copain et challenger, votre rival est loin de ressembler à Blue dans Pokémon Jaune ! Vous le croiserez régulièrement, et même collaborerez ensemble dans certaines situations.
46503693_10216374019490610_6184656673202765824_o
Pas de commentaire sur mon humour, merci …

Mon avis

« Ah mais il n’y a plus de combats avec les pokémon sauvages blabla… ». Il faut bien comprendre que cet opus est un ovni : entre épisode classique revisité 20 ans plus tard, Pokémon Go et un gameplay revu, Pokémon Let’s Go ne ressemble à rien de ce que nous avons connu jusqu’ici. Et sincèrement ça fait du bien ! Oui il y a encore des choses à revoir, mais ces nouveautés pourraient peut-être avoir leur place dans le prochain jeu « classique ». Mais comment dire… des graphismes réussis, des personnages expressifs, des pokémon attachants et « grandeur nature », tout ça est très chouette et sympathique mais j’aurais tout de même préféré une nouvelle région pour tester ces nouvelles idées.

Je regrette tout de même que cet opus joue un peu trop sur la corde de la nostalgie pour s’assurer un succès au niveau des ventes. Bien sûr que c’est cool de monter un Arcanin, mais ne serait-ce pas trop un effet « marketing » pour lancer la franchise sur une nouvelle console ? Comme beaucoup de joueurs, j’aurais préféré une nouvelle histoire dans une nouvelle région, mais pour cela il faudra attendre 2019 !

Note : 16/20

Les +

  • Des graphismes réussis
  • Encourage le joueur à attraper des pokémon et remplir son pokédex
  • Un jeu adapté aux plus jeunes pour leur faire découvrir les anciennes générations
  • Les clins d’œil pour les plus vieux
  • Un univers ré-imaginé et immersif
  • Les montures
  • Un jeu pas si facile
  • Un gameplay original…

Les –

  • … mais pas encore abouti et un peu simple sur certains points
  • La boîte pokémon
  • Ce petit quelque chose d’aventure qui rend le jeu excitant

Mes screenshots :

46518782_10216374341498660_8356259577636847616_o46499157_10216374341658664_928705601662353408_o46712869_10216374019610613_8412862943040897024_o46492490_10216374002570187_6547212145606524928_o46508215_10216374002410183_5270491979673763840_o46703887_10216374003210203_1828929381104353280_o46513292_10216374027170802_6691208728160501760_n46460830_10216374058491585_2624453699094708224_o46503212_10216374048571337_4339481775869788160_nL’image contient peut-être : une personne ou plus et texteL’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes deboutL’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s