Jeux vidéo PC PS4 Test Xbox One

TEST – Life is Strange 2 (episode 1)

D’Arcadia Bay jusqu’à Seattle, une chose est sûre : la vie est étrange.

Life Is Strange 2 est un jeu vidéo d’aventure narratif développé par Dontnod Entertainment et édité par Square Enix. Il est sorti le 27 septembre 2018 sur PS4, Xbox One, Microsoft Windows et Linux. Le jeu est découpé en 5 épisodes. Pour l’instant, seul le premier est disponible.

Life is Strange 2_20180929102706

Le pitch

Sean (16 ans) et Daniel Diaz (9 ans) sont tous les deux frères et mènent avec leur père, immigré mexicain, une vie paisible à Seattle. Mais du jour au lendemain, à cause d’un malencontreux quiproquo, leur quotidien va se retrouver bouleversé et ils vont devoir fuir la police à travers les États-Unis d’Amérique jusqu’au Mexique (pays natal de leurs parents) pour un crime qu’ils n’ont pas vraiment commis. Sean, l’aîné, devra alors rapidement oublier sa vie passée et ses problématiques lycéennes pour devenir un homme responsable de son petit frère et faire les choix qui s’imposent.

Si vous n’avez pas du tout joué au premier opus ou si vous ne voulez pas être trop spoilé sur le premier épisode – qui pose plus les bases qu’autre chose – je vous conseille de passer directement à la partie « mon avis » tout en bas. Attention donc, SPOILERS.

Life is Strange 2_20180929164643

Une suite intelligente

Vous allumez votre console (ou votre PC), vous lancez votre première partie. Le jeu vous demande alors si vous avez déjà joué à Life is Strange. Si oui, vous pouvez reprendre votre sauvegarde et ainsi configurer le second opus avec la fin du premier jeu. Le cas contraire, Life is Strange 2 choisira une fin aléatoire à Life is Strange comme point de départ. Je n’ai pas fini le premier jeu, pourtant, me voilà déjà totalement immergé dans l’expérience et je regrette de ne pas avoir fini l’opus précédent.

Life is Strange, premier du nom, nous présentait l’histoire mouvementée de Maxine Caulfield (surnommée Max), étudiante en photographie à l’université de Blackwell, située à Arcadia Bay (ville fictive de l’Oregon). Un jour, la jeune fille découvre qu’elle a le pouvoir de voyager dans le temps sur de courtes périodes et en profite alors pour empêcher le meurtre de son amie d’enfance, Chloe Price. Le jeu était alors composé de choix à faire et sur lesquels vous pouviez parfois revenir.

Life is Strange 2_20180929104143

Cette fois-ci, oubliez les voyages dans le temps, il n’en sera pas question. Cependant, ce n’est pas pour autant que le jeu n’aura pas sa part d’étrangeté. En effet, lors d’une scène particulièrement cruciale pour les deux jeunes frères, Dan, le plus jeune, semble utiliser une force qui le dépasse. Pour cause, à l’instar de Jodie dans Beyond: Two Souls ou encore Eleven dans Stranger Things, Dan a le pouvoir de manipuler les éléments qui l’entourent. Point intéressant dans Life is Strange 2, ce n’est cette fois plus le personnage principal (ici Sean) qui possède un pouvoir mais bien le personnage secondaire.

Life is Strange 2_20180929111436

Visuellement…

Graphiquement, le jeu est extrêmement surprenant. Nous avons l’habitude de voir des cinématiques somptueuses pour des jeux parfois moyens une fois la manette en main. Avec Life is Strange 2, c’est un peu l’inverse. Lorsque les cinématiques se lancent, vous avez l’impression de repartir 5 ans en arrière avec un jeu aux modélisations assez moyennes (surtout concernant les expressions faciales de Sean), que l’on excusera par l’aspect « cartoon » volontairement choisi pour le titre. J’ai toutefois noté une amélioration claire par rapport à Life is Strange premier du nom. Une fois ces mauvais moments passés, je vous invite à prendre un mouchoir et à vous essuyer les yeux car c’est en phase de jeu que le titre devient plus plaisant et propose même quelques plans forts.

