Jeux vidéo PC Test Xbox One

TEST – Playerunknown’s Battlegrounds

N’oubliez pas de jeter un coup d’œil derrière l’épaule de temps en temps, un malheur est si vite arrivé.

Playerunknown’s Battlegrounds est un jeu de tir à la première (FPS) et à la troisième personne (TPS), de type « Battle Royale« . Un genre qui s’est largement popularisé en 2017. Développé par le studio Bluehole et disponible sur Steam en « early access » (entendre « accès anticipé ») depuis mars 2017, PUBG et sa version finale s’offrent enfin à nous !

Un early access réussi

Ce modèle économique de plus en plus populaire fait parfois quelques déçus. Pourtant, au cours de ces quelques mois, Bluehole a su accompagner le développement du jeu en tenant compte de l’avis de la communauté et en ajoutant du contenu et des améliorations régulières. Certaines campagnes d’early access tournent parfois au fiasco et voient les joueurs déserter. Ce ne fut pas le cas ici malgré quelques problèmes d’optimisation ou de stabilité des serveurs.

pubg-screenshot-stock-8

Battle Royale : kézako ?

Pour comprendre la folie autour du jeu, il faut remonter dans le temps. Battle Royale est un roman japonais de Koshun Takami édité en 1999, également décliné en manga. Il fut popularisé sur nos écrans par Kinji Fukasaku un an plus tard. L’œuvre met en scène une classe d’étudiants, forcés de s’entre-tuer sur une île après avoir reçu un équipement aléatoire pouvant aller d’un couvercle de poubelle à une arme à feu ou un katana. Il ne restera qu’un survivant… Eh bien Playerunknown’s Battlegrounds (PUBG pour les intimes), c’est pareil, sauf que vous êtes 100, que vous sautez d’un avion, et que vous aurez à trouver votre équipement seul, en duo ou en équipe de quatre.

1502909006_pubg

La chasse commence

Une fois au sol, courrez ! Vous devez vous équiper au plus vite pour affronter vos adversaires les plus proches. Si vous passez les cinq premières minutes de jeu, c’est que la chance vous sourit. En effet, 20 à 30% des joueurs meurent lors de ces dernières, vous avez survécu à la première phase. Attention, un autre danger vous guette, la zone. Rejoignez-la dans le temps imparti ou vous périrez d’un nuage de gaz mortel. La zone « respirable » rétrécit au fil de la partie et force donc les joueurs à se rencontrer. Joie de vivre.

C’est parti, à vous de vous équiper plus sérieusement. Du soins, des protections et des armes plus puissantes. En sacrifiant la discrétion, vous pourrez même emprunter plusieurs véhicules, sur terre ou sur mer pour vous rendre en zone plus rapidement.

Les dernières minutes de la partie seront tendues. L’immersion atteint son paroxysme lors des ultimes zones de jeu, minuscules, où le moindre mouvement peut vous trahir. La victoire est à portée de main, à vous de ne pas trembler… et de goûter au précieux sésame du TOP #1.

jetski pubg

Le contenu, le gameplay

Dans PUBG, vous pouvez jouer sur deux maps distinctes. La première, avec peu de relief, est recouverte de bois. Elle vous laissera l’opportunité de foncer à travers champ avec votre Jeep ou de rester bien planqué à l’ombre d’une foret de conifère. Tout ca dans une atmosphère post-Soviétique. Oh les jolis HLM !

La seconde map vous accueille dans le désert. Outre les changements architecturaux ou d’environnement, c’est bel est bien au level design que l’équipe de Bluehole s’est attaqué. Dorénavant le relief, ses nombreux pics montagneux et ses crevasses viendront freiner votre progression. La végétation, quasi inexistante ne sera plus là pour vous couvrir, les quelques cactus par-ci par-là ne vous empêcheront pas de finir en chili con carne.

Parlons des armes, elles sont nombreuses, et vous raviront quelles que soient vos préférences. Vous aimez camper dans un buisson en bordure de zone pendant vingt minutes avec votre sniper ? Vous préférez vous faufiler dans les ruelles  de Pochinki ou de Los Leones avec votre mitraillette ? Il y’en a pour tous les goûts et elles sont modulables grâce à de multiples lunettes, embouts ou stabilisateurs de recul.

PUBG n’a pas de mode histoire, le jeu est essentiellement multi-joueur. Sa durée de vie est donc potentiellement infinie, et je vous garantie que vous n’êtes pas près de vous en lasser. Son prix est raisonnable et vous pourrez vous le procurer pour une trentaine d’euros sur Steam. À saluer quand on connaît les pratiques de certains grands éditeurs (coucou EA, coucou UBI). Pas de micro-transactions, pas de pay-to-win. Vous gagnez des coffres grâce aux points obtenus en jouant. Libre à vous de les échanger sur le marché de la plateforme de Valve.

playerunknowns-battlegrounds-nvidia-desert-map-screenshot-003

Mon avis

PUBG est pour moi la révélation de cette année ! Un jeu sans prétention qui vous prend au tripes, avec un vrai suivi de l’équipe de développement et pour un prix raisonnable. Son succès n’est pas dû au hasard.

Après maintenant 230 heures de jeu je continue de progresser et d’être surpris. Punitif et exigeant, il saura néanmoins vous scotcher à l’écran. Surement grâce à cette tension permanente qui vous parcours le dos pendant une partie. Et que dire du mode Squad ou vous serez parachuté avec trois de vos amis. Tentez de survivre ensemble, sauvez vos camarades tombés au combats, coordonnez vos attaques ou envoyez votre pote noob traverser un champ en guise d’éclaireur. C’est le métier qui rentre.

Note : 17/20

Les +

Le mode Squad
Immersif et poignant
La diversité, jouez comme vous voulez
Les MAJ régulieres
La marge de progression

Les –

Nécessite une assez bonne config sur PC
Quelques cheaters

 

Publicités

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s