NEWS PC PS4

NEWS – No Man’s Sky

Un jeu attendu par beaucoup de joueurs, un titre prometteur et de nombreuses déceptions à la fin. Mais attention, no Man’s Sky n’est pas un mauvais jeu. Pour moi, ce titre a été mal vendu. Enfin, ça c’est mon avis, un avis comme un autre.

Toute la mayonnaise médiatique qui a été montée avant la sortie du jeu nous promettait un titre assez incroyable. Des milliards de planètes à explorer, des environnements générés à la volée, une faune et une flore variée d’un endroit à un autre. En tant qu’aventurier, le jeu nous permet de voyager et de découvrir de nouvelles planètes jusqu’à plus soif. Mais cette musique, un bon nombre d’entre-vous l’on sans doute déjà entendue. Même certains depuis l’E3 2014 à vrai dire :

Maintenant, on est en 2016 et le jeu est sorti, et plusieurs centaines de milliers de joueurs sont partis à la conquête spatiale dès le jour-J. Seulement voilà, deux semaines après, sur la plate-forme PC (Steam) plus de 90% des joueurs ont arrêté d’explorer le monde coloré de No Man’s Sky.

Comment est-ce qu’un titre ayant réussi à réaliser un des meilleurs lancements de cette année a-t-il pu faire fuir autant de joueurs à la fois ? On peut trouver la réponse dans la qualité de la réalisation du jeu, accusant une multitude de bugs à sa sortie, des fonctionnalités promises inexistantes et une exploration qui finit par très vite tourner en rond, rendant le jeu inintéressant pour un grand nombre du public atteint. Beaucoup de reproches tournent autour de la qualité du titre, sur le contenu répétitif ou absurde à cause d’une procédure algorithmique mal maîtrisée, les graphismes ou d’autres critères. Mais est-ce vraiment le cœur du problème ?

Pour moi, les joueurs ont été trompés. Ah oui, dit comme ça, c’est un grand mot. Mais si on remonte un peu dans la stratégie de communication de Sony autour de No Man’s Sky, on remarquera très vite que le jeu a été vendu non pas comme un simple jeu d’exploration, mais comme un triple A qui allait révolutionner le genre atypique. Hello Games, le jeune studio derrière le jeu avait donc pour pari de faire de No Man’s Sky leur premier (très) grand jeu. Ne disposant pas non plus de moyens illimités et d’une petite équipe, le studio a sans doute fait au mieux pour nous livrer un tel titre, mais a été embelli par la publicité -pas entièrement mensongère- de Sony.

No Man’s Sky n’est donc pas le super simulateur de conquête spatiale multi-joueurs annoncé par le distributeur, mais un jeu d’exploration presque solo pour ceux qui veulent un jeu limite zen. Sans doute comme l’a toujours imaginé le studio. Mais c’est très subjectif comme avis.

En tous cas, 90% du public PC s’est désintéressé du titre avec le sentiment de s’être fait avoir. Et ça, c’est bien dommage.

Sources : Jeuxvideo.com, Gameblog.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s