Jeux vidéo PC PS4 Test Xbox One

TEST – Shadow of the Tomb Raider

Lara-reté fait la valeur paraît-il. C’est du moins ce que doivent se dire les pilleurs de tombes !

Shadow of the Tomb Raider est un jeu vidéo d’action et d’aventure développé par Eidos Montréal et Crystal Dynamics et édité par Square Enix. Le jeu est sorti le 14 septembre 2018 sur PS4, Xbox One et PC. Il s’agit de la suite directe du jeu Rise of the Tomb Raider (sorti en 2015) et du troisième et dernier chapitre du renouveau de la licence consacré aux origines de Lara Croft.

Shadow of the Tomb Raider

Le pitch

L’apocalypse prédite par les Mayas, vous en avez entendu parler ? Eh bien il semblerait que Lara ait pris ces histoires un tout petit peu trop au sérieux. Ou pas assez, c’est selon. Ainsi, notre jeune aventurière de 23 ans va une nouvelle fois lutter contre l’Ordre de la Trinité (ouuuh comme c’est original) pour sauver… le monde. D’ailleurs, notez bien que si nous ne sommes pas tous morts, comme l’avaient prédit les Mayas, c’est parce que Lara est là. Tant qu’elle est là, pas de quoi se mettre Lara-te au court bouillon… Ok j’arrête (je dis ça à chaque fois mais là j’en ai plein d’autres…)

Shadow of the Tomb Raider

Point important concernant la narration du jeu, celle-ci est parfaitement située dans le temps et réutilise des personnages déjà croisés et connus. Ce n’est pas juste un troisième jeu mais bien la troisième partie de la formation de Lara pour devenir la pilleuse de tombe que nous connaissons tous.

Shadow of the Tomb Raider

Une Lara 3.0

Dans la lignée du film lui-même inspiré du jeu vidéo de 2013, reboot d’une saga âgée de 22 ans (1996), Eidos Montréal, Crystal Dynamics et Square Enix nous proposent une expérience entre jeu vidéo et cinéma blockbuster à effets spéciaux et à « whaou » récurrents et dont l’actrice principale surprend par son réalisme. Preuve en est : la modélisation et le panel d’expressions exceptionnels dont a été dotée Lara, plus vivante et charismatique que jamais. Il est donc d’autant plus intéressant de la suivre évoluer dans ce dernier acte de son apprentissage.

Shadow of the Tomb Raider

Eh oui, c’est qu’avant de devenir une femme forte (quoique là nous n’avons déjà pas affaire à une crise d’ado commune), le jeu présente avant tout une jeune femme rongée par le doute et la culpabilité, consciente que chacune de ses actions, même dotée des meilleures intentions, peut se révéler catastrophique (d’autant plus qu’elle va déclencher une catastrophe… vous suivez ?). Ainsi, Shadow of the Tomb Raider exploitera l’aspect sombre et psychologique du personnage qui va devoir évoluer et apprendre de ses erreurs pour finaliser sa formation. Il lui faudra ainsi appliquer toutes les compétences qu’elle avait apprises du Yamataï en Sibérie dans les épisodes précédents. Ce qui est fort appréciable, vous en conviendrez.

Shadow of the Tomb Raider

Je parlais un peu plus haut d’une expérience à la frontière avec une réalisation hollywoodienne… Ce point est d’autant plus accentué que le jeu vous propose une option que j’ai trouvé absolument géniale : la possibilité de choisir la langue dans laquelle vous parlent les interlocuteurs. Cette petite option, toute bête, créé une immersion incroyable et permet au joueur de rentrer toujours plus dans l’univers de l’exploration et de l’aventure. On voyage !

Shadow of the Tomb Raider

Alors Lara Croftera ou Croftera pas ?

C’est assez nouveau : Lara peut faire ses courses. Alors, évidemment, il ne s’agit pas de renouveler son stock de camembert, mais bien de renflouer son stock de munitions, d’acheter de nouvelles armes ou de nouvelles tenues.

NB : Lara peut arborer plusieurs tenues dont les très sympathiques skins des premiers jeux. Je suis persuadé que ce clin d’œil ravira les fans de la première heure !

Achetez des équipements, améliorez-les, apprenez de nouvelles techniques, etc. Bon… dans l’idée ce point est super intéressant, d’autant plus que cet aspect (un peu) RPG  (Role Playing Game) semble cohérent quand on sait que Square Enix se cache (en partie) derrière le jeu. Mais comme il ne fallait pas prendre le risque de perdre les joueurs pour autant, l’amélioration des techniques et des armes, tout aussi possible soit-elle, n’est pas indispensable. En effet, même si vous n’améliorez aucune arme, vous pourrez sans trop de difficulté sauver Lara des pires situations.

