Jeux vidéo PC PS4 Test Xbox One

TEST – Monster Hunter: World

À la chasse aux moules moules moules… Ah non. Aux dragons. Mieux.

Monster Hunter: World est un jeu d’action-RPG développé et édité par Capcom. Il est sorti le 26 janvier 2018 sur PlayStation 4 et Xbox One, et une sortie est prévue pour fin 2018 sur Microsoft Windows.

Monster Hunter: World_20180205233328
Asteria est impressionnante !

Pitch

Je vous aurais bien dit qu’il n’y en a pas vraiment et que grosse modo, il s’agit surtout de dégommer des gros monstres avec de grosses épées. Mais en fait, c’est plus complexe que ça. Cela fait maintenant quatre expéditions que mène la Commission des Chasseurs, envoyant navires et hommes vers le Nouveau Monde afin de suivre un phénomène encore incompris : la Traversée des Anciens. Tous les dix ans, les plus puissants monstres du monde connu, dont le colossal Zorah Magdaros, traversent l’océan pour rallier les terres sauvages et inexplorées du Nouveau Monde.

Monster Hunter: World_20180210100947
Oh un cochon à rayures…

Afin de comprendre ce phénomène et ses impacts écologiques, le joueur est envoyé avec le reste de la Cinquième flotte pour prêter main forte aux courageux explorateurs des quatre expéditions précédentes… et résoudre le mystère que cache la migration cyclique de ces créatures.

Monster Hunter: World_20180210170211
Les monstres sont carrément badass !

Une aventure particulière

Vous incarnez un chasseur dont vous pouvez personnaliser tout l’équipement. Chaque « chasse au monstre » requiert une préparation bien particulière. Car non, si vous n’avez jamais touché à un Monster Hunter, il ne s’agit pas là de trouver un gros monstre et de le taper jusqu’à ce qu’il meurt. Oubliez. Ici, il faut se préparer, avoir une tactique, avoir mangé les bons plats, faire le plein de potions, d’anti-poison, etc. Ainsi, lorsque vous arrivez à trouver les traces du monstre que vous chassez, vous pouvez enfin l’attaquer. Je vous préviens, ne vous lancez pas dans une partie avec seulement 10 minutes devant vous. Une chasse peut durer longtemps. Pour ma part, jusqu’à 40 minutes. Et je ne me suis pas encore attaqué aux plus gros. Je prends mon temps.

Monster Hunter: World_20180205234819
La case « entraînement » est indispensable !

Non seulement vous pouvez suivre une aventure de type « histoire » mais en plus, le jeu regorge de quêtes annexes et défis en tous genres. Et tout cela, sans compter le mode « exploration » dans lequel vous pouvez découvrir l’univers librement et sans contrainte. Le jeu offre un contenu impressionnant.

Monster Hunter: World_20180207200930

Gameplay

Dans les grandes lignes, le gameplay est resté très proche des précédents opus de la série de Monster Hunter. Simple et assez clair, la prise en main se fait assez vite. Cependant, si je suis un très grand amateur (comblé) de jeux à l’arc, je trouve que le gameplay n’est pas du tout optimisé. Par exemple, vous avez un arc et pouvez tirer au loin, normal, mais vous ne pouvez pas du tout donner de coup rapproché avec celui-ci. Ce procédé proposé sur Horizon: Zero Dawn était fort agréable. C’est dommage. Et en même temps, ça ajoute un peu de difficulté. De toute façon, l’intérêt, selon moi, du jeu, réside dans le challenge que représentent les monstres. Ils sont durs et longs à tuer. Il faudra vous armer de patience et accepter quelques contraintes pour plus de réalisme.

Monster Hunter: World_20180207201754
La création d’un clan se fait très vite ! (et très bien)

Visuellement, ça donne quoi ?

C’est assez difficile à dire pour ma part. À la fois je trouve que techniquement, Monster Hunter World, est assez moyen mais d’un autre côté, les maps sont ultra détaillées. Peu importe où vous allez, la faune et la flore sont riches, complexes et complètes. C’est d’ailleurs impressionnant de voir autant d’herbe. Globalement, la direction artistique est très réussie.

Monster Hunter: World_20180210102953
La forêt est très fournie !

Cependant, comme je le disais, le jeu est techniquement un peu limité. Non seulement mes sessions de jeu ont été embêtées par quelques ralentissements, bugs de collisions mais surtout par de nombreux soucis de caméra. C’est presque le seul reproche que je ferais au jeu. Si vous chassez un monstre avec un arc, prenez la distance nécessaire pour viser et tout ira bien. Par contre, si vous choisissez la facilité (bouclier et épée), le combat rapproché risque de s’avérer compliqué par moments.

Monster Hunter: World_20180210160558
Peu importe le plat commandé, les scènes de repas sont toujours les mêmes, c’est dommage…

Mon avis

À la fois Monster Hunter World est un très bon jeu. Et en même temps, il m’énerve à cause de quelques défauts qui l’empêcheraient d’être totalement sublime. Le contenu, l’environnement, la personnalisation, l’univers sont si riches qu’on a envie d’y rester plongé des heures durant. D’autant plus qu’après une longue lutte contre un monstre, la satisfaction est grande. Très grande.

Monster Hunter: World_20180210165041
À dos de dino !

Note : 17/20

Les +

  • Le contenu
  • Les détails des maps
  • La personnalisation des armes
  • La satisfaction après avoir vaincu un monstre
  • Les monstres méga badass !

Les –

  • Quelques bugs techniques
  • Un caméra compliquée
  • Un gameplay classique mais limitant
Publicités

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s