Manga Reviews

REVIEW – Mushroom

Un conseil, évitez de lire cette review si vous êtes à table… 

Hello there ! J’ai une devinette pour vous : qu’est ce qui est petit, rectangulaire, édité par Komikku Editions et bien flippant ? Je vous le donne dans le mille : le tome 1 de Mushroom que j’ai dans la main, et qui mérite une petite review des familles ! C’est dans un univers bien dark que je vous propose aujourd’hui de survoler le thème de l’horreur/fantastique, si bien maîtrisé par Koike Nokuto, le  dessinateur et scénariste connu pour Scary Town, 6000 ou encore Firefly. Ça vous tente ? Alors on y va !

Le pitch

Paru en 2017 en France, et seinen parmi les seinen, Mushroom se dévoile dans un Tokyo contemporain où la population semble réagir assez bizarrement suite à une expédition biologique qui aurait mal tournée dans le passé. Vous allez suivre Rin Tachibana, un jeune étudiant attentionné vivant auprès de son grand-père, menant tous deux une vie classique, simple et paisible. Mais vous vous doutez bien que cela va vite changer…

C’est en rentrant de l’école que Rin apprend le suicide d’un locataire de son grand-père, un homme qui ne semblait avoir aucune raison de côtoyer la mort, et encore moins d’emporter sauvagement sa famille avec lui. De là s’ensuivront une série d’évènements pour le moins inquiétants et feront intervenir plusieurs personnages en jeu, bref un vrai manga à suspens.

 

Une intrigue riche en rebondissements

Enrôlé par une journaliste en herbe pour un magazine de faits divers, Rin va se rendre directement dans la maison du défunt pour assister à un spectacle vraiment perturbant. Attention SPOIL ! C’est donc à la recherche d’indices pour découvrir la raison de ce massacre que Rin et sa nouvelle partenaire vont tomber nez-à-nez avec le tueur, debout, vivant, et en pleine forme, tellement qu’il en court au plafond !

Blessé par celui-ci, mais sauvé par un justicier masqué, à gros coups de machette, Rin va tout faire pour éviter la police et faire comme si rien ne s’était passé. Mais c’est après un bon sommeil réparateur qu’il se découvre partout sur les écrans de télévision, causant des actes de vandalisme et massacrant des commerçants de quartier, le tout avec un air bien flippant ! Serait-ce une double personnalité ? Quel est le lien avec ces fameux mushrooms (champignon en français) ? Que s’est-il passé lors de cette fameuse expédition biologique il y a quelques années dans le Pacifique ? Autant de questions qui vont vous retourner le cerveau, et sans vilain jeu de mots !

Mon avis

Installer toute une intrigue, faire découvrir des personnages et un univers, c’est souvent ce qui rebute à la lecture d’un tome 1. On peut dire que Koike Nokuto relève brillament ce défi par une constante remise en question des évenements, et par une lecture très agréable grâce à un dessin qui peut mettre des frissons dans le dos. Contenu horreur, j’ai néanmoins été bien plus choqué en lisant le très connu SPIRALE, paru en 1999 par son angoisse constamment présente et son identité visuelle plus forte. Si vous vous attardez sur Mushroom, vous vous poserez probablement la même question que moi, à savoir quelle tournure l’histoire va-t-elle prendre ? Est-on vraiment dans un manga d’épouvante ? Ou un manga d’action ?

En attendant ce n’est pas ça qui vous empêchera d’apprécier cette histoire bien perchée, et de dévorer (sans jeu de mot !) ce tome 1 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s