Jeux vidéo News Nintendo Switch Test

TEST – Super Bomberman R

R comme Return. Ou comme Raté ?

Donc Bomberman est de retour. C’est que l’air de rien, ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas vu. Depuis Bomberman Blast sorti en 2008 pour être précis. Et non, je ne parlerai pas de Bomberman Act Zero, horreur visuelle totale. D’ailleurs on va dire qu’il n’existe même pas. Comme Pirates des Caraïbes 4. Voilà.

Difficile de passer à côté de ce Super Bomberman R lorsque l’on possède une Nintendo Switch puisque le jeu fait partie du timeline-up (jeu disponible dès la sortie) de la console. De plus, étant un grand fan du système simplicité de jeu des petits Bombers, le jeu a toujours été une opportunité de jouer avec ma petite sœur. Mais alors, passée la nostalgie, que reste-t-il ?

Super Bomberman R Test My Geek Actu Coop

Le mode histoire

Composé de 100 niveaux durant lesquels vous devrez soit éliminer tous les ennemis, soit battre un boss, le mode histoire s’avère à la fois assez complet en terme de durabilité et à la fois très pauvre au niveau de la narration. Les cinématiques façon anime sont rigolotes mais semblent durer une éternité tant elles sont inutiles.

Super Bomberman R Test My Geek Actu Cinematique
Visuellement, le style n’est pas moche, c’est juste… enfantin.

Côté gameplay, on reste sur ce que l’on connaît. Enfin presque. Parce que pour tout vous dire je trouve que les JoyCon sont très sensibles sur Super Bomberman R. À tel point qu’on se retrouve très facilement brûlé par une de nos bombes. En effet, très souvent on se déplace et on touche de peu les déflagrations. Je n’avais pas ce souvenir sur les anciens jeux de la licence. C’est dommage parce que ça rend l’expérience parfois assez agaçante.

Super Bomberman R Test My Geek Actu Switch

Nouveaux modes et retro-gaming

Pas besoin de s’éterniser pendant des heures sur les nouveaux modes de jeu puisque Super Bomberman R n’offre en réalité aucune nouveauté concrète par rapport à ses ancêtres. Il semblerait qu’avec cet opus, Konami ait recherché avant tout à raviver les retro-gamers qui sommeillent en nous. Tout dans ce jeu fait référence aux précédents. Les « pouvoirs » en sont un exemple frappant. Non seulement ils n’ont pas bougés d’un iota, mais en plus, les images sont les mêmes. Je veux dire vraiment les mêmes, au pixel près. À tel point que c’est tout moche, il faut le dire.

Super Bomberman R Test My Geek Actu 8 players
Regardez moi ces pouvoirs tout pixelisés !

Et le multi dans tout ça ?

Ce que j’aime avec Nintendo, c’est qu’il savent proposer des jeux pour passer de bons moments à plusieurs sur un même canapé. Non parce que le multi en ligne, ok. Mais en local, c’est quand même mieux.

Super Bomberman R Test My Geek Actu Coop 2

Rien ne vaut une bonne soirée avec des potes et un Mario Kart. C’est dans cette optique que j’ai acheté Super Bomberman R. Et puis parce que j’étais fan du mode histoire de Bomberman Generation sur GameCube.

 

Avec Super Bomberman R, le plaisir est toujours là. À deux ou à quatre, c’est toujours aussi sympa. Par contre, difficile de rivaliser face à un Mario Kart 8 Deluxe où les différents modes renouvellent en permanence l’expérience. Non, même si c’est cool, avec ce Bomberman, au bout d’une bonne demi-heure, vous en aurez fait le tour. Il faut le dire.

Super Bomberman R Test My Geek Actu Boss
Les boss sont d’une inutilité flagrante !

Note : 12/20

Les +

Multijoueur : 15/20
Graphismes : 10/20
Nostalgie : carrément/20

Les –

Histoire : franchement ?/20
Musique : insupportables/20
Gameplay : 10/20
Publicités

un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s