Films Reviews

REVIEW – Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald

« Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis, mais il n’en faut pas moins pour affronter ses amis. »
– Albus Dumbledore dans Harry Potter à l’école des sorciers.

L’univers d’Harry Potter nous est familier depuis plus de 20 ans (ouuuuh le coup de vieux !). Entre les livres, les films, tous les produits dérivés qui vont de la peluche d’Hedwige aux boîtes de chocogrenouilles, la pièce de théâtre, les parcs d’attractions et le musée. Clairement, mis à part vivre dans une grotte au fin fond de la forêt, vous êtes obligés de connaître le monde magique créé par J.K. Rowling.

Alors que Harry Potter et les Reliques de la Mort (2ème partie) clôturait en 2011 les aventures de notre binoclard préféré sur grand écran, c’est en 2016 que les Potterheads ont eu la chance de retourner dans leur univers préféré grâce à David Yates, réalisateur des opus 5,6,7-1 et 7-2 de la franchise Harry Potter et plus récemment des Animaux fantastiques scénarisé par J.K. Rowling.

Prévue pour être une saga composée de 5 films, le deuxième chapitre des Animaux fantastiques, intitulé Les Crimes de Grindelwald, est sorti en salle le 14 novembre 2018. Que vaut cette suite ? Je vous dis tout ici mes petits moldus !

Le synopsis

Cela fait quelques mois que les événements du premier opus se sont passés. Grindelwald, capturé par le ministère de la magie américain, trouve le moyen de s’échapper et tente de rallier à lui un grand nombre de sorciers au sang pur afin de régner en maître sur les moldus. Albus Dumbledore, professeur de Poudlard et ancien ami proche de Grindelwald, envoie alors son ancien élève Norbert Dragonneau le retrouver afin de déjouer son plan.

J’avais vraiment apprécié le premier opus des Animaux fantastiques. Il avait sa propre identité et nous permettait de découvrir le monde magique au-delà de l’Angleterre puisqu’il se déroulait aux États-Unis. Les personnages étaient tous très intéressants et en particulier Norbert Dragonneau. Bien que le fait que la Warner souhaitait faire cinq films de cette licence (ce qui fait un peu beaucoup), j’avais hâte de voir cette suite… et le résultat ? Laissez-moi vous expliquer point par point. Article garanti sans spoil !

Côté réalisation

Commençons par les points positifs du film. Niveau réal, David Yates nous propose ici un joli film comme il sait si bien faire. Certaines scènes sont spectaculaires comme l’évasion de Grindelwald et d’autres (que je ne citerai pas afin d’éviter les spoils) mais nous ne sommes tout de même pas dans l’incroyable, juste le très bon (ce qui est déjà pas mal !).

Nous découvrons également dans ce volet de nouvelles créatures aux designs bien travaillés et de nouveaux lieux comme le Ministère de la Magie français (cocoricooooo) qui a de très beaux décors.

Enfin pour ce qui est de la musique nous retrouvons, comme dans le premier, le grand compositeur James Newton Howard qui nous propose ici de très beaux thèmes qui arrivent à nous faire oublier (un peu) les magnifiques compositions de John Williams utilisées dans la saga Harry Potter.

Et le scénario alors ?

Arf… c’est là que tout dérape. Bien que la réalisation soit bien, le film manque énormément de rythme à cause de son scénario beaucoup trop décousu. Alors que dans le premier film, on suivait une quête afin de retrouver les créatures de Norbert (ce qui finalement est logique pour un film qui s’appelle Les Animaux fantastiques), ici bah… beaucoup de choses n’ont pas leur place à commencer par Norbert lui-même et ses créatures. Et j’attends toujours de voir les fameux crimes de Mr Grindelwald…

Le problème de ce film, c’est que l’histoire qu’il nous propose permet juste de nous préparer à la suite prévue pour novembre 2020 qui, sera je pense, bien plus intéressante. Beaucoup de références à la saga originale qui sonnent trop fan service comme l’intégration du personnage de Nicolas Flamel qui est là pour… pas grand chose mis à part faire un plan « regardez les fans c’est de lui qu’on parlait dans le premier Harry Potter et là, dans son placard, il y a la pierre philosophale ! ».

Mais aussi une intrigue qui tourne autour du personnage de Croyance, longue à arriver, trouve son dénouement, prévisible, dès la moitié du film, ainsi que les relations entre les personnages trop superficielles font qu’il n’y a aucun engouement à suivre l’histoire à fond.

En bref, J.K. Rowling est une très bonne romancière et je ne la remercierai jamais assez pour ce qu’elle a créé avec Harry Potter, hélas, ce n’est pas une bonne scénariste pour le cinéma…

Casting

Bien que leurs rôles soient mal écrits à tel point que certains personnages soit insupportables comme Queenie, Jacob Kowalski voire même Norbert, le jeu des acteurs est quand même très bon.

img_1858.jpgEddie Redmayne interprète toujours très bien Norbert Dragonneau, idem pour Ezra Miller en Croyance. Mais les deux acteurs les plus intéressants sont Jude Law qui nous propose un jeune Albus Dumbledore qu’on découvrira davantage dans les suites et bien sûr le grand méchant de l’histoire, Grindelwald, campé par un Johnny Depp dans la retenue afin de nous livrer une prestation calme et inquiétante. Bref, c’est un bon casting.

En bref

Les Crimes de Grindelwald m’a clairement déçu. Tout n’est pas à jeter mais son intrigue est terriblement longue et décousue avec ses rebondissements prévisibles, ses incohérences et… mon dieu la révélation finale n’a aucun sens !! Pour résumer, le film n’est pas mauvais mais j’ai eu l’impression de voir une bande annonce de 2h30 pour les films suivants…

Voilà, cette review sur Les Animaux fantastiques 2 : Les Crimes de Grindelwald est terminée. Avez-vous vu le film ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-nous tout en commentaire, jeunes gens !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s