Films News Reviews

REVIEW – Jurassic World: Fallen Kingdom

Mais si, tu sais, c’est la suite d’une suite d’un film avec des dinosaures !

Jurassic World: Fallen Kingdom est un film de SF américain réalisé par Juan Antonio Bayona et sorti en 2018. Il s’agit du cinquième film de la saga Jurassic Park (adaptée des romans de Michael Crichton) et suite du film Jurassic World sorti en 2015. Au casting, on retrouve Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Jeff Goldblum (dont l’apparition à l’écran pourrait presque être qualifiée de caméo tant elle est anecdotique), B. D. Wong et James Cromwell.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu dino

Mes attentes

Alors qu’Emilie n’attendait rien du tout du film, j’avoue que je n’avais moi-même pas vraiment idée de l’expérience dans laquelle j’allais m’aventurer. Cependant, Emilie m’a fait une remarque très juste : dans Jurassic Park, premier du nom, on avait plus ou moins compris que l’idée de faire du fric sur le dos des dinos était foireuse puisqu’au bout d’un moment ceux-ci semblent inéluctablement essayer de nous bouffer. En soit, je comprends, j’en ferais autant. Mais du coup, comment les scénaristes vont-ils réussir à recréer la surprise avec « oh, des dinos » comme au premier jour ? C’est que, bon, on n’en a pas un peu fait le tour ? On en reparle plus bas.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu Blue

Une expérience en 4DX

Surprise du jour, nous n’avions pas compris que nous avions réservé nos places pour une séance en 4DX (c’était donc pour ça qu’on a payé 24€ chacun !). Pour les plus novices, avec la 4DX, vous êtes confortablement assis sur votre siège, vos lunettes 3D sur le nez (jusque-là, rien n’a changé). Mais voilà, lorsque le film démarre, votre siège bouge dans tous les sens, en rythme avec le film, on vous envoie de l’eau, de la brume, de la chaleur, des odeurs et même des petits mouvements au niveau des pieds. Bref, c’est le Futuroscope, mais pendant 2h08.

Et si, à la base, je suis assez réticent avec ce genre de technologie, force est d’admettre que là, l’expérience est totalement réussie. Je dirais même que sur certaines scènes (comme la scène d’intro par exemple, carrément bien pensée et totalement clin d’œil au premier film), la 4DX offre une profondeur nouvelle et ajoute une tension plus réelle. C’était cool et en fait, je suis content d’avoir vu Jurassic World: Fallen Kingdom en 4DX.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu arrivée

Le pitch

Alors que dans Jurassic World, nos héros abandonnaient l’île d’Isla Nublar en piteux état, les scientifiques découvrent qu’un volcan se réveille sur l’île et menace les dinosaures laissés sur place. C’est alors qu’un mouvement se créé pour défendre les dinosaures et les reconnaître en tant qu’animaux vivants. Ce groupe, dont Claire est la leader, va alors tenter de convaincre l’opinion publique de rapatrier les créatures et ainsi sauver leur peau. Mais voilà, les politiciens décident de laisser Isla Nublar à son sort. Dommage pour les dinos, mais c’est la vie.

Soutenue par un riche anglais du nom de Lockwood, Claire va alors monter une expédition illégale dont l’objectif sera de sauver les dinosaures libres pour les transférer vers une autre île. Afin de pouvoir sauver Blue, dernière Vélociraptor vivante, le petit groupe sollicite l’aide d’Owen.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu cours

Mais pourquoi Owen retournerait-il lui aussi en plein enfer ? C’est incohérent ! Non, non. Parce qu’en fait son attachement à Blue le pousse à retourner la sauver. Mais pourquoi fallait-il qu’il soit là ? Parce qu’il est le seul à pouvoir approcher Blue. Donc, tout ça juste pour sauver un raptor ? Non, non. En fait, les scientifiques, enfin toujours le même fou, a pour idée de créer le dinosaure parfait pour la guerre, c’est à dire aux ordres des humains. Ainsi, est créé l’Indoraptor : un mix entre le T-Rex et le Raptor. Et comme Owen a prouvé qu’il était possible de « contrôler » un raptor, ni une ni deux, le cerveau des génies n’a fait qu’un tour. La suite, vous la devinez.

