Animes Manga Reviews

REVIEW – Angels of Death (anime)

Qui es-tu ? Tu devrais te poser la question.

Angels of Death est, à l’origine, un jeu vidéo sorti en 2016 aussi bien au Japon qu’à l’international. Disponible sur PC et sur Nintendo Switch depuis peu, le jeu aussi connu sous son titre original, Satsuriku no Tenshi, a fait un énorme carton. C’est pourquoi, sans surprise, il a été adapté en manga, en light novel et bien sûr… en anime. Ce dernier se compose de 12 épisodes auxquels se rajoutent 4 OAV supplémentaires, suite directe de la série.

N’ayant pas joué au jeu, je me contenterais de vous présenter ici la version anime d’Angels of Death, lancée en juillet dernier et distribuée par Crunchyroll. Idéale en cette période de la Toussaint, la série vous fera, je l’espère, frissonner de plaisir !

Le pitch

Lorsque Rachel se réveille dans le sous-sol d’un immeuble abandonné, elle ne comprend pas comment elle est arrivée là. Tandis qu’elle cherche une sortie, elle tombe sur Zack, un tueur en série portant une faux et bandé de la tête aux pieds. Elle lui demande de la tuer, ce qu’il accepte si la jeune fille l’aide d’abord à s’échapper. Cette étrange promesse les entraîne à devenir partenaires. Où sont-ils ? Pourquoi sont-ils piégés ? Quel destin les attend ? Un voyage entre la vie et la mort commence…

Kill me… please.

Avec ses animations aussi fluides qu’efficaces, l’anime est clairement une réussite sur le plan des graphismes. Les chara-design sont plaisants et bien exécutés. L’OST est tout aussi savoureuse et immerge le spectateur dans l’univers angoissant d’Angels of Death. Car oui, il faut le dire, présenté comme une série d’animation horrifique, l’anime a sa part de mystère et de moments sanglants. Dès le premier épisode, on rentre directement dans le vif du sujet sans perdre de temps même si peut-être, trop brutalement à mon goût. Néanmoins, le cadre sombre de l’histoire demeure très prenant et surtout fascinant.

cathy

L’origine ludique de la franchise est reprise dans cette adaptation. Au fur et à mesure que Zack et Rachel franchissent les étages, on se croirait dans un escape game grandeur nature où il faut résoudre des énigmes et combattre les boss pour passer les niveaux. Que ce soit par les dialogues ou l’entrée en matière, le format jeu vidéo a été conservé et ne rend le show que plus divertissant. Les adeptes du jeu apprécieront certainement et il en est de même pour ceux qui n’y ont pas joué.

If you help me get outta here, then I’ll kill you.

Au niveau de l’histoire, disons que l’anime se défend plutôt bien. Même si il n’y a que 16 épisodes (en comptant les OAV), les personnages ont tous été suffisamment développés pour que l’on puisse s’y attacher un minimum. En même temps, il n’y a que 6 protagonistes. Comme le suggère le trailer et bien sûr le jeu vidéo, les antagonistes des étages sont tous des psychopathes complètement barrés, avec chacun leur propre motivation. Le principe de l’enfermement est intéressant et les voir « cohabiter » attrayant. Mais le plus intéressant ici est sans aucun doute la relation établie entre Rachel et Zack. La jeune fille surnommée Ray n’a que 13 ans et pourtant elle semble avoir vécue un tas de choses. Inexpressive et froide comme un glaçon, sa carapace fond (hoho) au fur et à mesure de ses aventures avec Zack. Très mystérieuse, elle veut absolument mourir sans pour autant expliquer ses raisons. Zack quant à lui est un tueur en série au comportement d’animal sauvage. Pas très futé mais doté d’une énorme faux, c’est un personnage simple et sans prise de tête. Le binôme se complète et un lien aussi fort qu’étrange se tisse entre eux.

zack

Mais malgré toutes ces qualités, le nombre d’incohérences scénaristiques s’accumule au fil de l’avancée de l’anime. Par exemple, sans vraiment spoiler, que fais un oiseau dans un bâtiment clos où personne n’est censé pouvoir sortir ? Il y en a bien d’autres et surtout des plus importantes mais dans cet article le spoil n’a pas sa place. Autre bémol : les dialogues sont parfois assez redondants et notamment l’histoire de la promesse. Ray le souligne une fois, deux fois, trois fois… au point que ça finit par en devenir pénible. Cependant, l’anime est tellement accrocheur que je ne peux que vous conseiller de le voir d’autant que les révélations sont nombreuses.

En bref

Parfait pour Halloween avec son ambiance glauque à souhait, cet anime ne vous glacera pas le sang mais reste un très bon divertissement. Si, on se doute de l’issue au fur et à mesure que Zack et Rachel passent les niveaux, il nous tarde de connaître le fin mot de l’histoire. Et celle-ci est bien mise en scène, je vous le garantis. À mon sens, Angels of Death relève plutôt du thriller que de l’horreur mais reste tout à fait captivant. Un conseil : foncez !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s