Jeux vidéo News PC PS4 Test Xbox One

TEST – Assassin’s Creed Odyssey

Personnellement, je suis un grand fan de la mythologie grecque et d’Assassin’s Creed IV: Black Flag. Alors, forcément tout était fait pour que j’adore Assassin’s Creed Odyssey. Et pourtant…

Assassin’s Creed Odyssey est un jeu vidéo d’action, d’aventure et de rôle, développé par Ubisoft Québec et édité par Ubisoft pour PS4, Xbox One et PC. Il s’agit de la suite indirecte d’Assassin’s Creed Origins puisque nous continuons à suivre (dans la réalité) l’histoire de Layla Hassan, membre des Assassins, qui explore la mémoire des premiers Assassins. Le jeu vous propose de suivre au choix l’histoire de deux Assassins, soit celle d’Alexios, soit celle de Kassandra.

Assassin's Creed® Odyssey_20181006144453
Les grandes batailles ne sont pas toujours aussi épiques que prévues…

Visuellement

Assassin’s Creed Odyssey peut être très très beau comme il peut également être assez moyen. En réalité, tout dépend de deux points :

  • de la machine que vous utilisez. Préférez évidemment un bon PC, une Xbox One X ou une PS4 Pro à une machine plus vieille.
  • du temps qu’il fait dans le jeu. En effet, si vous avez la chance d’avoir le grand et beau soleil caractéristique de la Grèce, alors vous pourrez profiter d’un magnifique jeu à l’ambiance forte et aux rayons de soleil très réussis. Par contre, quand vous aurez le malheur d’avancer dans votre aventure sous la pluie ou de nuit, les textures, qui ne seront plus cachées par le soleil, pourront paraître beaucoup moins jolies.
Assassin's Creed® Odyssey_20181009231539
Mais globalement, c’est quand même assez sympa !

Côté texture, force est de reconnaître qu’Ubisoft a une réelle capacité à recréer des univers marins réalistes. Dès que vous débloquez votre premier (vrai) navire, le kiff visuel est total. Naviguez et découvrez les rives, les îles et les fonds marins visibles à travers la mer claire, pure et transparente de Grèce. Sur terre, les textures sont plutôt réussies, mais peuvent parfois mettre un tout petit peu trop de temps à se charger sur PS4 ou Xbox One (premières versions) ou sur PC mal optimisé.

Assassin's Creed® Odyssey_20181012092836

Et la Grèce dans tout ça ?

Après l’Égypte, le choix de la Grèce semblait assez évident : du sable, de l’eau, des épées et des arcs. On reste dans un univers assez proche visuellement. D’autant plus que l’empreinte romaine était particulièrement forte dans l’Égypte d’Assassin’s Creed Origins. Mais est-ce pour autant un résultat réussi ?

Pour moi, la mythologie grecque résonne comme quelque chose de bien particulier. Il faut dire qu’il doit s’agir de ma mythologie préférée. Tant de fois ses histoires m’ont été contées lorsque j’étais enfant. J’avais donc de très grandes attentes à ce sujet. Il m’a alors été difficile de laisser passer quelques libertés qui ont été prises à des fins commerciales. Je vais prendre un exemple… Euripide décrit à la perfection dans Andromaque la façon dont vivaient les femmes à Sparte. En effet, contrairement à d’autres cités, les femmes spartiates suivaient un entraînement physique très strict et assez sportif. Cependant, celles-ci n’étaient pas destinées à participer aux combats, mais à pouvoir enfanter un futur guerrier. Oups. Désolé Kassandra mais de ce côté-là, il faudra repasser.

Assassin's Creed® Odyssey_20181009231137

Une fois ce petit impair (que l’on excusera pour des raisons évidentes) mis de côté, l’univers grec et plus largement l’ambiance typique de la Grèce antique semble parfaite ! Les bruits, la vie, les complots, la place de la politique et de la religion, ou même les odeurs (oui, je sais, on ne sent rien… mais pourtant on en a parfois l’impression), tout semble très réaliste et nous permet de nous plonger totalement dans l’expérience. Je vous le dis, là, tout de suite, j’ai envie de manger une moussaka.

Assassin's Creed® Odyssey_20181011090407

Assassin’s « The Witcher » Creed

Toute l’originalité du jeu repose sur son approche nouvelle de l’aventure et de la découverte. En réalité, Assassin’s Creed Odyssey est à la fois un jeu d’aventure, un jeu d’exploration, un jeu d’action, un jeu de bataille navale en openworld, mais aussi un jeu narratif. Ainsi, toute l’histoire – qui est d’ailleurs plus travaillée que jamais, selon moi – est personnalisable.

Assassin's Creed® Odyssey_20181006150814

Lorsque vous débutez votre aventure, vous choisissez d’incarner soit Alexios, soit Kassandra. Il vous sera impossible de revenir par la suite sur ce choix pour une raison simple, c’est que votre frère/sœur sera alors laissée pour mort(e). Voilà. Une fois que vous avez choisi qui vous allez incarner, toute l’histoire est composée de choix à faire et qui impacteront plus ou moins l’évolution de celle-ci. Ainsi, le joueur incarne un mercenaire qui pourra soit se battre pour Athènes et la Ligue de Délos, soit pour la Ligue du Péloponnèse dirigée par Sparte. Et ça, c’est à vous de le décider. Tout comme c’est à vous de décider quelle vérité vous souhaiterez éclairer (qui est votre… je passe, pour ne rien vous spoiler, mais le jeu vous réserve son petit lot de surprises !).

