Jeux vidéo Mobile Test

TEST – FRAMED

Depuis le temps que je joue sur mobile, j’ai toujours voulu trouver un jeu efficace en terme de narration sans avoir besoin de son. Déjà parce que c’est pratique pour bien des raisons, surtout quand j’ai envie de me rayer les yeux dans le noir sans réveiller ma conjointe. Et bien sûr, il faut que le jeu soit intéressant et intelligemment construit… ça fait beaucoup de conditions, Morray.

Et puis j’ai découvert des années en retard un jeu qui s’appelle FRAMED. En retard parce qu’on est en 2016 et que le jeu est sorti en novembre 2014. Issu du génie des gars de chez Loveshack, ce jeu disponible sur iOS et Android m’a fait comprendre que la narration, était quelque chose de relatif et de malléable. Et d’amusant, mine de rien.

Une bande-dessinée interactive

Basé sur une idée toute simple, le jeu propose un système de narration particulier : celui du joueur. Imaginez une planche de bande-dessinée géante, que l’on parcourt du regard et animée par la créativité de chacun. Placez le tout dans un décor des années 50-60, sur fond de « classy gangsters vs policemen » avec une musique jazzy typiquement hollywoodienne. Pouf, abracadabra, vous avez l’ambiance de FRAMED.

Le but du jeu est de suivre l’aventure de deux voleurs, malette mystérieuse en main, fuyant des policiers qui cadrent un secteur urbain. Parsemée d’obstacles et d’embuscades des hommes de la loi, la narration des protagonistes est contée par le biais de plusieurs planches de BD. Chaque vignette illustre un événement qui se produit et le joueur a la possibilité de changer l’ordre des vignettes pour changer le résultat de l’action en cours.

L’ordre des actions influe sur l’aventure, permettant l’échappée des protagonistes si les vignettes ont étés placées en leur faveur. Voici une vidéo pour illustrer ce puzzle-game :

Pause Forrest, pause !

Si l’action au début du jeu paraît lente et ennuyante, c’est pour s’habituer à cette narration particulière où la lecture des actions prévues est plus importante. Bien que l’on ait la possibilité de faire jouer les séquences avant de se rendre compte que l’on fonce droit dans un échec, de faire pause et de réarranger les vignettes dans le bon ordre, on passe la majeure partie du temps à se casser la tête sur l’ordre à respecter. La narration ne s’en retrouve pas cassée pour autant : je me suis souvent retrouvé à essayer diverses configurations pour voir dans quel pétrin le héros ou l’héroïne peut se retrouver, par amusement ou par curiosité. Le raisonnement à appliquer pour progresser est simple à comprendre, le jeu est facile à prendre en main, le rythme des actions est soutenu… le seul bémol à retenir concernerait certaines longues séquences qui, en cas d’échec, pourraient énerver les joueurs les plus impatients.

IMG_0029
Le jeu en pause, réflexion en cours, voilà le genre d’écran où l’on passera pas mal de temps…
IMG_0031
… pour éviter ce genre d’échec. Retour en début de planche !

Courir sous toutes conditions

L’avantage avec un jeu comme FRAMED, c’est de pouvoir profiter du titre sous presque toutes les conditions. Le jeu étant principalement visuel et l’accompagnement musical étant juste un plus pour poser l’ambiance du titre, je me suis souvent retrouvé à faire avancer l’héros-silhouette avec ou sans son. Le plaisir provient des énigmes à résoudre;  des avancées vers de nouvelles séquences, de nouvelles fonctions et de nouveaux retournements de situations…

Visuellement abouti avec son style BD, plaisant à jouer et à lire/suivre et un rythme d’action soutenu, seulement entrecoupée par la réflexion du joueur. Voici les mots que je choisis pour définir ce jeu mobile aujourd’hui vendu pour moins de 4 euros, peu gourmand en ressources donc compatible avec une grande variété d’appareils. Bien que le jeu soit sorti il y a de ça 2 ans, mon seul regret est de ne pas avoir pensé à y jouer plus tôt.

FRAMED_02
Deux protagonistes, une mallette et des tonnes d’obstacles. Arriverez-vous jusqu’au bout de l’aventure ?

Avis général

Perle de la narration, jouable qu’importe les conditions, FRAMED marque le monde vidéo-ludique en proposant une expérience à la fois amusante et intrigante à petit prix. Disposant d’une jouabilité exemplaire, le jeu de Loveshack a les arguments pour séduire tous types de joueurs ET les cinéphiles. Seul petit point noir, mais plutôt logique dans ce genre de jeu : une fois terminé, on le range dans un coin et on ne relance plus avant un certain temps. Juste pour se remémorer l’expérience, comme un bon film.


logo MGA avisNote : 17/20

Graphismes : 16/20 mais à condition d’aimer le style
Contenus : 12/20
Bande-son : 16/20
Jouabilité : 17/20
Accessibilité : 18/20
Prix : 17/20
Taux de relance : 10/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s