Films Manga Reviews

REVIEW – Le Garçon et la Bête

 « La légende veut qu’au pays des bêtes, pour devenir seigneur, il faut trouver son disciple. »

Sorti le 11 juillet 2015 au Japon, puis distribué par Gaumont hors Asie, le film sort en France le 13 janvier 2016. Il est réalisé et scénarisé par Mamoru Hosoda à la tête du studio Chizu, à qui l’on doit la Traversé du temps en 2006, Summer Wars en 2009 et Les Enfants loups, Ame et Yuki en 2012.

Le Garçon et la Bête Review My Geek Actu (5)

Synopsis

Ren est un petit garçon qui vient de perdre sa mère avec qui il vivait depuis le divorce de ses parents. Devenu orphelin, car son père ne se manifeste pas, on lui impose des tuteurs légaux (des personnes de sa famille) qu’il refuse et s’enfuit sous le coup de la colère. On le voit ainsi errer dans les rues de Shibuya, quartier coloré et animé de Tokyo, plein de haine et de désespoir.

Le Garçon et la Bête Review My Geek Actu

Parallèlement, dans le royaume des bêtes, le seigneur décide de prendre sa retraite et de se changer en divinité, mettant en jeu sa place. Sauf qu’au royaume des bêtes, pour prétendre au titre de seigneur il faut absolument avoir un disciple : ainsi Kumatetsu ours très puissant mais au caractère de cochon et feignant se trouve en difficulté face à Iôzen le sanglier qui est populaire, sage, ayant de nombreux disciples et père de deux enfants en plus de cela.

Le Garçon et la Bête Review My Geek Actu (2)

Kumatetsu va alors chercher un disciple et se promène encapuchonné dans les rues de Tokyo avec son compagnon le singe Tatara, quand il aperçoit le petit Ren recroquevillé par terre. Avec son manque de tact que l’on verra tout au long du film, il demande à l’enfant ce qu’il fait ici et où se trouvent ses parents. Ren l’envoie clairement bouler, mais va tout de même suivre discrètement les deux compères dans les ruelles pour arriver jusqu’au passage menant au monde des bêtes. Une fois là-bas, un monde complètement différent du sien lui fait face où il s’y trouve bloqué car ne retrouvant pas le passage entre le jūtengai et le monde des hommes. C’est de cette sorte que l’enfant assiste à un combat entre Kumatetsu et Iôzen, le second clairement acclamé par la foule; mais la détermination et la puissance de l’ours impressionne Ren qui va l’encourager contrairement au reste de la foule.

Un film en deux parties :

Le Garçon et la Bête Review My Geek Actu

Voilà comment démarre l’histoire de Ren et Kumatetsu. Il me semblait important d’expliquer le début pour ensuite parler de la suite du film. Car Le Garçon et la Bête est distinctement fait en deux parties. La première est la plus drôle : Kumatetsu a pris Ren comme disciple et se doit de le former (au combat en partie), mais tous deux passent leur temps à se disputer grossièrement. Et quand je dis grossièrement c’est VRAIMENT grossièrement. On assiste à des scènes tordantes, où le môme répond du tac au tac à « l’adulte » irresponsable qu’est l’ours. On assiste aussi à des scènes plus profondes, ou Kumatetsu apprend ce qu’est la responsabilité d’être un père et un exemple pour Ren et malgré ses gros sabots, essaie du mieux qu’il peut de lui enseigner son savoir. De ce fait, toute la première partie du film traite de la relation entre le garçon et la bête, des années d’enseignement ponctuées de conseils et d’actions des proches de Ren et Kumatetsu, dans le but de mieux s’apprendre l’un l’autre.

Le Garçon et la Bête Review My Geek Actu (4)

La seconde partie « démarre » alors que Ren a bien grandi : il a maintenant 17 ans, et n’est toujours pas revenu dans le monde des hommes et commence à se poser des questions. Il va devoir faire un choix maintenant qu’il est adulte. Comme j’aime pas mettre de spoilers (par ce que dès que j’en vois je suis incapable de ne pas les lire et c’est bien dommage de se gâcher un film), je dirais que cette seconde partie traite davantage d’enjeux humains, tels que la question de la différence car oui, n’oublions pas que Ren et Kumatetsu viennent de mondes opposés, les difficultés relationnelles, la question de l’école et du savoir, de l’amour etc…

C’est un film qui touche tout le monde par des problématiques universelles et réalistes : et oui l’aspect fantastique n’est là que pour nous amener à un point que nous n’imaginions pas. Bref, je m’arrête là, si ça vous donne envie, allez le voir !

Mon avis :

Le Garçon et la Bête Review My Geek Actu (6)

Le Garçon et la Bête est un bon film d’animation, malgré certains défauts. Il est pour moi un chouilla long (alors que j’ai adoré le dernier Blade Runner 2049) dans le sens où, certains éléments font traîner le film. Autre point négatif le méchant qui est juste cramé. Vraiment. Mais ça n’empêche absolument pas de regarder le film ! En point positif, et bien tout le reste : un univers graphique somptueux, un doublage français excellent, une animation réussie et des personnages attachants. Alors si vous aimez l’animation, n’hésitez pas, vous passerez un bon moment !

Publicités

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s