Assassin's Creed® Odyssey_20181009083929

L’inspiration de The Witcher III semble plus qu’évidente, à la différence près que les animations ne sont pas toutes réussies. Toutefois, il est important de noter que cette approche est totalement nouvelle (du moins pour ce point) dans un jeu de la licence Assassin’s Creed. Et pour le coup, j’ai trouvé que le mélange fonctionnait assez bien. D’autant plus que l’inspiration ne s’arrête pas là puisque le jeu cherche (plus que jamais) à se rapprocher d’un vrai RPG, composé de quêtes principales, quêtes secondaires et quêtes éphémères dans lesquelles il faudra chiner le meilleur équipement (et comme dans tout RPG, il ne s’agit pas forcément du plus sympa visuellement), chercher des matériaux pour construire des armes, des armures mais aussi des munitions (je pense par exemple aux flèches de votre arc).

Assassin's Creed® Odyssey_20181008090954
Certains plans sont vraiment réussis !

Tout comme dans Assassin’s Creed VI: Black Flag, votre bateau est le second personnage du jeu puisqu’il vous faudra gérer son équipement (et l’améliorer), faire attention à votre équipage, le payer (oui oui, il faut payer les seconds au recrutement) et recruter du personnel. Lorsque vous serez devant un ennemi (en mode « assassin silencieux ») vous avez maintenant la possibilité non pas de le tuer, mais de l’assommer et d’ensuite lui proposer un job à bord de votre navire. Personnellement, je ne m’y serais pas pris de cette façon, mais qui suis-je pour juger les techniques des ressources humaines de la Grèce antique. Autres temps, autres mœurs.

Assassin's Creed® Odyssey_20181007095227
Les chants de marins sont de retour !

Côté gameplay ?

En terme de gameplay, rien de bien nouveau par rapport à Assassin’s Creed Origins. Si vous pouvez toujours appeler votre cheval et votre aigle à tout moment pour faire du repérage, le jeu a également gardé un système de combat très similaire. La différence, côté affrontements, réside dans la possibilité de débloquer des compétences (presque des « pouvoirs ») que vous pourrez activer à n’importe quel moment. Ces compétences se débloquent à chaque nouveau niveau atteint (comme dans tout bon RPG) et vous permettront de toujours plus personnaliser votre personnage et votre style de jeu. Vous pourrez ainsi utiliser une vision plus accrue du monde qui vous entoure, charger sur vos ennemis tel un taureau, récupérer de la vie (oui oui, on est quasiment sur des sorts de soin là) ou effectuer des attaques spéciales.

Assassin's Creed® Odyssey_20181009231102
Certains cités sont magnifiques…

Petit regret pour ma part, le « free run », que je considère encore comme emblématique de la licence, semble totalement relayé au second plan. Logique, me direz-vous, car il n’y a ici pas beaucoup de murs à escalader, mais plutôt des rochers. On se rapprochera donc plus – en terme d’expérience – d’un The Legend of Zelda : Breath of the Wild que d’un Assassin’s Creed : Unity. Et quand on prend du recul, ce choix semble assez logique puisqu’Ubisoft doit donner un second souffle à une licence qui commençait à tourner en rond. La franchise commençait aujourd’hui par devenir difficile à étiqueter tant les jeux mélangent des styles très différents pour créer des univers riches et cohérents.

Assassin's Creed® Odyssey_20181012092951
« La couleur de l’eau est impressionnante ! »

Mon avis

Avec Assassin’s Creed Odyssey, Ubisoft a réussi à créer un jeu d’aventure narratif bourré d’actions dans un monde où le studio exploite au mieux à la fois ses connaissances historiques et l’univers marin qu’il chérit tant. Il ne s’agit finalement plus totalement d’un jeu Assassin’s Creed comme on pouvait avoir l’habitude de les connaître, mais d’une évolution épique et dantesque de ce que va devenir le jeu vidéo, au croisement des genres et des styles. La licence évolue et plutôt dans le bon sens tant l’envie de replonger dans le jeu est forte. Et c’est précisément ça que je recherche dans une expérience vidéo-ludique, toute aussi imparfaite soit-elle. Et si techniquement le studio ne fait pas toujours figure de meilleur élève de la classe, il serait difficile de ne pas reconnaître les réels efforts portés sur l’histoire et la narration, tout comme il serait impossible de lui enlever son génie créatif et le travail incroyable de direction artistique qui a été réalisé. J’avoue avoir été très dubitatif durant mes premières heures de jeu, mais plus le temps passe et plus je m’émerveille par le travail accompli. J’applaudis.

Note : 17/20

Les +

  • La Grèce…
  • Une direction artistique soignée
  • Naviguer sur les mers grecques
  • Une vraie narration, enfin !
  • Des choix qui comptent
  • Un contenu colossal
  • L’envie d’y retourner

Les –

  • Les animations pas toujours dingues
  • Des textures lentes à se charger
  • Des bugs, des bugs

Mes screenshots d’Assassin’s Creed Odyssey

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s