Manga Reviews

REVIEW – The Promised Neverland

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Enfin, c’est ce qu’il croyaient…

Sortie de l’année pour la maison d’édition Kazé, The Promised Neverland est un manga issu de la collaboration de Kaiu Shirai et de Posuka Demizu. Prépublié depuis août 2016 dans le magazine Weekly Shōnen Jump, le phénomène arrive en France le 25 avril prochain pour le plus grand plaisir des fans du genre.
Difficile de ne pas spoiler, donc cette review contiendra quelques révélations, désolée d’avance… Alors si vous voyez -SPOILERS ALERTE- faites attention à ce que vous voulez lire.

The Promised Neverland Review My Geek Actu5.png

Le pitch

The Promised Neverland est l’histoire d’un jeune groupe d’enfants vivant dans l’orphelinat de Grace Field House. Bercés par l’amour de celle qu’ils appellent « Maman », ils vivent paisiblement dans un  quotidien rythmé par de bons repas équilibrés, des tests intellectuels et des sessions de jeux dans le vaste jardin de la maison. Mais un jour, Emma et Norman, les deux plus âgés de la troupe, font une découverte qui va changer leur perception du monde et va brusquement détruire leur vie si parfaite.

-SPOILERS ALERTE-
En effet ! Alors que les enfants croyaient qu’ils avaient la chance de passer les portes de l’orphelinat pour rencontrer leur famille adoptive, ceux-ci sont en fait tués pour nourrir les Démons qui vivent de l’autre coté du portail. Emma, Norman et Ray comprennent alors très vite que s’ils veulent survivre, ils doivent à tout prix quitter ce qui s’avère en réalité être un élevage !

The Promised Neverland Review My Geek Actu4.png

Les personnages

Dès le début du manga, on découvre Emma, 11 ans, jeune rouquine accompagnée de Norman et de Ray, plus discret mais indispensable à l’opération qu’ils tentent de mener à bien. Outre le groupe de jeunes enfants, l’autre personnage central est « Maman », cette jeune femme au sourire plein d’amour qui -vous l’aurez vite compris- n’est pas si franc. Les protagonistes sont tous très jeunes mais font preuve d’une maturité extrême, ce à quoi nous sommes souvent habitués dans les mangas.

-SPOILERS ALERTE-
Assez rapidement, nous rencontrons les Démons. On ne sait pas réellement qui ils sont, ni ce qu’ils veulent, mais on sait qu’ils se nourrissent de certaines parties du corps des enfants. Ou du moins si ce n’est eux, que quelqu’un s’en nourrit….

The Promised Neverland Review My Geek Actu3.png

L’ambiance

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans une atmosphère chaleureuse, remplie de jeunesse et de bienveillance. Ce qui contraste plutôt avec le lieu que représente l’orphelinat. En effet, si l’on s’attend à un univers froid et dur, on se retrouve invité dans une ambiance de colonie de vacances… Les premiers décors nous sont décrits par Emma, ce qui entraîne le lecteur au plus profond de cette fausse utopie infantile, on s’y perd et on s’y fait, ce qui rend la chute d’autant plus douloureuse. Car oui, évidemment, on sent bien que quelque chose ne tourne pas rond. Tout est trop beau, tout est trop bien et ça nous donne presque envie de faire un petit séjour à l’orphelinat de Grace Field House… Ce qui est très bien fait, c’est que même si l’on sent que ça risque de tourner au vinaigre d’une page à l’autre, on est complètement aveuglé par la naïveté juvénile d’Emma et de ses petits camarades.

Graphiquement, l’ambiance est vraiment dark ! Bien sûr, les Démons ne sont pas très chaleureux, mais ce sont surtout les visages des adultes qui sont les plus inquiétants.

-SPOILERS ALERTE-
Oh oui ! Il m’est arrivé plusieurs fois de me rendre compte que regarder trop longtemps les traits de « Maman » me glaçait le sang. Une fois la situation retournée, les visages prennent des expressions complètement différentes et on peut les apercevoir et les appréhender à travers les yeux de ces enfants pour qui tout s’est écroulé en un rien de temps. Ils ne savent plus qui croire, à qui faire confiance et tout cela est visuellement très bien rendu.

The Promised Neverland Review My Geek Actu2.png

Le fond

J’ai trouvé la réflexion de The Promised Neverland plutôt intéressante. Pour ne pas spoiler tout de suite, on peut tout de même parler un peu de l’intrigue. Celle-ci est clairement efficace : comme dit plus haut, on sent que ça ne va pas mais on n’ose pas trop y croire. Une fois l’histoire débutée, on comprend certaines choses en même temps que les protagonistes, ce qui nous les rend d’autant plus sympathiques car finalement, on s’y identifie aisément.

-SPOILERS ALERTE-
Ce que je trouve très intéressant dans The Promised Nerverland, c’est cette « industrialisation de la mort ». Finalement, ce que vivent ces enfants dans l’abattoir qui leur sert de cadre de vie n’est autre que ce que vivent les animaux qu’on mange. Alors oui, vous me direz que j’exagère et je le reconnais ; je pense néanmoins que l’analogie peut être faite et fait réfléchir sur cette forme de production intensive… Après, c’est mon axe de lecture et j’insiste sur le fait que ce n’est clairement pas le sujet du manga.

The Promised Neverland Review My Geek Actu6.png

En bref

Nous avons eu la chance de découvrir The Promised Neverland en avant-première grâce à Kazé et quelle découverte ! Gros coup de cœur avant même d’ouvrir le roman avec un service de presse qui nous a plongé immédiatement dans l’ambiance avec une boîte dans la forme de l’orphelinat. De nombreux goodies (casse-tête, t-shirt, tattoos, etc.) viennent compléter cette boîte intrigante et inquiétante, ce qui nous fait rentrer davantage dans l’univers.

Pour ce qui est du manga, on s’attache dès le début aux personnages et on partage tout de suite leurs peines. L’intrigue est efficace et nous tient en haleine le long des 200 et quelques pages. Il sera très très difficile d’attendre le mois de juin pour la sortie du 2ème tome ! Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, il vous reste déjà à lire le premier volume qui sort en librairies le 25 avril prochain ! Et en attendant, un très joli site dédié avec l’univers du manga est dispo ici !

the-promised-neverland-review-critique-my-geek-actu-tome-1.jpg

Publicités

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s