Jeux vidéo PC PS4 Test Xbox One

TEST – Divinity Original Sin 2 (Definitive Edition)

Comme une partie de jeu de rôle papier avec un excellent maître de jeu.

Divinity Original Sin 2 est un CRPG, comprenez un Computer RPG. Il s’agit là d’un sous-genre du RPG regroupant des titres plus lents et plus axés sur la narration que les RPG classiques que l’on croise sur console. Ce sont des jeux qui se situent dans la lignée des jeux de rôle sur table. Exemple, Neverwinter Night 1 et 2 ou les premiers Baldur’s Gate.

Si ces jeux sont assez nombreux sur PC (d’où le nom de CRPG), il est assez rare de les trouver sur console. Mais avec la taille du marché de ces dernières, certains éditeurs ont voulu tenter de franchir le pas. Avant de parler du 2, je vais aborder brièvement le premier.

Divinity - original - Sin - 2 - TEST-My-Geek-Actu 3

Vous n’avez pas besoin de jouer au premier opus pour comprendre le 2, ce dernier se passant plusieurs siècles après, avec une toute autre histoire.

Développé sur la base d’un kickstarter par le studio Larian, le premier Divinity Original Sin est sorti le 30 juillet 2014 sur PC puis en version « Enhanced Edition » sur PC (et également sur console cette fois-ci) le 27 octobre 2017. Ce qui fait la grande force de ces jeux sur console, c’est leur aspect « coop canapé ». Oui, vous avez bien lu, on peut y jouer à deux sur la même console ! À l’heure où tous les gros jeux ne se jouent qu’en multi en ligne, voir un titre comme celui-là débarquer sous ce format est un véritable vent de fraîcheur sentant bon la nostalgie du RPG old school.

Je préfère vous prévenir, si vous n’êtes pas familier du genre ou du jeu de rôle papier, vous risquez fort de vous casser les dents dessus…  En effet, le mot d’ordre de ce jeu ressemblerait à quelque chose comme « débrouille-toi ». On vous largue dans une histoire et à vous de trouver quoi faire pour avancer. Le jeu est très permissif et si vous n’êtes pas accoutumé à ça, vous risquez de ne pas envisager que telle ou telle action soit réalisable. Mais rassurez-vous, la solution se trouve facilement sur le net. Alors n’hésitez pas à y jeter un œil pour vous débloquer. C’est tout de même un excellent jeu.

Allez, on passe au 2

Divinity - original - Sin - 2 - TEST-My-Geek-Actu 1.jpg

Divinity Original Sin 2 est sorti sur PC le 14 septembre 2017 et plus tard le 31 août 2018 en Definitive Edition sur PS4 et Xbox One. Toujours développé par Larian Studio, ce deuxième opus se déroule, comme je vous le disais, plusieurs siècles après le premier, et c’est donc une toute nouvelle histoire, vous pouvez sans problème commencer par celui-là.

Le pitch

La Source est un pouvoir magique seulement maîtrisé par une poignée de personnes, les Ensourceleurs. Déclarés corrompus et dangereux suite à l’apparition de créatures du Néant lors de son utilisation, les Ensourceleurs sont traqués, capturés et emprisonnés à Fort Joie sans distinction d’âge ou de race.

Divinity: Original Sin 2 - Definitive Edition_20181017105109

Vous êtes l’un d’entre eux. Le jeu commence lors du voyage en bateau qui vous emmène à Fort Joie. Affublé d’un collier anti-Source impossible à enlever, vous vous préparez à rejoindre votre nouvelle prison. Lors de la traversée, vous allez pouvoir discuter avec les autres prisonniers et ainsi faire connaissance avec les différents personnages qui pourront vous accompagner lors de votre aventure. Vous l’aurez compris, dans un premier temps, il va falloir vous échapper. Afin de ne pas vous spoiler, parce que ça serait vraiment dommage, je ne vais pas aller plus loin sur l’histoire…

Au début

Lors de la création de votre partie, vous allez pouvoir choisir de jouer en ligne ou non. 4 joueurs peuvent partager l’aventure, jusqu’à 2 par console. Ensuite, vous aurez le choix soit de créer votre propre personnage sur mesure soit d’utiliser l’un des 6 personnages disponibles.

Divinity: Original Sin 2 - Definitive Edition_20181017104837

À noter que ce ne sont pas de simples personnages pré-établis. Chacun d’entre eux a sa propre histoire en parallèle et ses propres lignes de dialogue dans certaines quêtes secondaires. Vous pourrez avoir une équipe de quatre personnages au maximum, donc si vous voulez voir l’histoire de tout le monde, il faudra faire une nouvelle fois le jeu avec d’autres compagnons.

Divinity: Original Sin 2 - Definitive Edition_20181017104929

Comment ça se joue, du coup ?

Les Divinity Original Sin sont des tactical RPG. Vous contrôlez votre équipe au joystick. Vous pouvez parler à de nombreux PNJ mais quand des ennemis sont présents, le jeu passe en combat au tour par tour, exactement de la même manière que Wasteland 2 dont j’ai fait le test récemment.