Shadow of the Tomb Raider

Un gameplay rôdé

Côté gameplay, rien de bien nouveau. Lara exploite les techniques apprises jusque-là avec brio. Les phases d’exploration, d’énigmes, de courses et d’affrontements s’enchaînent et se rythment à la perfection. J’ai toutefois noté des combats peu intéressants et en majorité composés de phases d’infiltration. Le moment où vous pourrez le plus vous défouler, c’est encore en enfer. Logique, non ? En effet, vous croiserez des monstres assez horribles qu’il vous faudra « shooter » au fusil à pompe. On ne fait pas dans la dentelle, je vous préviens tout de suite. Malheureusement, ceux-ci arrivent un peu de partout et la bande-son du jeu ne vous préviendra que peu de l’arrivée de ceux-ci : phases stressantes en approche.

Shadow of the Tomb Raider

Autre nouveauté : un monde semi-ouvert similaire à celui d’Uncharted: The Lost Legacy dans lequel vous pourrez glaner à votre guise et remplir plusieurs quêtes annexes permettant d’allonger la durée de vie du titre. Ajouter cet aspect (presque) RPG à un jeu d’action-aventure est une vraie bonne idée et le mix fonctionne à merveille. Une fois l’histoire terminée, il vous est toujours possible de compléter ces missions secondaires, c’est assez cool.

Shadow of the Tomb Raider

Visuellement très joli

Absolument magnifique et pourtant assez prévisible, Shadow of the Tomb Raider m’aura offert de vrais bons moments de ciné… euh de jeu vidéo. Les plans, les couleurs, les univers et les ambiances ont été travaillés avec un grand soin du détail. De la forêt jusqu’aux temples, les décors fourmillent de détails et offrent au jeu un réalisme toujours plus grand.

Shadow of the Tomb Raider

Encore une fois, j’ai été surpris de voir que Lara voyage, certes, mais relativement peu. En effet, la majeure partie de l’action se déroule au Pérou. Square Enix a d’ailleurs pris un vrai risque en « enfermant » à nouveau Lara dans un nombre de pays finalement assez limité (contrairement à un Nathan Drake qui fait quatre fois le tour du globe en 47 minutes).  Notons que ce n’est toutefois pas gênant du tout. Au contraire, l’expérience, très différente et moins variée, n’en est que plus profonde et permet de renforcer l’ambiance.

Shadow of the Tomb Raider

On pourra seulement reprocher au jeu (et encore, ce point est très personnel) un monde des enfers particulièrement sale. Bon, ce sont les enfers donc forcément c’est pas jojo. Ok. Mais quand même. J’ai d’ailleurs noté la forte influence du très réussi Hellblade : Senua’s Sacrifice dans cet univers trash à la décoration douteuse composée essentiellement de membres humains. Et pas que.

Shadow of the Tomb Raider

Mon avis

Totalement passé sous les radars, cause d’une communication a priori pas assez agressive, Shadow of the Tomb Raider, sans être parfait, propose une très bonne expérience d’aventure et d’exploration. J’ai d’ailleurs été content de découvrir le titre sorti assez longtemps avant (ou après) son équivalent masculin, j’ai nommé Uncharted, car tester le jeu sans faire de comparatif évident est un plaisir et l’expérience nous rappelle à quel point Lara peut être attachante par moments.

Shadow of the Tomb Raider

Le jeu flatte la rétine, surprend par son ouverture, fatigue par ses gunfights rares, ses phases d’infiltrations mal dosées et ses rebondissements téléphonés, pourtant, c’est quand même du kiff en lingots (d’or, bien sûr). J’ai particulièrement apprécié suivre les aventure mouvementées de l’aventurière ! Presque autant que Lara-clette. Je sais, c’est nul, mais fallait que je la fasse !

Note : 17/20

Les +

  • Très très beau
  • La modélisation de Lara
  • Courses-poursuites rythmées
  • Énigmes bien dosées
  • De vraies belles scènes
  • Peu de décor, plus d’immersion…

Les –

  • …Peu de décors, on tourne en rond.
  • Scénario attendu
  • Gunfights un peu plats
  • L’enfer, un vrai enfer

Mes screenshots de Shadow of the Tomb Raider :

Shadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb RaiderShadow of the Tomb Raider

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s