Manga Reviews

REVIEW – Kedamame (tomes 1 & 2)

L’Homme venu du chaos… ou d’un jeu-vidéo en fait.

Kedamame, l’homme venu du chaos est un manga de type seinen, d’une série de 4 tomes (terminée au Japon), dessiné et écrit par Yukio Tamai. Prépublié par Big Comic Spirits, le manga est édité au Japon par Shogakukan et en France par Hachette / Glénat à depuis février 2018. Le deuxième tome vient, quant à lui, de sortir.

Kedamame Review My Geek Actu 4 tomes.jpg

Attention, une partie de cet article contient des SPOILERS sur le twist présent dans le tome 2. Si vous êtes en train de lire le manga et que vous ne souhaitez pas être spoilé, je vous conseille de ne pas lire le paragraphe sur le tome 2.

Le pitch

XIIIème siècle, nous sommes en plein Japon médiéval. Nous suivons les aventures de Kokemaru, un bouffon accepté depuis peu dans une troupe de troubadours. Son objectif : protèger la jolie danseuse Mayu et sa sœur la belle Kyara. Déguisé en chat et démuni d’un bras, il est a priori inutile à la troupe et passe pour un rigolo. Mais il est en réalité bien plus que ça… enfin, vous vous en doutez. Sinon, il n’y aurait pas de manga à son nom.

Kedamame Review My Geek Actu 1.png

Un dessin très fin mais dur

Le mangaka Yukio Tamai est assurément un grand. S’il s’agit de sa première publication en France, il faut lui reconnaître l’originalité et la précision de ses traits, très nombreux qui posent une scène comme rarement.

Ce trait unique permet de projeter le lecteur dans une vision très réaliste d’une réalité dure et parfois malsaine. Ainsi, l’ambiance du Japon médiéval (en 1246 précisément) est parfaitement retranscrite et nous donne l’impression de dévorer un livre d’Histoire. Les costumes, les habitations, les gestes, les personnages, les habitudes, tout semble réel. Pour chaque page, je recommande au moins 2 minutes de temps pour décortiquer toutes les finesses du dessin. Personnellement, si j’ai trouvé les planches un peu surchargées, j’ai vite réussi à me délecter de ses détails. Il faut prendre le temps de s’y faire. Même s’il y en a partout.

Kedamame Review My Geek Actu 6

Une série de meurtres (tome 1)

Dans le tome 1, vous apprenez à connaître les personnages et suivez une enquête policière. En effet, dans le petit village dans lequel se trouvent nos protagonistes, de nombreux meurtres ont été perpétrés. De nombreuses prostituées ont été massacrées et vidées de leurs entrailles. Miam. À cet effet, le détective Toura et son assistant Konpei ont été appelés pour enquêter. Très vite, les regards se tournent vers Kokemaru autour duquel flotte une aura étrange. Lorsque le tome 1 se termine, le lecteur comprend que Kokemaru est spécial : s’il n’a qu’un seul bras, c’est parce que le second peut se transformer en pince de crabe géante. Badass, non ? Moi je dis, ça peut être pratique.

Kedamame Review My Geek Actu 5

Assassin’s Kedamame Creed (tome 2)

Mais alors, est-ce que Kokemaru est le meurtrier en série ? Hum. Pas vraiment. Mais qui est-il ? C’est en répondant à cette question que le manga prend un tournant pour le moins surprenant. En réalité, le personnage ne s’appelle pas Kokemaru mais Kedama et est un génome hacker du futur (de l’an 2460) qui, grâce à son code génétique, peut repartir dans le passé. Il faut dire que depuis 2090 l’humanité n’est pas au top de sa forme. Alors que le taux de fécondité par femme est descendu sous la barre des 0,1 enfant par femme, l’humanité n’a plus réussi à procréer naturellement.

Kedamame Review My Geek Actu 7

Pour sauvegarder l’espèce, l’Homme a croisé ses gênes avec ceux des animaux via un produit, Hybrity. Quelques personnes vont alors tenter de réécrire l’Histoire en faisant en sorte de ramener des gênes « originaux » à leur époque. Eh ouais. En fait, Kedamame, c’est Assassin’s Creed mais au Japon médiéval. Et en même temps, depuis le temps qu’on le demande, c’était normal qu’il arrive. Bon… pas forcément de cette manière là. Mais voilà.

Ce retournement de situation impressionnant au tome 2, soit la moitié de la série me laisse deux impressions :

  1. L’intrigue arrive un peu tard, en arriver à la moitié pour enfin comprendre de quoi on parle, c’est pas top.
  2. Peut-être que le mangaka s’est donné comme objectif de surprendre sur ses 4 tomes. Auquel cas, il s’agirait là d’une sacrée promesse pleine de rebondissements.

Kedamame Review My Geek Actu 3

Mon avis

Kedamame est un bon manga, très bien dessiné mais à la narration parfois un peu brouillonne mais sympathique. L’univers et les personnages sont riches (bien que Kokemaru en lui-même ne soit pas incroyable), les scènes de combats sont fortes et l’intrigue prenante. D’autant plus que si l’histoire prend un tournant très surprenant au tome 2, c’est peut-être pour nous offrir encore de nouvelles surprises aux tomes suivants. Une chose est sûre, j’ai hâte de lire la suite pour savoir ce qu’il en est !

Publicités

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s