Films Reviews

REVIEW – Ça

We all float down here…

Et le traumatisme a commencé avec Ça

La coulrophobie est la phobie inexpliquée des clowns. Les personnes sujettes à la coulrophobie sont effrayées à la vue d’un clown. Elles peuvent se mettre à pleurer ou avoir des réactions très fortes comme entrer en état de terreur… À la base le personnage burlesque du clown a vu son image changer avec le temps pour devenir dans la culture populaire un personnage maléfique qui utilise l’attrait qu’ils exercent auprès des enfants pour les tuer. Et tout ça à cause de Stephen King !

review Ça my geek actu 2

En effet, en 1986, Stephen King sort un nouveau roman d’horreur : Ça. Par la suite un téléfilm voit le jour en 1990 avec un Tim Curry terrifiant en Grippe-Sou et c’est depuis ça qu’un grand nombre de personnes (moi compris) sont traumatisées par les clowns !

27 ans plus tard Andy Muschietti, réalisateur de Mama, nous pond un remake plus axé sur l’adaptation du roman avec de nouveaux visuels cauchemardesques.

19938321_1754229764868183_7562487821051625472_n.gif

Mais alors Ça parle de quoi ?

Nous sommes dans la charmante petite ville de Derry où tout se passe bien, le ciel est bleu, les oiseaux chantent et les enfants disparaissent de façon mystérieuse ! Nous suivons les aventures du « club des ratés », un petit groupe de sept enfants persécutés par une terrible créature vivant dans les canalisations et qui se nourrit de la peur. Bien que Ça prend de multiples apparences horribles, il aime prendre l’apparence de Grippe-Sou (Pennywise en version originale), un clown très malsain.

review Ça my geek actu 3

Et donc Ça donne quoi ?

Je ne suis pas un grand fan de films d’horreur, j’ai l’impression que pour beaucoup ce genre de film doit forcément être trash, violent, gore et rempli de Jump Scare.

Un jump scare est un principe qui recourt à un changement brutal dans un film pour effrayer le spectateur. Exemple : un personnage est dans un endroit sombre, la musique se coupe… grand silence et BOUH ! 

Alors je préfère l’annoncer de suite, Ça n’est pas ce genre de film d’horreur ! Je m’explique :

Bien sûr c’est un film d’épouvante, à plusieurs reprises j’ai sursauté, frissonné et me suis senti mal à l’aise. Mais j’ai également beaucoup rigolé, souri, et apprécié d’être devant le film et au final c’est tout ce que je voulais et c’est également très proche de l’œuvre de Stephen King.

Review Ça my geek actu 4

L’ambiance est parfaite. Le mélange entre l’atmosphère de la ville de Derry très oppressante avec tous ses habitants malsains et les décors naturels des alentours colorés et accueillants sont bien encastrés ensemble. Le fait que la créature a presque un libre accès partout dans la ville grâce aux canalisations rajoute une tension car au final nos jeunes héros ne sont en sécurité nulle part. Surtout quand on voit les adultes qui les entourent qui sont limite plus dangereux que Ça.

Ce qui est fort dans ce film c’est que l’on rigole quand même pas mal, ou du moins par moment tu es obligé d’avoir un grand sourire sur les lèvres, entre les blagues en tout genre que les gamins se lancent à la face et certaines situations drôles ou tout simplement détendues. Et… ça fait du bien !

Le sens du détail est également à l’honneur c’est pourquoi je vous conseille de bien regarder tout l’écran et pas seulement ce que l’on vous montre (et de tendre l’oreille également*).

review ça my geek actu 5.jpg

Pour le casting, que du bon. Que ce soit les enfants du club des ratés, les seconds rôles, les adultes et surtout… Bill Skarsgård dans le rôle du terrible Grippe-Sou. Chacun a sa place dans le film et l’utilise bien. Même Finn Wolfhard, que l’on connaît de Stranger Things, réussit très bien à nous faire oublier son ancien rôle avec ici celui de Richie, le petit rigolo de la bande.

