Films Manga Reviews

REVIEW – Bleach (live action)

Un film en prise de vue réelle… étonnant !

Depuis le 14 septembre dernier, Netflix a ajouté dans son catalogue l’adaptation live de Bleach, le manga culte de Tite Kubo. Sorti le 20 juillet sur les écrans japonais, le film était aussi attendu que redouté par les fans de l’œuvre originale. Et croyez-moi, si vous ne l’avez pas encore vu ou si vous hésitez à le voir, sachez que vous allez être bien surpris par ce live action, bien différent de ceux que l’on a pu voir ces dernières années.

ah

Le pitch

À Karakura, banlieue calme située tout près de Tokyo, Ichigo Kurosaki est un lycéen pas comme les autres. En effet, il a la capacité de pouvoir communiquer avec les âmes de personnes décédées. Mais un soir, le quotidien du jeune garçon est bouleversé suite à sa confrontation avec un hollow, créature maléfique qui dévore les âmes des vivants comme des défunts, au cours de laquelle il rencontre Rukia Kuchiki, une shinigami (déesse de la mort en français).

Une agréable surprise

Soyons honnêtes : après les récentes adaptations en live action de Fullmetal Alchemist et de Death Note, l’annonce d’un film Bleach avait de quoi rendre sceptique. Et contre toute attente, qui l’eut crû, le long-métrage n’est pas si mauvais. Il est même plutôt bon. Le scénario bien ficelé est globalement fidèle à l’œuvre originale, le casting efficace et les effets spéciaux remarquables. Le réalisateur, Shinsuke Satô (Library Wars, Gantz) habitué des adaptations en prise de vue réelle, a su éviter les pièges les plus évidents dans la production d’un titre aussi ambitieux que Bleach. Car, oui, il est bon de le rappeler, Bleach c’est 74 tomes, plusieurs animes et des millions de fans. Aussi, le film était attendu au tournant. Outre quelques incohérences mineures, il demeure un bon divertissement aussi bien pour les adeptes du manga que pour ceux ne l’ayant jamais lu ou vu.

rukia

À la production, Shinsuke Satô a fait appel à des experts du milieu du show business qu’il a rencontré sur divers plateaux de dramas ou de films. Ainsi nous retrouvons Daisuke Habara (Pacchigi !) récompensé à de multiples reprises, en scénariste, ou encore Yutaka Yamada (Death Note: Light Up the New World)) pour l’arrangement musical. Et le réalisateur en a fait de même pour le acteurs. Et quel casting nous avons là ! Dans les rôles principaux, nous avons Sota Fukushi (Library Wars, Strobe Edge) en Ichigo qui a déjà tourné avec l’interprète de Rukia, Hana Sugisaki (Hana Nochi Hare) dans Blade of the Immortal. Parmi les comédiens, on retrouve également le chanteur et guitariste MIYAVI (Invincible) incarnant Byakuya Kuchiki, Saotome Taichi (High&Low) qui joue Renji Abarai ou encore Yoshizawa Ryo (Gintama, Blue Spring Ride) en Uryuu Ishida. Sur le plan du jeu d’acteurs, que ce soit clair : c’est étonnamment une réussite. Tous se sont plus ou moins appropriés leurs rôles et je tiens à saluer particulièrement la prestation de Sota Fukushi, loin de ses rôles habituels de garçon cool et posé, qui a su être très convainquant dans le rôle du flamboyant Ichigo.

L’œuvre originale respectée

Tite Kubo peut être satisfait, la version live de Bleach est très largement fidèle au titre original. À travers la réalisation, on constate que tout a été fait pour respecter le plus possible l’univers du manga. Cela va des décors avec la ville (fictive, rappelons-le) de Karakura, aux clins d’œil en passant par les costumes. En parlant de ces derniers, ils sont plutôt bien faits et ne ressemblent pas à des cosplays comme pour l’adaptation live de Fullmetal Alchemist où c’en était presque ridicule. Seul bémol à ce niveau-là : les perruques. Je pense ici à Renji où c’est extrêmement flagrant. Immergé dans le film, voir cette chose sur sa tête lors de son apparition casse son entrée. C’est un détail, certes, mais qui aurait pu être évité.

renji

Côté scénario, le film de 1h44 reprend l’arc du shinigami remplaçant se situant entre les tomes 1 et 8 du manga. Tout comme dans la version originale, Ichigo découvre le monde des shinigamis et Rukia celui des humains. Le développement de l’intrigue est bien mis en scène ainsi que l’évolution des protagonistes principaux. L’alchimie entre les acteurs fonctionne et on se plaît à découvrir ou redécouvrir l’univers de Bleach. Le film est  réalisé avec subtilité et rend un bel hommage au manga.

clin
Tiens ? Mais ce ne serait pas des tomes de Bleach dans la bibliothèque d’Ichigo ?

Une réussite sur tous les plans ?

Si je ne m’attendais pas à voir un film de cette qualité, il n’est certainement pas parfait. Durant 1h44,  il a bien fallu faire des choix scénaristiques. En général, cela a été bien géré mais en conséquence on retrouve certaines incohérences et un problème de rythme. Ce dernier est irrégulier et le spectateur est par moments face à face à des plans longs et sans intérêt. Par exemple, la confrontation entre Ichigo et Byakuya est répétitive voire pénible. C’est un peu confus mais cela n’empêche pas le film d’être divertissant.

ishiya

En ce qui concerne les scènes de combats, il faut avouer en revanche, qu’elles sont impressionnantes. Les mouvements sont très bien chorégraphiés même si parfois un peu exagérés comme la présence de saltos un peu inutiles. Les effets spéciaux et particulièrement les hollows sont bien faits et loin d’être kitch comme on aurait pu s’y attendre. J’aurais cependant aimé en voir plus sur la Soul Society. Autre point sur lequel je suis mitigée, c’est l’OST. Si au début, elle rappelle beaucoup l’anime avec ses tons pop rock lors des scènes d’actions, elle devient lourde et agaçante sur toute la durée du film.

En bref

La Warner Bros. Japan a vraiment fait un bon travail. Le spectateur passe un bon moment devant le film qui est vraiment plaisant à regarder. On retrouve l’univers si familier de Bleach, qui est par ailleurs respecté. Alors que l’œuvre originale s’est terminée en 2016, cela fait du bien de revoir les débuts du manga sous un autre angle. Ce long-métrage peut être considéré comme une introduction aux prochains, si suites il y a. Ayant beaucoup de potentiel, je pense qu’il y a moyen de produire quelque chose de vraiment intéressant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s