News Reviews Séries

REVIEW – Iron Fist

Netflix nous présente le dernier des Defenders, Iron Fist.

Créée par Scott Buck, produite par Marvel Television et ABC Studios, Marvel’s Iron Fist est une série TV américaine disponible sur Netflix depuis le 17 mars 2017. La série fait suite aux séries Daredevil, Jessica Jones et Luke Cage. Tous les 4 se retrouveront dans la mini-série The Defenders.

Iron Fist Review My Geek Actu Defenders

Après Oliver Queen (Arrow), rencontrez Danny Rand !

Forcément, difficile de parler de la première saison d‘Iron Fist sans se pencher sur le cas Arrow. Pour la faire courte : Danny (Daniel) Rand, est le fils d’une famille riche. Alors qu’il perd ses parents très jeune dans un accident d’avion en plein milieu de l’Himalaya, celui-ci se retrouve hébergé par des moines tibétains qui vont lui enseigner les arts martiaux ancestraux. 15 ans plus tard, Danny décide de revenir à New York afin de récupérer les rênes de l’entreprise familiale qui porte son nom et de recouvrer sa vie. Seulement voilà, maintenant qu’il est un super-héros et que tout le monde le pensait mort, le retour n’est pas évident. Voilà. Le lien avec Arrow vous semble plus explicite maintenant ?

Heureusement, le traitement de l’histoire et des personnages diffère complètement de celui proposé dans la série de DC Comics racontant les aventures d’Oliver Queen.

Arrow S04E23 Final Review My Geek Actu GIF Something's Wrong

Les personnages

Danny Rand, aussi connu sous le nom d’Iron Fist (son titre en tant que guerrier) est interprété par Finn Jones. Selon moi, le jeu d’acteur est bon. Très bon même. Et la prestation proposée est tout simplement crédible. Non seulement le personnage est bel et bien un super-héros, mais c’est surtout l’homme qui est intéressant. Celui qui n’a pas pu terminer sa sociabilisation, celui qui a vécu parmi les moines pendant 15 ans et non dans la jungle de New York. Du coup, si Danny peut passer pour un attardé total à certains moments, ça me paraît tout à fait logique. Je trouve cette fragilité attachante et plutôt bien vue. Le retour parmi les siens ne se fait pas simplement, ce qui est plutôt réaliste.

Iron Fist Review My Geek Actu Danny Rand

Ward et Joy Meachum sont surprenants. Joy nous rassure par son humanité et Ward nous déstabilise par son rationalisme. Puis tout à coup, retournement de situation, les rôles s’inversent. Les personnages se complètent. La relation frère et soeur n’en devient alors que plus intense et plus profonde. Je noterai tout de même le jeu d’acteur de Tom Pelphrey qui nous livre, selon moi, tout simplement la meilleure prestation de la série. Le personnage est à la fois détestable et attachant. Chacune de ses émotions transparaît directement sur ses expressions faciales avec une justesse sans nom. Bref, mon coup de coeur.

Iron Fist Review My Geek Actu Meachum

Howard Meachum est joué par David Wenham que l’on avait déjà croisé dans la saga Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson. Tête d’affiche, le personnage est solide, un tantinet agaçant, manipulateur et puissant. Je pourrais vous en parler pendant des heures, mais je n’en ai pas envie. Le personnage n’est pas mauvais. Il n’est pas incroyable non plus. Point.

Pour finir, le personnage de Collin Wing (Jessica Henwick) est plutôt mignonne, attachante et assiste notre protagoniste « comme il faut ». Ni plus, ni moins. Elle ne restera cependant peut-être pas dans les annales.

Iron Fist Review My Geek Actu Collin Wing

Mystique, violent et fidèle ?

Avec la première saison de Daredevil, Netflix faisait la promesse d’une série réaliste, sans super-pouvoirs à outrance. Avec la seconde saison, puis Jessica Jones et Luke Cage, cette promesse s’est délitée mais est restée quelque peu présente : les super-pouvoirs étant cachés au second plan. Dans Iron Fist, difficile de cacher que l’intérêt principal du personnage réside dans ses poings qui s’illuminent lorsqu’il se bat. Donc bon. Difficile d’éviter une quelconque forme d’ésotérisme là.

Iron Fist Review My Geek Actu Suit

En soit, la série réussit le pari de nous proposer à la fois une divertissement réaliste et mystique. On y croit (du moins sur les 5 premiers épisodes) et on en redemande. L’univers des rituels tibétains donne envie et on ne demande qu’à en découvrir plus.
Cependant, force est de reconnaître que réalisme veut de plus en plus souvent dire violence. Sans aller jusqu’à Logan, il faut l’avouer, Iron Fist est une série relativement dure, violente et presque gore. Je ne suis pas particulièrement fragile, mais je n’aime pas la violence gratuite. Et Iron Fist est trop souvent une série violente sans raison. C’est dommage.

Iron Fist Review My Geek Actu Comics

Autre point que je suis obligé de noter : si j’ai trouvé que la série démarrait bien avec de bons épisodes et personnages marquants, le milieu de la saison a légèrement tendance à partir dans tous les sens et peut-être à un peu se perdre.
D’autant plus, qu’avouons le, Iron Fist par Netflix reste quand même assez loin des personnages présentés dans les comics. Faisons un rapide point sur quelques incohérences :

  • Danny est censé revenir à New York 10 ans après la mort de ses parents et non 15.
  • Howard Meachum était dans l’avion avec les parents de Danny et a d’ailleurs les jambes complètement congelées.
  • Howard et Ward Meachum sont frères.
  • Danny Rand est badass.

Quelques incohérences qui permettent cependant de créer une sensation importante à la série : l’incertitude. Avec Iron Fist, vous ne saurez jamais vraiment qui est gentil et qui ne l’est pas. Simplement parce que les rôles changent, les intérêts aussi.

Mon avis

J’ai adoré les premiers épisodes de la saison 1 d’Iron Fist.
Un peu moins les suivants.
La violence parfois inutile reste cependant cachée derrière un jeu d’acteur frôlant parfois une justesse parfaite, bien qu’éloignée des comics. L’univers est séduisant et les combats assez bien chorégraphiés mais un peu mous.

En bref, impossible de dire que la série est « la pire depuis Marseille ». Non.
Si vous avez aimé les autres séries Marvel par Netflix, je ne vois vraiment pas en quoi celle-ci diffère vraiment. J’ai aimé l’expérience. Pas autant que Daredevil ou Jessica Jones, mais c’était quand même sympa !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s