Pour en revenir à Bill Skarsgård, il nous offre ici une incroyable prestation en clown tueur. Chacune de ses apparitions est un pur moment de stress et dès le début du film avec la fameuse scène d’intro, on comprend rapidement que ce personnage va nous faire regretter rapidement le fait d’être assis dans la salle de cinéma, dans le noir…

review ça my geek actu 7

Pour la réalisation, le film est très beau. Les plans sont travaillés, les couleurs sont bien choisies et les mouvements de caméra très fluides. Mais…

Oui car il y a forcément un « mais », certaines choses m’ont dérangé niveau réalisation. Ils ont tenté de faire un effet de caméra à quelques reprises sur le personnage de Grippe-Sou (principalement quand il court*) et je trouve ça dommage car ce mouvement de caméra est tout simplement pas beau et floute totalement l’image (mais après tout… on floute tous en bas non ?). J’ai également été gêné par plusieurs effets numériques. Principalement sur les autres apparitions de Ça quand il prend l’apparence de la peur des enfants. Par exemple (et sans gros spoils), un des gamins a peur d’un tableau représentant une femme difforme (et je comprends entièrement vu comment elle est affreuse*). Et bien c’est sans grande surprise que Ça va utiliser l’aspect de cette femme difforme et c’est là où j’ai fait la grimace mais pas de peur… c’était en image de synthèse, mais pas du tout réaliste.

Après je suis toujours tatillon et honnêtement ça passe quand même largement et pour résumer : c’est top ! 

review Ça my geek actu 8.png

Donc Ça claque ?

Prenez Stand By Me (1986), Chair De Poule – LE FILM (2016) et Stranger Things (2016) et vous obtenez Ça ! Et c’est tout à son honneur car après tout : Stand By Me est un film inspiré par une nouvelle de Stephen King. Les livres Chair de Poule sont écrits par R. L. Stine qui s’amuse à dire qu’il est le Stephen King des enfants et enfin Stranger Things qui, « subtilement », s’inspire de toutes les choses terrifiantes déjà faites et surtout beaucoup de Stephen King. Donc après tout, Ça est-il bon ?

Bien évidement que c’est bon ! Comme je l’ai dit plus haut, j’ai vraiment peur des clowns, depuis mon plus jeune âge, et tout ça à cause de Ça (et de ma mère mais ça c’est une autre histoire…) et donc je ne savais pas comment j’allais apprécier le film et au final j’ai vraiment aimé. Il est très agréable à regarder pour un film d’horreur.

Nous avons certes de la peur, un clown tueur, quelques cadavres, un petit peu de sang, des scènes de tension et… c’est tout. Alors c’est à double tranchant bien évidement, moi j’adore ce genre de film, mais je doute que le spectateur « lambda » qui va voir un film d’horreur juste pour avoir peur appréciera ce film… Car au-delà des créatures et des cris, nous avons également des scènes très longues qui nous montrent tout simplement la vie d’enfants des années 80 et surtout la torture qu’un gamin peut subir après avoir perdu son frère de façon mystérieuse.

review ça my geek actu 8.jpg

Donc clairement messieurs dames, si ça ne tient qu’à moi, je vous conseille fortement Ça, c’est un très bon film qui apporte plein de choses, entre les frissons et les rires. Si vous avez aimé Stranger Things vous aimerez Ça. Mais je vous le dis une dernière fois, ne vous attendez pas à voir un terrible film d’horreur qui fait super peur. C’est un film d’épouvante qui met mal à l’aise et pas que !

Je donnerais donc une note de 4 sur 5 étoiles.

review ça my geek actu 9

Donc sur ces douces et belles paroles hop hop hop tout le monde au cinéma, bon film et moi je vous laisse… je vais devoir recommencer ma thérapie… Mais c’est pas grave, on flotte tout en bas après tout non ?

Ça – En salle à partir du 20 septembre 2017, de Andy Muschietti.

review Ça my geek actu 10

 

Publicités

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s