Jeux vidéo PC PS4 Test Xbox One

TEST – The Witcher III : Wild Hunt

C’est beau, c’est grand, c’est magique. On en redemande !

The Witcher 3: Wild Hunt est un jeu vidéo sorti le 19 mai 2015 sur PS4, XBOX One et PC, développé par le studio polonais CD Projekt RED (connu pour leurs productions de qualité) et tiré des livres éponymes de l’écrivain (polonais toujours) Andrzej Sapkowski.
Il s’agit d’un jeu de type RPG, d’aventure, en vue à la troisième personne dans un incroyable monde ouvert. Le jeu conclut l’histoire du sorceleur Geralt de Riv et fait suite aux évènements de The Witcher 2: Assassins of Kings.

Le jeu est élu « jeu ultime de l’année » lors des Golden Joystick Awards.

Archipel de Skellige
La verticalité sera souvent présente, ce qui rend la carte très « vivante »

Histoire

Whoua… c’est un peu assez difficile de vous parler de l’histoire du jeu.
Pourquoi ? Parce qu’elle est très complète et compliquée ! Pour cause, les 3 épisodes de The Witcher se suivent à la perfection ; ils forment une histoire, une entité, une trilogie littéraire.

Svorlag
Le système de dialogue permet d’influencer l’évolution du jeu

Concernant The Witcher III, le pitch est le suivant :
La guerre fait rage entre l’empire du Nilfgaard et les restes des Royaumes du Nord. Dans ce contexte, Geralt de Riv (notre sorceleur) se lance, avec l’aide de plusieurs amis (Triss Merigold, la sorcière Yennefer, Jaskier, Zoltan, Vesemir, Lambert, etc.) à la recherche de sa fille adoptive, Ciri, poursuivie par la Chasse Sauvage. Vous allez alors devoir parcourir l’ensemble de la carte suivant indices après indices, afin de retrouver la trace de la jeune fille. Ainsi, vous allez croiser la route de très très nombreux personnages, certains nouveaux et d’autres bien connus de la série (jeux-vidéo et livres).

Le jeu se découpe en quêtes principales, qui vous amèneront jusqu’au dénouement final, et en quêtes secondaires qui vous permettront de creuser plus en profondeur l’univers et de donner de l’épaisseur à chacun des protagonistes.

Auberge de l'Introuvable
Et moi je me balade avec ma tête de monstre, sur le côté gauche de mon cheval, tranquille. Ça n’inquiète personne !

Open-world

Le monde ouvert proposé au joueur est gigantesque. Absolument énorme. Avec approximativement 130 km², il s’agit d’une des plus grandes maps ouvertes à ce jour sur console. Voyez par vous même :

  • Skyrim (39 km²)
  • Red Dead Redemption (41 km²)
  • Far Cry 4 (46 km²)
  • GTA V (81 km²)

Map The Witcher 3 Test My Gekk Actu

Les environnements ne sont pas tous différents et le passage d’une zone à l’autre n’est pas toujours très marqué. Mais cela crée une cohérence d’ensemble indéniable.
C’est un vrai plaisir que de se balader dans les forets enivrantes de Wyzima, parcourir avec douleur les plaines torturées d’Oxenfurt, subir la dure tension des rues offensives de Novigrad ou encore la fraicheur divine d’Ard Skellig.

Ce qui est incroyable avec The Witcher III, c’est que la carte vit. Elle donne l’impression de vivre toute seule, sans nous. Le joueur entre dans cet univers animé et aura l’impression de n’y faire qu’un passage.

Kaer Morhen
Kaer Morhen, votre QG, l’école des « sorceleurs » et sa vue imprenable

Graphisme

Graphiquement, le jeu a pu décevoir, dans le sens où ce qui avait été présenté avant la sortie du jeu était de meilleure qualité que le résultat final. Certes. Mais le rendu est tout de même excellent !
Les éléments sont très bien retranscrits, les arbres subissent les bourrasques de vent comme jamais auparavant, la mer se déchaîne, la pluie coule sur les pavés de Novigrad ou la boue d’Oxenfurt : c’est beau. Ce n’est pas absolument parfait, mais c’est superbe quand même ! Bien assez pour nous faire croire à la magie. Bien assez pour qu’on se prenne au jeu et qu’on ait envie d’y retourner.

Port de Kaer Trolde
Regardez moi le détail de ces deux petites maisons, un régal !

Gameplay :

Le gameplay est riche dans le sens où de très nombreuses interactions sont prévues (le nombre d’activités libres est aussi impressionnant que sur un titre comme GTA V).

Cependant, je dois bien reconnaître que votre cheval, Ablette, se prendra souvent les pattes (voire la tête) dans des arbres. Votre personnage sautera contre des rochers, vous passerez au travers de quelques murs et la caméra tentera même, parfois, de vous jouer de sérieux mauvais tours. Il faut dire que dans certaines missions, les sorcières et autres monstres ne sont pas les plus grands ennemis. Non, ce sera la caméra.
De même, les mouvements du sorceleur sont parfois un peu « mécaniques », il ne sont pas toujours très fluides (les sauts par exemple sont assez laids et me font presque penser aux sauts difficiles des premiers titres Tomb Raider).

Globalement, le gameplay est bon, attention, ne me faites pas dire ce que j’ai un peu dit.
Mais il en reste perfectible. Disons qu’il s’agit là du charme de l’expérience, non ?

Archipel de Skellige
Les bateaux permettent des petites escapades (parfois dangereuses) sur les îles de l’archipel de Skellige

Bande-son

La bande son est très bonne mais lassante. Je m’explique : chaque zone semble posséder plusieurs thèmes. Et lorsque vous restez dans une même zone trop longtemps, le même thème tourne en boucle. La musique n’est pas désagréable, loin de là, mais elle n’est pas toujours très présente. Ce n’est bien évidemment que mon ressenti. Je dirai donc que la bande-son est globalement très bonne, voire excellente en ce qu’elle permet au joueur de rentrer vraiment dans l’ambiance générale du jeu, mais certains morceaux sont lassants.

Port de Kaer Trolde
On court, on trotte, on navigue et on nage aussi.

Avis général

The Witcher III : Wild Hunt est un chef d’oeuvre, tant par son écriture, par ses graphismes, par ses activités, sa profondeur d’âme que par son univers vivant dans lequel on se délectera de chaque seconde.

À l’instar d’un Final Fantasy (ambiance scandinave cette fois bien sûr), il faut du temps pour profiter de ce titre, il faut du temps pour découvrir toutes les merveilles du jeu, il faut du temps pour ne pas, trop pressé, passer à côtés de la multitude de quêtes annexes qui font (aussi) l’intérêt du jeu. Si vous avez ce temps, The Witcher III est une vraie belle aventure de vie qui ne devrait pas vous laisser indemne si vous y mettez un peu du vôtre, si vous vous lancez pleinement dans ses bras.
Personnellement, je ne peux que vous le conseiller !


logo MGA avisNote : 19/20

Graphismes : 19/20
Imaginaire créatif : 18/20
Références : 19/20
Musique : 15/20
Jouabilité : 12/20
Accessibilité : 13/20

Publicités

(6 commentaires)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s