Reviews

REVIEW – Bright

Si vous avez Netflix, nous avez sûrement dû regarder Bright, la nouvelle production américaine du géant du streaming. Et bien nous aussi ! Si on partait un peu réticents, nous avons été finalement agréablement surpris ! Voici ce que nous en avons pensé, en quelques mots.

Le pitch

L’histoire est simple : dans un monde divisé en plusieurs catégories,selon les espèces, règne une paix instable qui ne demande qu’à éclater à chaque coin de rue. En haut de la pyramide sociale trônent les Elfes, riches et bénéficiant de nombreux privilèges de la ville, au milieu se trouvent les hommes, égaux à eux-mêmes tentant tant bien que mal de trouver leur place dans ce monde magique et tout en bas se cachent les Orcs, souffrant d’un passé belliqueux et mis au banc de la société. Ah oui et il y a aussi les fées, qui ne nous sont présentées que comme des nuisibles, ce qui est dommage selon moi.

Bright Netflix Review My Geek Actu 3.jpg

Plus précisément, l’histoire tourne autour de deux coéquipiers malgré eux, Ward et Jacoby qui se retrouvent pris dans une aventure qui les dépasse : une baguette magique perdue qui devient la convoitise de trop de pourris sur cette Terre et qu’il faut également protéger de la grande méchante qui cherche à la récupérer pour invoquer The Dark Lord. Easy peasy.

Le casting

Piloté par David Ayer (le réalisateur du tant polémiqué Suicide Squad), le film rassemble Will Smith (Suicide Squad), Joel Edgerton (Exodus: Gods And KingsRed Sparrow), Lucy Fry, Noomi Rapace (PrometheusAlien: Covenant), Edgar Ramirez (Gold, La Fille du train) et Jay Hernandez (Suicide Squad). Bref, un casting plutôt imposant et des acteurs qui connaissent déjà le réalisateur. Tout ça sur fond d’une surproduction avec de bons effets spéciaux, la sauce prend et le film n’est pas le navet auquel on pouvait s’attendre !

Bright Netflix Review My Geek Actu 2.jpg

L’univers et l’ambiance

Évidemment, le film est signé David Ayer, donc sa pâte est reconnaissable. Et si vous n’avez pas apprécié Suicide Squad, vous n’aimerez peut-être pas Bright. Personnellement, puisque j’ai aimé Suicide Squad, retrouver cette ambiance street, cette B.O brute et la pâte Ayer ne m’a vraiment pas dérangée. L’univers est là et la dualité du monde est bien rendue. Les problématiques liées aux différences et au passé difficile de certaines espèces font écho à de nombreux situations actuelles et c’est finalement bien représenté. Après, ce n’est pas un film d’auteur, c’est un divertissement avec des effets spéciaux, des guns et des punchlines…

Bright Netflix Review My Geek Actu 6.jpg

En bref

Ce film a-t-il un intérêt particulier ? Hmmm… question délicate que je me pose ici. Finalement, tout dépend d’où vous situez votre curseur (Pacific Rim ou Kong en ont-ils un ?). Si l’histoire de Bright est plutôt simple, le traitement qui en est fait tient assez la route et on passe finalement un meilleur moment que ce qu’on aurait pensé (j’avais de grosses appréhensions, je vous l’avoue 🙂 )

À la croisée des chemins entre Hunger Games (pour le détails des quartiers), Le Seigneur des Anneaux (juste pour le Dark Lord tout puissant qui ne demande qu’à revenir), Twilight (pour les Elfes tous palots aux yeux clairs), Bright est in-fine un petit blockbuster comme on les connaît ni plus ni moins, avec de grosses têtes d’affiches crédibles et un univers posé et cohérent, tout cela sous couvert d’une bonne ribambelle de balles et de tirs, car en version pacifique, ça aurait été moins rigolo !

Bright Netflix Review My Geek Actu 7

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s