Jeux vidéo Switch Test

TEST – Monster Hunter Generations Ultimate

Un portage fait pour les fans !

Bonjour à tous en cette semaine de rentrée scolaire ! Pour nous donner un peu de baume au cœur avant la rentrée, Capcom a sorti le 28 août dernier Monster Hunter Generations Ultimate sur la Nintendo Switch. Mais qu’est ce que c’est et d’où sort-il cet épisode ?

H2x1_NSwitch_MonsterHunterGenerationsUltimate_image1600w

Quelques informations

Ce jeu est un portage de la version Nintendo 3DS (et toute la famille DS) sortie en 2016. Vous pouvez le trouver au prix de 59.99 € sur le Nintendo eShop, avec une démo téléchargeable, et bien sûr dans les magasins habituels. Sachez que vous pouvez transférer vos données de sauvegarde de votre version 3DS vers la Switch.

Résultat de recherche d'images pour "monster hunter generations 3ds"

Univers et contenu

Bon, rien de bien nouveau à part que ce Monster Hunter est très complet et propose un grand éventail d’arts de chasse (ou de classes si vous préférez), styles de combats, armes, et surtout de monstres ! Il faut bien le dire il y a du choix, mais ne vous attendez pas à un monde ouvert. Et oui, il ne s’agit pas du dernier Monster Hunter World, qui porte du coup très bien son nom. Ici vous vous déplacez dans des zones délimitées et pas question que vous en sortiez !

2018082913014800-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9
Les temps de chargement entre chaque zone lors des chasses

Gameplay

« Toi un nouveau ? Pfff apprends par toi même et reviens plus tard. » Voilà la sensation que j’ai eu en commençant le jeu et lors de ma première chasse en ligne, où j’ai eu la gentillesse de me faire envoyer balader… Il m’a fallu près de 9 heures de jeu pour commencer à prendre du plaisir, comprendre les mécaniques de combat et de chasse, l’intérêt de crafter tel objet etc… Monster Hunter Generations Ultimate n’est pas là pour vous guider, ce qui peut le rendre un peu inaccessible si vous n’y avez jamais joué ou très peu (comme moi en fait…).

2018082912305800-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9
Les premières minutes de Kita…
2018090318212000-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9
… À son statut définitif d’épéiste !

Bien sûr, comme pour chaque RPG attendez-vous à commencer le jeu en faisant des quêtes un peu ennuyantes et toujours sur les mêmes maps. Une fois que vous avez débloqué les autres villages, et donc d’éventuelles nouvelles quêtes solo, ça devient un peu plus sympa. Ah oui, oubliez l’idée de scénario, votre but est de chasser des gros monstres, point. Et cela m’a terriblement déstabilisé !

2018090318244800-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9
Le tableau des quêtes

En gros vous arrivez dans le premier village de Bherna, on vous dit « Oh tiens c’est vous le chasseur qui devait arriver ! Fort bien, tuez des monstres pour l’académie et aider les villageois. » Et c’est tout. Du coup, le mode en ligne prend vraiment tout son sens.

2018090318544800-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9
Une fois la bête achevée en groupe !

On retrouve les adorables palicos, ces chats personnalisables (tout comme votre personnage) qui vous accompagnent dans vos quêtes. Point fun, le mode « miaroudeur » vous permet d’incarner un de vos palicos et de partir en mission existant uniquement pour ce mode de jeu. Petit conseil, n’oubliez pas de prendre la quête adéquate avant de partir vous balader comme moi, et de vous rendre compte que vous n’avez rien à faire une fois parti en vadrouille.

Image associée

Les combats demandent eux aussi une certaine prise en main, avec comme je le disais le fait de devoir bien assimiler 3 éléments : le style de chasse, les arts de chasse et l’arme choisie. Vous mélangez tout ça, et ça vous fait un large choix de style de combat et c’est plutôt très bien ! Quelques combos, quelques objets et c’est parti !

Capture

Les chasses ne sont vraiment pas évidentes quand vous êtes à plusieurs. Je ne m’attendais pas honnêtement à « m’évanouir » et devoir rejoindre les autres le plus vite possible dès le début ! J’étais tout de même réconfortée de voir que je n’étais pas la seule à me faire parfois bloquer et zigouiller par un gros dino’ tout vilain.

2018090119343900-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9

Graphismes, visuels et animation

Cette partie est en demi-teinte. D’une part il faut se rappeler qu’il s’agit d’un jeu de 3DS retravaillé qui est sorti en 2016, et de l’autre la Switch peut faire tellement mieux (mes yeux ont là aussi pleuré des pixels). Le premier point qui me semble essentiel, est le fait qu’il est, je trouve, plus aisé de jouer sur Switch tant du point de vue visuel que pour le confort de jeu.

2018090119172700-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9
La caméra qui bug…

Les textures sont moins pixelisées, les animations plus jolies, les couleurs vives et le rendu sur petit écran est pas mal du tout. Mais quand on passe sur écran de télévision, ça fait un peu plus mal. En dehors de ça, vous passez à travers les monstres une fois morts, et à travers les murs aussi de temps en temps, et les textures souffrent (si si, elles le disent) et tout est très anguleux.

2018090220080400-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9

Heureusement, les armures sont toujours aussi belles et stylées. Vous pouvez presque tout personnaliser, mais ce n’est pas suffisant quand on sait que la Switch peut offrir un rendu graphique plus joli. Je résumerai alors par : passable voire pas mal sur Switch, pas terrible sur grand écran.

Mon avis

J’ai sincèrement eu du mal à m’amuser pendant les premières heures de jeu, car lâchée en pleine nature (c’est le cas de le dire hahaha… Ok c’était la blague de trop) de façon un peu bourrue et raide. Entre les chargements entre chaque zone, les animations peu fluides et le manque de scénario, ce n’était vraiment pas gagné d’avance. Cependant, après avoir appris, et c’est vraiment le point essentiel de ce jeu, on commence à s’amuser. Une fois que l’on a la bonne « classe », la bonne arme, et les bons objets c’est plutôt chouette de jouer seul ou en ligne.

cap 2

Et puis c’est aussi toujours agréable de jouer sur console portable. Ouvrez un grand camp (le mode multijoueur), invitez des joueurs peu importe où vous vous trouvez, et hop c’est parti pour une chasse. Vous passez donc un bon moment au final.

Note : 15/20

Les +

  • La multitude de possibilités de styles de combat
  • Les différents villages
  • Le mode miaroudeur
  • Jouer partout, en local ou en ligne
  • Gameplay intéressant qui devient addictif…

Les –

  • … mais pas vraiment évident !
  • Pas adapté aux débutants
  • Des graphismes « approximatifs »
  • Le manque minimum de scénario
  • Les chargements non stop
  • Pas d’Open World

Mes screenshots de Monster Hunter Generations Ultimate

2018090318332200-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9
Et là, on est coincé par un gros Kut Ku

2018090318212800-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D92018090220252900-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D92018082913010400-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D92018083111225100-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D92018083111265300-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D92018082912332900-2AE606B8659FEA852E0ED6470C9814D9

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s