Jeux vidéo Nintendo PC PS4 Switch Test

TEST – Lost Sphear

Le charme du retro ou l’ennui du « déjà-vu » ?

Lost Sphear (ロストスフィア) est un jeu vidéo développé par Tokyo RPG Factory et édité par Square Enix, sorti en janvier 2018 sur PS4, Nintendo Switch et Steam. Il s’agit du second jeu du studio Tokyo RPG Factory après le très sympa I Am Setsuna.

LOST SPHEAR_20180307233428
Le jeu commence et on ne comprendra pas grand chose… mais il faut se laisser aller.

Le pitch

Un jeune homme nommé Kanata, victime d’un phénomène inconnu, se retrouve confronté à une force qui met la réalité en péril. C’est bien simple, tout ce qu’il y a autour de lui est caché par une épaisse brume blanche. Heureusement, notre personnage est l’élu et a le pouvoir, grâce aux souvenirs des gens et des lieux, de redonner sa couleur au monde. Ainsi, réveillez le pouvoir des souvenirs et récupérez ce qui a été perdu ! Faites appel à différents souvenirs et transformez ce qui vous entoure au cours de cette aventure pour sauver le monde. Mais voilà, celui-ci, accompagné par l’armée, se rendra vite compte qu’il est manipulé depuis le début. Ta-daaa ! (*musique épique*)

LOST SPHEAR_20180307233629
Avec moi, les légendes à la Zelda, ça fait toujours son petit effet !

Un jeu sans surprise au charme fou

Difficile au premier abord de dire s’il s’agit là d’un atout ou d’un défaut du jeu : celui-ci n’est en rien original. En effet, Lost Sphear vous propose une expérience à l’histoire téléphonée, aux visuels mignons traditionnels des JRPG, à la pâte résolument retro et au gameplay plutôt classique. Bref, vous aurez l’impression de déjà connaître le jeu avant même de le commencer. Et en soit, ce qui, dit comme ça, pourrait apparaître comme négatif, m’a été plutôt sympathique. Pour être franc, j’attendais de ce jeu de pouvoir retrouver le charme des anciens jeux Final Fantasy en 2D de mon enfance. Et finalement, je n’ai pas été déçu puisque c’est bien le cas. Du coup, aucune déception de ce côté là pour moi, au contraire.

LOST SPHEAR_20180317131010

Un gameplay traditionnel ?

Le jeu est pour moi un hommage fier à ses grands frères, fier de son Héritage évident qui est celui des jeux en 16-bit accompagnés de combats à l’ancienne. Il s’agit d’ailleurs de ce côté-là du seul reproche que je ferais au jeu : les combats, de façon assez traditionnelle, ressemblent au tour par tour classique à la sauce Final Fantasy.

LOST SPHEAR_20180319085839

Et s’il s’agit d’une saga de jeux que j’affectionne pour ses univers, son charme et ses histoires, ceci est moins vrai pour le système de combat : je n’aime pas du tout le système au tour par tour de Final Fantasy. Bon, pas de bol, là on a quelque chose de similaire. Il s’agit vraiment de tour par tour puisqu’il vous faut attendre que vos personnages soient « prêts » pour qu’ils puissent attaquer. Pour attaquer, vous pouvez déplacer à votre gré votre équipe de 1 à 4 personnages. C’est cool parce que ça ajoute un peu de vie aux combats, mais je préfère tout de même le dynamisme d’un système en temps réel. C’est mon côté impatient.

LOST SPHEAR_20180322092823

Petit clin d’oeil intéressant, j’ai bien aimé parcourir la carte du monde, très « à l’ancienne » sur laquelle vous vous déplacez avec votre personnage, grossi puissance 10, comme dans un Tales of Symphonia ou encore les classiques Final Fantasy jusqu’à l’épisode 9.

LOST SPHEAR_20180317132046

Une direction artistique maîtrisée

Outre les plans et visuels très agréables, bien que pas du tout novateurs, le joueur s’immerge avec plaisir ou avec nonchalance dans le monde de Lost Sphear. Pour moi, rien de très surprenant, j’ai eu l’impression de retrouver une nouvelle version de Ragnarök Online, un petit MMO bien sympa auquel j’ai pas mal joué plus jeune. C’est réussi, mais finalement pas marquant.

LOST SPHEAR_20180317153453

Par contre, l’agréable surprise, ce sont les musiques. Outre le thème d’exploration (sur la map) qui me rappelle quelque chose de connu, j’ai apprécié tous les thèmes du jeu. L’ensemble est très cohérent et très bien composé. On rentre dans l’univers facilement.

LOST SPHEAR_20180317153327

Mon avis

Tout dépend la façon dont on appréhende Lost Sphear. Si on voyait en lui l’espoir d’un jeu novateur aux teintes JRPG fortes, capable de reprendre la magie des premiers Final Fantasy, c’est totalement loupé.

Par contre, si on y voit « juste » un bon jeu, au gameplay ultra simple, à la prise en main facile et aux nombreux clins d’oeils aux chefs d’oeuvre signés Square Enix, alors on se lance dans l’aventure, un brin rétro, en découvrant une histoire non pas originale mais à la nostalgie puissante. Pour moi, tout le charme et la magie de Lost Sphear résident là. Dans un sens, plutôt que de jouer à une version remastered d’un ancien jeu qui risque d’avoir vieilli, autant tenter l’expérience d’un « nouveau jeu à l’ancienne », non ?

Note : 15/20

Les +

  • Retro à souhait
  • Une direction artistique solide
  • Tous les codes du JRPG
  • Une gameplay très simple
  • Des combats « pas trop statiques »

Les –

  • Très peu original
  • Aucune surprise
  • Peut-être trop sage
  • On aurait pu imaginer un mode coop

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s