Divinity: Original Sin 2 - Definitive Edition_20181017102647

Mais là où ces titres se démarquent, c’est par leurs très grandes interactions. Les combats ne se limitent pas à se déplacer ou à attaquer, l’environnement joue un rôle très important. Par exemple, si vous lancez une boule de feu, le sol sera enflammé. Si quelqu’un marche dedans, il prendra des dégâts, voire se mettra à brûler. Si vous lancez de l’eau sur le feu, il va s’éteindre et créer de la brume, rendant la personne à l’intérieur impossible à toucher. Il y a de nombreuses combinaisons dans ce genre-là avec les différents éléments, à vous de composer avec. C’est également valable hors combat.

combat

Toujours à propos des combats, il y a une nouvelle mécanique très intéressante qui se rajoute à ce deuxième volet. Contrairement à la plupart des RPG, l’armure ne réduit pas les dégâts. Tous les points de défense octroyés par chacune de vos pièces d’équipement sont additionnés dans deux jauges, l’une de défense physique et l’autre de défense magique. Vous ne perdez aucun point de vie tant que la jauge correspondant au type de dégâts que vous recevez n’est pas vide. De plus, lorsqu’une attaque doit infliger un état particulier, il ne fonctionnera pas si vous disposez de suffisamment de points d’armure. Par exemple, une attaque devant infliger une hémorragie ne l’infligera pas si vous disposez encore d’armure physique. En revanche, si vous n’en avez plus, vous subissez l’effet. Cette nouvelle mécanique est valable autant pour les joueurs que les adversaires. Personnellement, j’avais un peu peur que cela alourdisse les combats, mais au final cela les rend encore plus stratégiques. Les combats de ce jeu sont tout aussi difficiles que ceux du précédent, mais il y a beaucoup plus de techniques de combat et de sorts, ce qui les rend bien plus variés et intéressants.

Divinity: Original Sin 2 - Definitive Edition_20181017104301

Autres ajouts

Contrairement au premier épisode, vous êtes un peu plus guidé dans celui-là. Avec un peu de logique, il n’est pas difficile de trouver quoi faire pour accomplir les quêtes. Le journal est bien plus agréable à la lecture. Mais cela ne rend pas pour autant le jeu facile, il est juste plus clair. Cette fois-ci, votre aventure sera divisée en actes bien distincts : avant d’en finir un, un message apparaîtra pour vous demander si vous êtes sûr de vouloir continuer car une fois la zone quittée, vous ne pourrez plus y retourner. Tâchez de faire toujours le maximum de quêtes avant de continuer, sinon vous allez avoir beaucoup de mal à affronter les ennemis de la zone suivante.

Plus haut, je vous ai parlé de la Source, cette puissante magie… Mais au final ça change quoi ? La Source est en fait une réserve de magie spéciale nécessaire pour lancer les compétences les plus puissantes, peu importe la classe de votre personnage. Vous pouvez avoir un maximum de 3 points. Certaines compétences vont en consommer et elle ne se régénère pas toute seule, alors veillez à ne pas la gaspiller inutilement.

Et pour finir, l’ajout le plus notable, qui va vraiment démarquer ce jeu des autres, c’est le narrateur. Vous allez l’entendre très, très, très souvent (ne vous inquiétez pas, il a une voix des plus agréables, calme, posée…). À chaque dialogue, il expliquera comment est la personne en face de vous, comment elle se sent par rapport à ce que vous venez de lui dire. Il vous décrira les éléments du décor, ce qu’il est en train de se passer lorsque vous activez un mécanisme… Cette nouveauté est véritablement cruciale pour la narration et l’immersion. C’est parfaitement bien intégré. Le jeu dispose uniquement de voix anglaises, mais même si vous ne parlez pas la langue, rassurez-vous, le jeu est bel est bien en français.

Divinity: Original Sin 2 - Definitive Edition_20181017105838

Petit défaut cependant sur l’optimisation sur console : si vous ouvrez un peu trop vite les menus les uns derrière les autres, ça va un peu ramer et parfois même planter. Parfois, lors des combats, vous aurez beau avoir sélectionné une compétence qu’elle ne se déclenchera pas. Assurez-vous que l’animation se lance bien sinon, au lieu de lancer un sort, votre personnage va se déplacer vers l’ennemi ! C’est un bug que j’ai rencontré de nombreuses fois au cours de ma partie…

Divinity: Original Sin 2 - Definitive Edition_20181017103426
À deux, vous n’êtes absolument pas obligés de vous suivre, l’un peut être en plein combat et l’autre totalement ailleurs

Mon avis

Divinity Original Sin 2, c’est comme jouer à une partie de jeu de rôle sur table avec un excellent maître du jeu. Larian Studio nous livre là un jeu des plus réussis. Si le gameplay du premier opus est de retour, il est grandement amélioré. Les graphismes sont beaux, colorés, et on peut y jouer à 2 sur la même console. On peut même partir faire des quêtes chacun de son côté si ça nous chante. L’écriture des personnages et de leur histoire est une merveille, à découvrir seul ou accompagné. Sans oublier l’ajout du narrateur, qui est une excellente chose. De plus sa durée de vie est conséquente : il n’y a pas vraiment de compteur clairement défini, mais je suis certain d’avoir dépassé les 90 heures de jeu. Malgré quelques bugs ce jeu reste une pépite vidéo-ludique qui vaut amplement le détour.

Note : 19/20

Les +

  • Un univers assez glauque et cru par moments
  • Un gameplay aux petits oignons
  • Des graphismes magnifiques
  • Plus de compétences !
  • Une histoire et des personnages superbement écrits
  • Une difficulté présente mais pas insurmontable
  • Une grosse durée de vie (plus de 90h)
  • Le narrateur

Les –

 

  • Une optimisation console pas optimale
  • Des bugs de sélection d’actions…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s