Jeux vidéo PC PS4 Switch Test Xbox One

TEST – The Flame in The Flood: Complete Edition

Don’t Starve en mieux ?

Vous connaissez probablement DayZ, ARK: Survival Evolved, H1Z1 ou encore Don’t Starve. Les jeux de survie deviennent de plus en plus nombreux sur les stores et commencent à s’inviter sérieusement sur nos écrans, parfois pour notre plus grand plaisir.

The Flame in the Flood est un jeu-vidéo d’aventure et de survie de type roguelike et roguelite développé par The Molasses Flood. Le jeu est sorti sur Xbox One, PC et Mac le 24 février 2016, sur PS4 le 17 janvier 2017 et sur Nintendo Switch le 12 octobre 2017.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-terre

Le pitch

Vous incarnez une jeune fille qui sera surnommée Scout et accompagnée d’un chien, Esope. Alors qu’une inondation sans précédent a recouvert les États-Unis sous l’eau, l’ensemble des adultes semblent avoir quitté les terres abandonnées où se réveille notre jeune aventurière. Son objectif ? Il sera simple : survivre. À l’aide de son radeau et de son chien, elle va parcourir les fleuves, rivières et terres dangereuses d’un monde apocalyptique riche.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-baie

Une direction artistique au poil

Le choix du style visuel de The Flame in The Flood est à féliciter. S’il peut paraître assez évident pour un jeune studio, il est en réalité assez malin. En effet, la direction artistique semble très cartoon à première vue, dès que la caméra se rapproche du personnage principal, le joueur peut remarquer la « laideur » de son visage. Il s’agit d’une jolie image : si le jeu et l’univers ont l’air mignons, lorsque l’on s’en rapproche, on peut y voir la laideur et la dureté du monde. Un choix tout en contradiction assez intéressant comme première approche.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-feu-de-camp

Si j’ai d’abord été charmé par le style visuel sympa de The Flame in The Flood, c’est très vite sa bande-originale qui m’a conquis. Résolument country et folk, les compositions musicales présentées dans le jeu sont à la fois pures, puissantes et très tristes. Face au nouveau monde qui se présente à notre personnage, les musiques de Chuck Ragan (chanteur du groupe Hot Water Music) sont toutes d’une justesse inégalée. De plus, la voix éraillée du chanteur ponctue avec fragilité et dureté les différents moments de difficulté auquel le joueur doit faire face. Je félicite le choix, il permet clairement une meilleure immersion dans l’univers.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-electrique

Un mix entre aventure et survie

Alors que le jeu se présente comme un roguelike (jeu de survie sans fin) ou comme un roguelite (jeu de survie avec fin), il s’agit également d’un jeu d’aventure. En effet, si la majeure partie de votre aventure sera dictée par la nécessité de survivre, il n’en reste pas moins que le joueur se voit attribué une quête principale accompagnée d’une narration certaine et la volonté d’en apprendre plus sur ce qui est arrivé au monde.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-progression

Ainsi, alors que le joueur progresse sur son radeau sur un fleuve déchaîné représentant le circuit à suivre, celui-ci est découpé en plusieurs parties pouvant représenter (si le joueur le choisit) des points de sauvegarde. Toute la dimension aventure prend alors son sens. Survivez, optimisez votre attirail, mais pensez à passer à l’étape suivante si votre santé est bonne, ce qui ne sera que rarement le cas. Il faut dire que pour vous chercher des noises, le jeu est bien là.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-blessee

Une difficulté parfaitement jaugée

Votre personnage, Scout, souffrira : de faim, de soif, de la température, de fatigue mais aussi de diverses maladies et de blessures infligées par les créatures que vous croiserez. Et dites-vous bien que si les provisions se font très rares, les ennemis eux (loups, serpents, sangliers, etc.) vous sembleront vite être absolument partout ! Il faudra alors être très vigilant.

D’autant plus que ce n’est pas tout ! Tu parles, ce serait trop facile ! En plus de ça, votre personnage utilise un radeau assez peu résistant. Lorsque vous percuterez un caillou, un rivage ou un débris de l’ancien monde, celui-ci s’abîmera. Il vous faudra alors récupérer, sur terre, des morceaux de bois, rejoindre une marina puis réparer votre navire de fortune. Cela deviendra vite une condition sine qua non à votre progression. Car même si vous êtes un excellent navigateur, le monde entier vous semblera vite contre vous. Et si cette impression ne vous quittera pas de tout le jeu, chaque étape que vous passerez sonnera comme une réelle victoire ! C’est d’ailleurs un point fort du jeu : la difficulté est très bien jaugée et finirez toujours par avancer.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-radeau

Mes conseils de survie

Si votre sac à dos est limité, pensez au maximum à ranger sur votre radeau les « outils » les plus nécessaires pour l’avenir (médicaments – la pénicilline sera votre meilleur ami, planches de vois, boulons, etc.) afin de ramasser sur terre tout ce qui pourra vous permettre de survivre à court terme, à savoir nourriture, feu, eau…

Comme le jeu embarque un système de points de sauvegarde, je vous conseillerai également de faire et refaire chacune des zones pour êtes sûr de bien les optimiser : n’attaquez pas la zone 5 si vous êtes malade à crever, que vous n’avez aucun médicament et que radeau n’a plus que 10% de « santé ». Idéalement, dites-vous bien qu’il est rare d’améliorer sa situation (si, ok, ça arrive, mais bon…) il faut donc vous préparer au mieux.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-cranes

Dernier conseil, du moins sur les 6 premières étapes : n’engagez pas le combat. Je répète : si vous voyez un animal (en dehors des lapins totalement inoffensifs – enfin un animal qui nous veut du bien !), fuyez ! Peut-être verrez-vous juste derrière la fameuse pompe à eau dont vous avez tant besoin un loup affamé, ce n’est pas grave, à moins d’être totalement aux abois, cherchez une autre solution ou mourrez dignement de soif. La confrontation avec les animaux lorsque vous n’avez pas encore d’arme adéquate est à éviter.

Et pour finir, écoutez votre chien, il vous guidera souvent vers une source de nourriture ou un objet intéressant. On ne sait jamais, comme personne d’autre ne vous aidera, autant tout tenter.

The-flame-ine-The-flood-test-my-geek-actu-nuit

Mon avis

Je ne suis pas particulièrement fan des jeux de survie. Je dois même vous avouer que je n’ai pas accroché avec Don’t Starve qui pourtant m’attirait beaucoup. J’ai finalement trouvé avec The Flame in The Flood une expérience à mi-chemin entre survie et aventure qui me convient tout à fait. J’ai pu y découvrir un univers très riche, très puissant en émotions dans lequel chaque jour passé est une réussite. Le jeu est additif, bien ficelé et donne envie d’y retourner. Pour moi, c’est une jolie découverte !

Note : 17/20

Les +

  • Le mélange aventure et rogue-lite
  • Le système de points de sauvegarde
  • La direction artistique assumée
  • La BO géniale

Les –

  • Les ennemis sont partout
  • Les cartes se ressemblent parfois un peu trop…
  • Un mode coop aurait été top
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s