Toute l’opération est en réalité un coup monté par des financiers cupides (oh le cliché) qui n’ont qu’une idée en tête : vendre aux enchères les créatures en tant qu’armes de guerre…

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu griffe

Un blockbuster réussi ?

Visuellement, rien à dire, le film est très beau. J’ai d’ailleurs noté une réalisation, assurée par Juan Antonio Bayona, très propre et tout en symboles. Pour moi, de ce côté, c’est une réussite. On en prend plein les yeux, le divertissement est total. Rien à dire.

D’ailleurs, quelques clins d’œil aux deux premiers films Jurassic Park sont bien pensés et offrent un fan service assez léger pour être appréciable et pas assez prononcé pour être lourd.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu musée

Côté personnages, j’ai été content de retrouver Chris Pratt et Bryce Dallas Howard. Pour les autres, c’est plus compliqué. En effet, pour les nouveaux personnages, la plupart sont totalement anecdotiques, voire beaucoup trop stéréotypés pour être sympathiques. Je pense par exemple au nerd à lunettes dont la fragilité donnerait des ailes à une souris unijambiste face au plus gros chat du monde.

De même pour le petit cliffhanger autour de la petite fille qui est non seulement particulièrement malaisant mais en plus totalement inutile au bon déroulement de l’histoire (du moins pour l’instant). Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler…

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu lion

L’ouverture sur Jurassic World 3

Les dinosaures sont libres. Vous ne rêvez pas.
Le monde va changer et l’humanité va devoir apprendre à vivre avec les dinosaures. Ce qui, quand on y pense, semble totalement WTF. Parce que bon, il y a des herbivores gentils, mais il y a aussi les pires créatures de l’univers. En appuyant sur un simple petit p****n de bouton rouge, l’humanité va inévitablement vers sa perte, comme l’annonce d’ailleurs le Pr Malcom en début du film. Pour ma part, je ne suis pas du tout chaud avec cette idée et je ne vois pas du tout comment les scénaristes vont réussir à s’en sortir.

Personnellement, cette ouverture me donne l’impression qu’à force de toujours vouloir en faire plus, les scénaristes se sont retrouvés piégés et forcés d’en faire trop. Et si, en soit, plonger les dinosaures dans notre réalité nous proposera assurément quelque chose de nouveau dans Jurassic World 3, j’ai le sentiment que nous perdons ici tout ce qui fait l’essence des films Jurassic : le danger que représentent les dinosaures accompagné d’une fuite pour sa survie.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu nouveau

Je regrette également un tournant très Okja du film : si les dinosaures étaient effrayants dans Jurassic Park, ils sont aujourd’hui à percevoir comme des animaux comme les autres, avec des droits. La seule façon de créer à nouveau le frisson semble alors de concevoir pour chaque film, une nouvelle espèce, plus dangereuse de la précédente, tant les existantes semblent pacifiques. Et encore, je ne parle pas de Blue, qui réussira à concurrencer nos plus dociles animaux de compagnie. Avec ce changement de regard sur la vie préhistorique, j’ai le sentiment que la production veut nous faire passer le vélociraptor pour un Pikachu et espèrera ainsi vendre du jouet à volonté. C’est très dommage.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu baby blue

Mon avis

J’ai passé un très bon moment devant Jurassic World: Fallen Kingdom qui n’est pourtant pas un excellent film. Si son scénario est bancal mais cohérent, on lui reprochera des personnages trop fades pour être attachants et une ouverture attendue. Pour la sortie du week-end, ce sera parfait.

Jurassic World Fallen Kingdom Review My Geek Actu chambre

D’autre part, d’un point de vue personnel, j’aurais clairement laissé tous les dinosaures mourir sur Isla Nublar. À partir de là, le film n’a (pour moi) plus aucun sens. Je comprends bien la problématique de ceux qui ont appris à connaître certaines espèces pacifiques comme les diplodocus. Mais entre Jurassic Park, Le Monde Perdu, Jurassic Park III et Jurassic World, si Hollywood m’a bien appris un truc, c’est que nous ne sommes pas du tout faits pour vivre avec ces bestioles. Ce serait un chaos sans nom. Enfin si, avec un nom : Jurassic World 3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s