Jeux vidéo PC PS4 Switch Test Xbox One

TEST – V-Rally 4

Tiens, mais je connais ce nom. V-Rally c’est une vieille licence, non ?

V-Rally 4 est le dernier jeu de la licence V-Rally édité par Bigben Interactive, développé par Kylotonn et sorti le 6 septembre 2018 sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch et PC.

Une ressortie en grandes pompes

V-Rally 4 ne vous proposera pas un mode classique de jeu mais bien 5. En effet, vous pourrez affronter le timer ou des adversaires dans les modes suivants : Buggy, V-Rallycross, Hillclimb, Extreme-Khana ou encore Rallye.

V-Rally 4_20180918082704

Buggy : le mode Buggy est un mode bien particulier, résolument tout-terrain où vous devrez piloter… un buggy. Si si.

V-Rallycross : si un mot doit définir le V-Rallycross c’est « spectacle ». En mode V-Rallycross, vous retrouvez le tarmac et pilotez aux côtés d’adversaires.

Hillclimb : probablement le mode le plus difficile… Sur des tracés très longs et vertigineux, vous devez (comme son nom l’indique) monter des cols. Donc, c’est un peu à pic et vous risquez de souvent chuter dans le vide. À ne tester qu’une fois que vous serez prêt.

V-Rally 4_20180918085054

Extreme-Khana : mélangez du drift, du rallycross bien sauvage et un chronomètre agressif et vous aurez ce mode très particulier. C’est un poil WTF et on aime bien.

Rallye : c’est le mode le plus classique, en pleine nature, où vous êtes seul, accompagné de votre co-pilote et de ses indications.

V-Rally 4_20180918084049

Lorsque vous commencerez à jouer (sérieusement) et que vous lancerez le mode carrière, vous devrez assez rapidement choisir une première discipline entre V-Rallycross et Rallye et ainsi acheter votre première voiture. Ce choix impactera grandement votre évolution alors prenez le temps de vous pencher sur la question !

V-Rally 4_20180923125707

Une vraie gestion de carrière

Il s’agit clairement du point le plus réussi du jeu. En effet, dans le mode carrière (ici appelé sobrement « Mode V-Rally« ), vous êtes pilote de rallye et devez gérer votre carrière en tant que petit nouveau. Ainsi, vous commencez avec 50 000$ et devez acheter une voiture. Et hop ! Il ne vous reste plus que 15 000€.

V-Rally 4_20180918083948

À chaque nouvelle course, vous gagnez de l’argent mais abîmez aussi votre véhicule et devrez donc payer des réparations. Pour chacune des courses, vous avez la possibilité de choisir la difficulté de l’IA (Intelligence Artificielle). En fonction de celle-ci, vos gains diminueront ou augmenteront. Ce système fonctionne totalement et me semble assez juste.

V-Rally 4_20180918082103

Mais attention car si vous devez payer pour vos réparations, ça vaut également pour votre main-d’œuvre. Une mécanicien ? Un responsable technique ? Il faut les rémunérer ! Et avec V-Rally 4, les salaires tombent à la fin de chaque semaine. Ainsi, chaque jour, vous avez un choix de plusieurs courses possibles. Chacune va « dépenser » un nombre de jours différents : si vous allez en Chine ou aux USA, le temps de voyage et de course ne sera pas le même. Attention, car le temps passe vite et les salaires ne s’arrêteront pas. Il faut alors rapidement gérer cet aspect.

V-Rally 4_20180918081636
Certains paysages sont vraiment top…

Ce qu’il faut également faire très vite pour ne pas se laisser dépasser, c’est connaître ses limites. En ce qui me concerne, par exemple, j’ai voulu tenter le diable en choisissant une voiture de Rallye dès le début. Ce choix m’a alors fermé les portes des compétitions de V-Rallycross pour lesquelles j’ai clairement plus de talent (enfin moins de difficultés) qu’avec les courses de Rallye classiques…

V-Rally 4_20180918230043
… et d’autres sont vraiment moyens !

Visuellement inégal

Je ne peux pas dire que V-Rally 4 soit moche, mais je ne peux pas non plus dire qu’il soit beau. En réalité, je dirais que la modélisation et le rendu final n’est pas toujours à la hauteur des circuits, assez variés et bien choisis. Ce qui donne un résultat en demi-teinte, loin d’être gênant et qui ne nuit pas du tout à l’expérience. Avec le recul, je me rends compte que certains screenshots rendent vraiment bien, quand d’autres moins.

J’ai cependant noté quelques effets de lumière sympathiques et certains circuits comme Monument Valley de nuit, les phares allumés, vous offriront des frissons bien palpables. En soit, ce n’est pas du tout catastrophique, mais un peu moyen.

V-Rally 4_20180923124805

Gameplay solide mais très technique

Côté gameplay, on retrouve la patte BigBen Interactive que l’on avait déjà croisé dans MXGP Pro ou encore dans Monster Energy Supercross. Et comme pour ses deux prédécesseurs, si le jeu propose un gameplay très classique, il s’est révélé très rapidement être assez technique. À tel point qu’en fonction du mode choisi, vos résultats peuvent changer du tout au tout. Oubliez les petites parties décontractées de Gravel, posé sur votre canapé.

V-Rally 4_20180918084423

Avec V-Rally 4, vous serez crispé à votre manette pendant chaque course, sans pouvoir utiliser de « pouvoir » pour repartir en arrière dans le temps et ainsi changer une trajectoire légèrement loupée. Non, non. Il faudra ici faire très attention, à tout. Et parfois même à une intelligence artificielle pas évidente. Je ne vous cache pas que j’ai eu quelques petits rage quit quand, en fin de course, j’ai loupé un petit virage pourtant tout simple.

V-Rally 4_20180923130213

Mon avis

Difficile de dire si V-Rally 4 est bien le digne héritier de la fameuse série de jeux vidéo (initialement intitulée Need for Speed: V-Rally aux USA). Cependant, les jeux de rallye ont tellement évolué qu’il aurait été difficile, de toute façon, de vraiment proposer une nouvelle expérience sans prendre quelques risques et faire en sorte de sortir des sentiers battus. Est-ce que V-Rally 4 aura réussi son pari ? À moitié. Tout dépendra de ce que vous recherchez. Si vous cherchez un jeu facile, fun, très arcade, passez votre chemin. Si au contraire, vous souhaitez mettre vos nerfs à rudes épreuves et gérer votre carrière de pilote de rallye comme personne, le jeu pourrait bien répondre à vos attentes.

Note : 13/20

Les +

  • Les 5 modes différents
  • La gestion de carrière réussie
  • Des paysages sympathiques
  • Le choix du niveau l’IA
  • Une vraie difficulté…

Les –

  • … qui pourrait en « freiner » certains
  • visuellement très inégal
  • peu d’originalité

Mes screenshots de V-Rally 4 :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s