Life is Strange 2_20180929162040

L’émotion de chaque scène

Sans être le jeu le plus impressionnant qu’il m’ait été donné de voir, force est de constater que la direction artistique est parfaitement maîtrisée et que chaque élément de décor semble avoir été choisi avec une perfection tout à fait déroutante. L’émotion de chaque scène est d’ailleurs d’autant plus forte que vous incarnez Sean, le grand frère, dont les choix (vos choix) donnent l’impression d’impacter directement sur l’éducation de Dan, le petit frère. En tant que joueur, vous êtes en quelque sorte presque responsable de lui et de ce qui va lui arriver. Ce sentiment guidera d’ailleurs certains de vos choix comme le fait de le faire mendier ou non, voire même de le faire vous-même pour qu’il n’ait pas à le faire, en prenant donc ça sur vos épaules.

Life is Strange 2_20180929104535

Si graphiquement, on reste loin d’un The Vanishing of Ethan Carter, les environnements m’ont rappelés le très réussi What Remains of Edith Finch pour le nombre de petits détails intelligents de réalisme. Dontnod Entertainment sait comment donner vie à chaque lieu. La chambre de Sean, par exemple, que vous visiterez de font en comble dans la première scène du jeu, vous donnera l’impression d’être dans la chambre d’un de vos amis, il y a quelques années : de l’ordinateur avec Facebook allumé, le MP3 négligemment posé…

D’ailleurs, j’ai également noté quelques références fortes dans lesquels les joueurs pourront se retrouver facilement : Facebook, Netflix, Le Seigneur des anneaux, Minecraft, etc. Ceux-ci nous permettent non seulement de très facilement rentrer dans l’histoire et de comprendre le quotidien des personnages de notre histoire, mais en plus cette mise en abyme du réel servira une cause tout à fait noble : la critique d’une société américaine encore peu ouverte à l’autre…

Life is Strange 2_20180929111719
Malgré l’impression de liberté, la progression linéaire est finalement très (trop ?) cadrée et vous ne pourrez pas tout visiter…

Des sujets d’actualités traités de façon sérieuse

Avec Life is Strange 2 et ses personnages pertinents, Dontnod Entertainment frappe fort. En effet, le studio semble vouloir prendre parti sur des sujets de société et traite de façon très sérieuse des thèmes plus que jamais d’actualité comme l’immigration ou le racisme. Alors que les deux jeunes frères connaissent une descente sociale fulgurante, Sean va vite comprendre que s’il vivait une paisible vie de fils d’immigré (tout à fait en règle) sans souci, en l’espace de quelques heures, il est encore considéré par les moins cultivés des américains « rednecks » comme un étranger.

Life is Strange 2_20180929160000

Sean est-il coupable des crimes qu’on lui fait porter ? Rien n’est moins sûr, pourtant, rares sont ceux qui feront l’effort d’en savoir plus autour d’eux. Cette violence qui vient s’écraser telle une vérité jusque-là étouffée aux yeux des protagonistes nous explose au visage comme un signal d’alerte. Mettons-nous, pendant quelques minutes, dans la peau de ces deux jeunes. C’est fort. C’est très fort.

Life is Strange 2_20180929172458

Mon avis

Si le rendu visuel pourra surprendre par moments, l’épisode 1 de Life is Strange 2 pose les bases d’une nouvelle série à la narration soignée, aux environnements réalistes, aux personnages profonds et aux sujets graves. Personnellement, je meurs d’envie de pouvoir connaître la suite des aventures de Sean et Dan.

Note : 17/20

Les +

  • Narration au top
  • Le soin du détail
  • La BO au poil
  • La dernière image
  • Devenez grand frère
  • La suite indirecte du premier jeu
  • Parfois visuellement beau…

Les –

  • … parfois visuellement moche
  • Pas de sentiment de liberté
  • Beyond: Two Souls es-tu là ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s