E3 2016 NEWS PC PS4 Xbox One

E3 – Call of Duty Infinite Warfare

Activision s’attaque à la space opera avec sa licence phare Call of Duty. Petite présentation durant l’E3, qu’est-ce qu’on y apprend ? Le CoD tourne-t-il en rond ou aurons-nous droit à de vraies nouveautés en fin d’année ?

Si il y a bien un reproche que l’on peut faire à la série Call of Duty, c’est le manque d’innovation. Mais qu’est-ce qu’il se passe lorsque le studio en charge du développement, Infinity Ward, annonce un Call of Duty futuriste, dans l’espace et toujours aussi bourrin ? On s’assoit et on regarde gentiment la définition du space opera d’Infinite Warfare :

Première nouveauté dans la série : des combats à bord de vaisseaux spatiaux très dynamiques, explosifs et plutôt bien scénarisés. On reconnaît bien le style de la série avec ses scènes d’actions qui pourraient être validées par Michael Bay. Puis, ils sont taquins quand même chez Infinity Ward, pour peu on pourrait penser qu’il s’agit d’une démo de gameplay d’Eve : Valkyrie ! Un bon point en tous cas pour une série en manque de changement.

Seconde nouveauté, introduite par une transition fluide après les combats à bord de vaisseaux : les gunfights à gravité zéro. Équipé d’un grappin lui permettant de se déplacer avec aise ou de tirer un ennemi vers soi, avant de lui offrir une mort par asphyxie assez brutale (y’a sûrement des fans de Mortal Kombat chez Infinity Ward), les possibilités de mouvements du héros semblent être bien intégrés au gameplay. On reste dans le nerveux et l’expérience du studio sur les combats qui, gagnant en verticalité, semblent se concrétiser encore plus avec ce dernier opus plein d’action à tous les étages.

Enfin, le tout est comme d’habitude bien emballé dans une scénarisation suivant un script fixe, mais parsemé d’événements à gauche à droite, ça pète dans tous les sens et l’action s’en voit enrichie sur plusieurs plans. Entre les bidasses sapés en cosmonautes qui se font laminer devant soi et les gigantesques vaisseaux qui sombrent en arrière-plan, on a de quoi s’occuper les mirettes. On pourra aussi noter les nouvelles armes à disposition, une nouvelle grenade qui emprisonne les adversaires dans une zone de gravité, un scénario travaillé autour d’une problématique de… euh…

Non, sérieux. Le scénario, ou simplement le prétexte pour placer tout ça dans un contexte viable pour shooter tous les méchants, on s’en cogne. Le jeu promet d’améliorer le gameplay habituel de Call of Duty, et c’est tout ce qu’on lui demande. Point.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s