Films Reviews

REVIEW – Batman contre Double-Face

En soit, faire un film d’animation sur les origines de Double-Face peut difficilement sembler être une mauvaise idée. Et pourtant…

Batman contre Double-Face (Batman vs. Two-Face en VO) est un film d’animation américain réalisé par Rick Morales, sorti le 10 octobre dernier. Comme pour Batman: Return of The Caped Crusaders il s’agit d’un anime inspiré de la série télévisée Batman de 1966. Style ’66 veut donc dire que l’on retrouve les charmantes voix d’Adam West (Batman), de Burt Ward (Robin) et Julie Newmar (Catwoman). Mais alors, que vaut cette nouvelle version des origines de Double-Face ?

Batman contre Double Face Review My Geek Actu Trailer

Les origines de Double-Face

Vous serez d’accord avec moi pour dire que bon, Double-Face, on sait grosso-modo qui c’est. Pour ceux qui auraient complètement loupé la série Batman: The Animated Series (pauvre enfance…) et ceux qui seraient passés à côté de The Dark Knight de Christopher Nolan, le personnage vous est peut-être relativement inconnu. Mais pour les autres, rien d’original : Harvey Dent, procureur de Gotham City dont le visage est brûlé à l’acide.

Batman contre Double Face Review My Geek Actu Combat

Celui-ci décide alors de laisser tous les choix de sa vie être dictés par le hasard, conceptualisé sous la forme d’une pièce de monnaie. D’où le surnom « Double-Face », parfois traduit en « Pile-ou-Face » (plutôt plus explicite). Du coup, qu’est-ce qu’on pouvait bien raconter de plus ?

Batman contre Double Face Review My Geek Actu

Dr. Jekyll et Mr. Hyde

Avec Batman contre Double-Face, Rick Morales reprend le personnage pour le traiter d’une façon différente. Et si en réalité, Harvey Dent était bipolaire. Et s’il n’était ni plus ni moins qu’une version moderne du Dr. Jekyll et Mr. Hyde du roman de Rober Louis Stevenson ? C’est ce qui nous est proposé ici. Du coup, Double-Face (côté obscur) fait ses petits crimes dans son coin pendant qu’Harvey (le côté clair de la force) passe son temps à demander pardon pour ceux-ci.

Batman contre Double Face Review My Geek Actu Joker

Personnellement, je ne dis pas non, mais j’ai un peu du mal avec cette version. Pourquoi ? Parce que cette proposition, plus psychologique, pourrait permettre – dans l’univers déjà bien glauque de Batman – d’ajouter quelque chose d’intéressant. Malheureusement, ce n’est pas vraiment l’ambiance légère et complètement WTF de la série ’66 qui permet cela… Dommage.

Mon avis

Si j’avais été complètement déstabilisé par le traitement complètement barré du premier film d’animation Batman: Return of The Caped Crusaders, il n’a pas été facile pour moi de retrouver ces personnages WTF. Mais contrairement à un Batman & Harley Quinn à la limite du ridicule, le personnage d’Adam West a le mérite de prendre ses distances avec les comics. On pardonne donc plus facilement les différences de personnages, comme pour Double-Face. Finalement, une fois qu’on accepte ce côté « n’importe quoi », on passe un bon moment, plutôt drôle et bourré de références. Je vais rester sur cette impression. C’est sympa.

Batman contre Double Face Review My Geek Actu Temps

Publicités

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s